Ramadan sous Covid-19 : la crise sanitaire révèle la solitude des convertis
Société 

Ramadan sous Covid-19 : la crise sanitaire révèle la solitude des convertis

REPORTAGE / L'isolement des fidèles musulmans durant le mois du ramadan, conséquence de la fermeture des lieux de culte et de l'interdiction des rassemblements, marginalise une population déjà isolée : les convertis à l'islam.

«En temps normal, je suis souvent considérée comme un centre d'intérêt. Tout le monde veut m'avoir à sa table un soir du ramadan. Je suis invitée partout : chez des amies d'enfance, chez la directrice de mon association... Rares sont les soirées où je suis seule» s'amuse Lia*, convertie à l'islam depuis cinq ans et demi.

Professeure d'arabe et de Coran à la Mosquée Al Furqan de Vénissieux et à la madrassa (école) de Villeurbanne, elle est d'ordinaire l'invitée des croyants qu'elle fréquente dans ce cadre. Mais avec l'irruption du Covid-19, les cartons d'invitations se font rares.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Assia Mendi

En BREF

Covid-19 : en Savoie le nombre de patients hospitalisés explose en octobre

par Bertrand Enjalbal et Colin Revault. 2 911 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19  : en Haute-Savoie, la fin de l’« exception sanitaire  » ?

par Colin Revault. 8 462 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, un rassemblement en hommage au professeur décapité

par Rue89Lyon. 2 789 visites. 4 commentaires.