Habillage
L’extrême droite va-t-elle seule se saisir de la question du vin naturel ?
A la une 

L’extrême droite va-t-elle seule se saisir de la question du vin naturel ?

Créer une commission d’enquête pour définir de manière "précise de ce qu'est un vin naturel". Voici la proposition que Marie-France Lorho, députée de la 4è circonscription du Vaucluse, a présentée à l'assemblée le 16 juillet dernier. L'élue est issue de la Ligue du Sud, un parti d'extrême droite originaire du département.

Pourquoi faut-il attendre que les propositions sur le vin naturel arrivent de cette frange des élus ? Ce type de production viticole va-t-elle être marquée du sceau d'une vision totalement identitaire de la culture ?

Marie-France Lorho a surgi sur la question du vin naturel comme un coucou sortant de son horloge. De façon surprenante.

Elle a été élue sur le territoire du Vaucluse avec l'étiquette Ligue du Sud, parti politique français d'extrême droite fondé par Jacques Bompard en 2010 avec plusieurs anciens membres du Front national.

Dans son projet rendu public le 16 juillet, Marie-France Lorho donne quelques éléments d’éclaircissements sur ses motifs.

Ce contenu est réservé aux abonnés