Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

[Vidéo] Avoir 20 ans et s’engager dans un parti politique, un débat du Lyon Bondy Blog

Difficile de ne pas fonctionner avec des réflexes de redite des propos tenus par les aînés. C’est toutefois avec un gros enthousiasme qu’un groupe de jeunes citoyen.ne.s engagé.e.s dans des partis politiques (quasi tout l’échiquier a été représenté) a défendu des positions très opposées lors du débat organisé par le Lyon Bondy Blog le 20 mars dernier.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

[Vidéo] Avoir 20 ans et s’engager dans un parti politique, un débat du Lyon Bondy Blog

Avoir 20 ans en France, en 2018, et s’engager au sein d’un parti politique, qu’est-ce que cela signifie ? Les échanges ont démarré avec des regards croisés et portés sur la période de Mai 68 –mouvement qui, ça n’aura échappé à personne, a tout juste 50 ans.

« Un délire fantasmé ». Un mouvement qui a concerné des jeunes « qui avaient des parents capables de leur payer des études », dans lequel le représentant de Les Républicains ne se reconnaît pas. Pour lui :

« La jeunesse a le droit de se révolter, mais elle doit le faire en opposition à une génération qui a étouffé les possibles. »

Pour la représentante des jeunes communistes, Mai 68 ne peut pas s’envisager uniquement sous l’angle « des étudiants », et doit aussi être commémoré au regard d’une « grève générale des travailleurs et des travailleuses ».

La porte-voix des jeunes avec Macron s’est félicitée que son mouvement ait été créé avant le parti présidentiel de La République en marche, estimant même s’être engagée d’une certaine manière dans un nouveau Mai 68, en réussissant à se « ré-approprier le débat ».

Le représentant du Front national a versé dans une diatribe dénonçant une « politique immigrationniste » qu’il attribue donc au soixante-huitards. Le jeune socialiste a choisi de prendre du champ pour poser un constat :

« Ce qui est intéressant avec Mai 68, c’est que quand on en parle, on en dit plus sur nous-mêmes que sur la période. »

Un long débat dont Rue89Lyon s’est fait le partenaire. Retrouvez ci-après les vidéos (deux parties) des échanges, riches.

Ci-après, la liste de tous les débatteurs :

  • Anaïs Belouassa Cherifi, étudiante en master de Sciences Politiques à Lyon 2, militante au sein de la France insoumise.
  • Rémi Berthoux, leader local FN de THIZY-les-Bourgs, a une licence en biologie et master des métiers de l’enseignement et de la formation, vise le concours de professeur des écoles.
  • Valentin Faure pour le Parti socialiste, étudiant en histoire.
  • Mathilde Hardy, étudiante en anthropologie, secrétaire du secteur Union des Étudiants Communistes de Lyon.
  • Antoine Henaff, 21 ans, responsable départemental des Jeunes Républicains du Rhône (Les Républicains), étudiant en droit.
  • Arifé Yildiz pour la République en marche, représentante des « Jeunes avec Macron » (pôle Europe) 30 ans, juriste à Lyon.

Part 1

Part 2


#Débat

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Charles Millon donne un entretien à Lyon Figaro en 2001. © CC - BM de Lyon

Photo : CC – BM de Lyon

Partager
Plus d'options