[Vidéo] Comment Arthur s’est fait emmener puis frapper par des policiers à Lyon
Rue du dernier film  Société 

[Vidéo] Comment Arthur s’est fait emmener puis frapper par des policiers à Lyon

actualisé le 11/12/2019 à 19h41

Arthur, 23 ans, a témoigné auprès de Rue89Lyon des violences qu’il a subies ce mardi, commises par plusieurs policiers postés à Bellecour, à Lyon, dans le cadre de la manifestation contre la réforme des retraites.

Une vidéo tournée par un des manifestants, près d’un camion CGT, montre le jeune homme marchant près des policiers, puis se faisant attraper par eux. Un mur d’agents se dresse ensuite très rapidement entre cette scène et les personnes voulant s’approcher, soit pour intervenir, soit pour filmer et photographier.

On peut voir à partir de 21’33 une grappe de policiers postés. Puis Arthur apparaît dans le champ, veste noire et sac graphique noir et blanc sur le dos, les mains vides. L’objectif se tourne puis revient sur lui, on le voit alors être attrapé par des policiers, comme happé.

Plusieurs tirs de LBD et un blessé au coude

Parmi les témoins, un médecin qui a par ailleurs fourni des photographies d’Arthur défiguré raconte à Rue89Lyon :

« Je l’ai vu être emmené par des policiers entre le kiosque à journaux et un arbre, puis d’autres policiers se sont placés devant, nous empêchant d’approcher et je n’ai pas pu photographier ce qui se passait ».

L’auteur de la vidéo a lui-même été blessé par un tir de LBD au coude. On l’entend crier de douleur dans son film qui dure environ 1 heure, diffusé via les réseaux sociaux.

Une deuxième charge de la police à Bellecour

C’est une deuxième charge faite par les forces de police à Bellecour, pendant la manifestation contre le projet de loi de réforme des retraites. Le contexte de la première charge est à retrouver tel que nous le relations dans notre article sur la manifestation.

Le cortège est alors en train d’arriver à ce moment sur la place. De l’autre côté, plusieurs personnes sont positionnées devant un canon à eau de la police qui bouche l’entrée de la rue Edouard Herriot. Des barrières sont déplacées pour faire face aux forces de l’ordre. Rapidement le canon à eau entre en action en aspergeant les personnes qui lui font face. Puis des projectiles sont lancés dans la direction du canon à eau. Une équipe de la BAC (brigade anti-criminalité) charge alors cet angle de la place Bellecour en se servant de tirs de grenades lacrymogènes.

 

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Covid-19 : en Savoie le nombre de patients hospitalisés explose en octobre

par Bertrand Enjalbal et Colin Revault. 276 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19  : en Haute-Savoie, la fin de l’« exception sanitaire  » ?

par Colin Revault. 1 892 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, un rassemblement en hommage au professeur décapité

par Rue89Lyon. 2 727 visites. 4 commentaires.