Pendant le confinement, des initiatives solidaires à Lyon
Société 

Pendant le confinement, des initiatives solidaires à Lyon

actualisé le 10/04/2020 à 21h47

En cette période de confinement et de distanciation sociale, les appels à la solidarité sont nombreux. Les initiatives aussi, finalement. A Lyon, elles ont été lancées pour aider par exemple des personnes vulnérables à faire leurs courses, pour rompre l’isolement par des appels téléphoniques ou aider les lycéen.nes à faire leurs devoirs.

Petit tour d’horizon.

Après quatre semaines de confinement, les initiatives solidaires se sont multipliées à Lyon. A l’origine de celles-ci se trouvent des associations, des particuliers ou encore des municipalités. Plusieurs répertoires de ces initiatives sont disponibles en ligne.

L’association Anciela a créé la page « Agir en temps de confinement » sur son site « Agir à Lyon ». Le Collectif TUTS, en partenariat avec la Métropole de Lyon, a lancé la plateforme « Tous Unis Tous Solidaires« . Côté institutionnel, des initiatives sont regroupées sur le site gouvernemental de la Réserve Civique, sur la plateforme « Entraidons-nous » de la ville d’Oullins ou sur le site du Grand Lyon.

Rue89Lyon a parcouru ces initiatives et en sélectionné plusieurs pour vous.

Aider les plus vulnérables

Avec le confinement, difficile pour les personnes les plus fragiles – personnes âgées, isolées, malades… – de faire leurs courses. Plusieurs associations ont lancé des initiatives pour les aider en leur livrant médicaments et produits de première nécessité.

  • Avec « Les coursiers solidaires« , l’association La Ville à Vélo vous propose de livrer courses et médicaments aux personnes les plus fragiles. Si vous n’avez pas de vélo, vous pouvez tout de même soutenir cette initiative en affichant cette affiche dans vos halls d’immeuble. Si vous avez un vélo, vous pouvez également le mettre à disposition de ceux qui en ont besoin avec « Mon Vélo solidaire« .
  • La Croix-Rouge lance « Croix-Rouge chez vous » pour livrer des dons alimentaires aux personnes isolées. Les bénévoles préparent des colis de produits de première nécessité et les livrent aux personnes isolées.
  • Les Petits Frères des Pauvres appellent au bénévolat pour préparer des repas pour les personnes isolées, les livrer, faire des courses et acheter des médicaments.
  • Sur Facebook, le groupe #PourEux propose de préparer des repas pour les sans-abris. Des livreurs viennent ensuite les récupérer et les distribuer aux sans-abris lyonnais.
Le mouvement #PourEux propose aux confiné.es de préparer des repas pour les sans-abris.

Le mouvement #PourEux propose aux confiné.es de préparer des repas pour les sans-abris.

Appel aux dons

Soutenir les associations d’aide aux sans-abris ou les hôpitaux peut aussi passer par des dons. Que ce soit des dons financiers, des dons de produits de première nécessité ou de masques et de gants, plusieurs options sont possibles.

  • Le Foyer Notre-Dame-des-sans-abris lance un appel au don pour maintenir un hébergement d’urgence pour les sans-abris confiné.es dans la rue et particulièrement vulnérables.
  • Plusieurs associations continuent leurs maraudes auprès des sans-abris : Help’night Lyon, La main tendue, Juste un geste, Donner la main-Don de soi, … Elles appellent aux dons en nourriture, produits d’hygiène et vêtements.
  • Les professionnel.les de la santé manquent cruellement de gants, masques et blouses. L’hôpital Saint-Joseph-Saint-Luc et les maisons médicales de garde de toute la métropole appellent aux dons de matériel de protection.
  • Le Secours Catholique lance un appel au don pour permettre aux plus démunis de se fournir en produits de première nécessité.
  • L’association Cabiria, qui vient en aide aux travailleur.ses du sexe lance un appel au don pour poursuivre ses tournées et leur apporter colis, aide financière et soutien.

Clafoutis, lettres et dessins

Alors que le confinement entre dans sa quatrième semaine et risque d’être prolongé, l’isolement et l’absence de lien social deviennent de plus en plus pesant. Plusieurs initiatives ont vu le jour, notamment sur les réseaux sociaux, pour recréer du lien social par quartiers.

  • Sur Facebook, WhatsApp ou autres réseaux sociaux, de nombreux groupes se sont créés par quartiers. Le réseau #Covid-Entraide-France en recense déjà plus de 500 en France, dont 37 dans la région lyonnaise sur cette carte.
  • L’association Pontem propose aux personnes confinées d’envoyer des lettres, dessins et photos aux résident.es des EHPAD, pour leur apporter un peu de lien social malgré l’absence de visites.
  • Le réseau Les Petites Cantines propose « Clafoutis d’histoires« , un guide de questions originales pour maintenir le contact avec les personnes isolées. A utiliser aussi avec les personnes dont on n’a pas pris de nouvelles depuis longtemps !
  • L’application Entourage permet de maintenir le lien avec les personnes sans-abri et de leur proposer de l’aide.

Pour les plus jeunes

Difficile pour les collégien.nes, lycéen.nes et étudiant.es de poursuivre leurs études à distance. Difficile aussi de s’occuper en confinement. Plusieurs initiatives sont lancées pour les aider.

L’environnement, la question qui n’est pas en reste

Plusieurs associations appellent à mettre à profit le confinement pour « agir en faveur de la biodiversité ». A raison d’une quinzaine de minutes par jour, elles proposent de s’intéresser aux oiseaux et insectes présents dans les jardins. Pour ceux qui n’en ont pas, l’observation peut aussi se faire sur les balcons ou dans les appartements.

L'AUTEUR
Amandine Miallier

En BREF

Coronavirus : des protections insuffisantes pour les livreurs des hypermarchés Carrefour de Lyon

par Rue89Lyon. 1 406 visites. 1 commentaire.

Confinement : pas de manif le 1er Mai, mais des banderoles aux fenêtres

par Amandine Miallier. 1 267 visites. 2 commentaires.

Des rendez-vous gratuits avec des psy pour les plus touchés par le Covid-19

par Rue89Lyon. 571 visites. 1 commentaire.