Habillage
Près de Lyon, tags antisémites et croix gammées dans un « cimetière catholique »
Actualité 

Près de Lyon, tags antisémites et croix gammées dans un « cimetière catholique »

Ce mercredi, au lendemain des rassemblements contre l’antisémitisme, des tags antisémites et croix gammées ont été découverts dans un cimetière de Champagne-au-Mont-d’Or, une commune de l’ouest de Lyon.

C’est la préfecture du Rhône qui a révélé ce nouvel acte antisémite sur son compte Twitter.

C’était également la préfecture du Bas-Rhin qui avait annoncé par un communiqué de presse, mardi, la profanation d’ « environ 80 tombes » du cimetière juif de Quatzenheim.

Des inscriptions antisémites dans le « cimetière catholique »

Mercredi matin, une promeneuse a découvert, inscrites en rouge, trois croix gammées accompagnées de deux phrases «passkon a pa le shoah» et « shoa blabla ».

Ces inscriptions n’ont pas été dessinées sur les tombes du « cimetière juif » situé de l’autre côté de l’impasse qui le sépare du « cimetière catholique », selon les termes du préfet délégué à la défense et la sécurité.

David Clavière s’est rendu sur place ce mercredi après-midi. Devant les micros de quelques journalistes, il a expliqué que ces tags et croix gammés ont été trouvés sur le « jardin des souvenirs », là où les cendres des défunts peuvent être dispersées. Ce représentant du préfet du Rhône a, de nouveau, « condamné fermement ces actes imbéciles ».

Après le passage de la police scientifique et de la gendarmerie (à qui a été confiée l’enquête), les inscriptions ont été effacées par les employés du cimetière municipal de Champagne-au-Mont d’Or.

Ce mardi après-midi, nettoyage sous les yeux du préfet délégué à la défense et la sécurité, David Clavière au cimetière municipal de Champagne-au-Mont-d'Or où la stèle du "jardin des souvenirs" a été taguée d'inscriptions antisémites et de croix gammées dans la nuit du 19 au 20 février 2019.©MG/Rue89Lyon

Ce mardi après-midi, nettoyage sous les yeux du préfet délégué à la défense et la sécurité, David Clavière, au cimetière municipal de Champagne-au-Mont-d’Or où la stèle du jardin des souvenirs a été taguée d’inscriptions antisémites et de croix gammées dans la nuit du 19 au 20 février 2019.©MG/Rue89Lyon