Habillage
Lyon : « J’ai démonté des dispositifs anti-SDF, je ne le regrette pas »
Société 

Lyon : « J’ai démonté des dispositifs anti-SDF, je ne le regrette pas »

actualisé le 08/10/2018 à 09h18

INFO RUE89LYON / Hippolyte a 22 ans. Une nuit de mai dernier, avec une amie, il a démonté des arceaux sur des bancs de la place Carnot. Ces petits accoudoirs métalliques ont une fonction dissimulée : empêcher des personnes sans-abri de dormir là. Il dit l'avoir fait par militantisme. Ils sont poursuivis pour vol en bande organisée. Ils comparaîtront devant le tribunal ce jeudi 27 septembre. 

C'était dans la nuit du 7 au 8 mai dernier place Carnot dans le 2e arrondissement de Lyon. Hippolyte et son amie ont ciblé la grande place devant l'entrée de la gare de Perrache.

"Des dispositifs anti-SDF il y en a partout sur la place. Et il y a davantage de mixité sociale que dans d'autres endroits. Comme il y a trois vis par arceau et deux arceaux par banc, il faut être deux pour aller vite. Alors, on s'est dit que là on serait plus tranquilles".

À l'aide d'une clé achetée pour l'occasion ils ont démonté dix arceaux. Ces accoudoirs métalliques n'étaient pas présents à l'origine sur ces bancs. Ils ont été ajoutés par la suite, sur une place connue pour accueillir des sans-abri.

Ce contenu est réservé aux abonnés