Fin du plan froid à Lyon : « On s’attaque aux droits des personnes sans-abri »
Société 

Fin du plan froid à Lyon : « On s’attaque aux droits des personnes sans-abri »

Comme chaque année à Lyon, des dizaines de sans-abri vont être remis à la rue avec la fin du plan froid, le 31 mars. Cette année, le droit à un hébergement inconditionnel est particulièrement remis en cause, selon différents acteurs de cette question du mal logement.

"Le préfet a salué l’amélioration de la prise en charge des personnes sans-abri, notamment du fait d’un effort financier et humain conséquent de l’État, et d’un travail partenarial renforcé avec les collectivités locales et les acteurs associatifs".

C’est un communiqué de la préfecture du Rhône qui le dit. Envoyé le 5 mars à l’ensemble de la presse lyonnaise, à la suite d’une réunion entre services de l’Etat, collectivités et association, il présente un bilan du plan froid 2018-2019.

Plusieurs acteurs du mal logement ne partagent pas cette vision de la situation lyonnaise.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Laurent Burlet
Laurent Burlet
Journaliste à Rue89Lyon - politique - questions sociales - écologie.

En BREF

Rhônexpress : l’Aéroport Saint-Exupéry à portée d’un ticket de métro

par Rue89Lyon. 2 842 visites. 6 commentaires.

A Lyon, la pollution aux particules fines responsable de 531 décès prématurés

par Rue89Lyon. 524 visites. 1 commentaire.

Dans CNews Lyon, la pub tranquillou pour l’école de Marion Maréchal Le Pen

par Bertrand Enjalbal. 1 381 visites. 1 commentaire.