Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Quand il s’agit de traiter des attentats, « les journalistes sont pris au piège »
Société 

Quand il s’agit de traiter des attentats, « les journalistes sont pris au piège »

par Rue89Lyon.
Publié le 22 janvier 2019.
Imprimé le 18 octobre 2021 à 14:59
1 381 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
[LIVE BLOGGING] Les propos tenus à la suite des attentats -de 2015 notamment- dans les médias nationaux, par les journalistes et les politiques, ont fait l’objet d’un passionnant numéro de la revue « Mots. Les langages du politique », paru chez ENS Editions.

Intitulé « Discours post-attentats », il est constitué de neuf contributions passionnantes de chercheur.se.s, qui ont décortiqué un épais corpus d’articles de presse écrite, de journaux télévisés, d’émissions spéciales et de retransmissions de discours présidentiels.

Quelques un.e.s des auteur.e.s sont présents sur la scène de l’amphi Leclair, à Sciences Po Lyon, ce 22 janvier à 18h, pour expliquer et débattre de la question des récits que les médias, les politiques mais aussi les citoyens font des attentats. Vers quelle construction du discours va-t-on en de pareilles circonstances et quel impact social cela a-t-il ?
A suivre en live sur Rue89Lyon.

Conférence "Quels discours après les attentas?" 22 janvier 2019.©MG/Rue89Lyon

Conférence « Quels discours après les attentas? » le 22 janvier 2019..©MG/Rue89Lyon

Article actualisé le 23/01/2019 à 19h30
L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Pass sanitaire : un nouveau samedi de manifestation à Lyon

par Pierre Lemerle. 747 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

En 2020, les transports en commun en recul dans la métropole de Lyon

par Bertrand Enjalbal. Aucun commentaire pour l'instant.

A Villeurbanne, une expulsion de squat pour inaugurer la « semaine de l’hospitalité »

par Oriane Mollaret. 748 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×