Habillage
LCD Soundsystem, Marquis de Sade, Etienne Daho : la prog’ des Nuits de Fourvière 2018
Cultures 

LCD Soundsystem, Marquis de Sade, Etienne Daho : la prog’ des Nuits de Fourvière 2018

La programmation du festival des Nuits de Fourvière est toujours très attendue : et c’est un bon cru en 2018. On note la présence de Mourad Merzouki en ouverture, une programmation théâtre de qualité et côté musique, du solide avec LCD Soundsystem, Jain ou encore Massive Attack. Mais aussi une magnifique soirée Éthiopiques.

LCD soundsystem et Jack White : du lourd côté rock

Dans ce traditionnel axe de Nuits de Fourvière explorant la scène rock à tendance indie, on notera le grand retour du LCD soundsystem de James Murphy, fer de lance du label DFA, un temps splitté pour la forme mais vite revenu coller des claques magistrales au dancefloor.

Le groupe new-yorkais, mariant à merveille esprit rave et guitares électriques, n’a rien perdu de sa superbe et devrait être l’un des temps (très) forts de cette édition.

Autre poids-lourd, Massive Attack, éternel survivant de la scène bristolienne du début des 90’s, dont le trip hop survit sans une ride aux affres du temps. La rumeur voulant qu’une œuvre de Banksy surgit sur les murs de chaque ville que Massive Attack traverse, il faudra être attentifs les jours suivants le passage des Anglais… Pour ces deux-là, on réserve les yeux fermés.

La pop grandiloquente de Phoenix trouvera aussi son public (13 juin), comme celle psychédélique de MGMT (2 juillet), mais on guettera plutôt un autre come-back, celui d’un Marquis de Sade revenu des limbes, orfèvres d’une new wave très cold à la rennaise, groupe culte du début des années 80 revenu tout récemment et présent ici le 25 juin.

Plus rock, plus sauvage, plus roots : Jack White, ex-White Stripes, The Raconteurs & co, s’avance pour une date le 8 juillet qu’il ne faudra pas louper non plus. Le lendemain, on guettera avec un brin de curiosité la présence de Arctic Monkeys mais on se réservera peut-être bien pour le 18 juillet.

Ce soir-là, non seulement Belle & Sebastian assureront la tête d’affiche, mais un autre groupe cultissime et vénéré des amoureux de pop, venu d’Amsterdam et actif depuis 1974 : The Nits. Inratable.

Enfin, on jettera une oreille nostalgique à Texas (le 15 juin) doublé d’une œillade amoureuse à Sharleen Spiteri, et on laissera couler une larme attendrie le 19 juillet quand Benjamin Biolay rendra hommage à son grand ami Hubert Mounier, ex-Affaire Louis Trio et dessinateur de bandes dessinées décédé l’an dernier.

En hip hop ? Old-skool !

La scène rap française subit actuellement une plaie qui a déjà fait souffrir le rock ou la techno par le passé : la réinterprétation du répertoire d’un groupe culte avec grand orchestre classique… Ici, c’est IAM qui passe à la moulinette le 14 juin. Bof. MC Solaar sera là le 25 juillet, mais est-ce encore du rap ? Et Bigflo & Oli assurent la caution « jeunesse » le 14 juillet. Ce n’est clairement pas de ce côté-ci que Nuits de Fourvière se montre excitant. Par contre, côté sono mondiale…

Ken Boothe et Mahmoud Ahmed : du miel

Trop peu de tournées de sono mondiale passent durant l’année à Lyon, et Fourvière est souvent l’occasion pour les amateur de se rattraper. Cette édition va les combler : d’emblée (3 juin), la Malienne Fatoumata Diawara (vue avec Lamomali l’an dernier) va faire chavirer les cœurs, d’autant que l’ouverture sera assurée par les géniaux Jupiter & Okwess. Mais le meilleur reste à venir : un all stars Éthipoiques, du nom des compilations de Francis Falceto,  est annoncé le 22 juillet avec l’immense crooner Mahmoud Ahmed, mais aussi Girma Bèyènè, Eténèsh Wassié, Akalé Wubé et Alsarah & The Nubatones.

On se régalera aussi du retour par ici de Ken Boothe, l’homme à la voix de velours, le Marvin Gaye du reggae, qui régale à chacune de ses prestations. À guetter aussi : l’indispensable Bachar Mar-Khalifé, Tony Gatlif pour un projet rebetiko (le blues des mauvais garçons grecs, absolument magnifique), l’hommage de Seu Jorge à David Bowie, le retour de Fellag, et une soirée flamenco prometteuse avec Miguel Poveda.

Toute la programmation musicale

3 juin à l’Odéon : Fatoumata Diawara, Jupiter & Okwess

5 juin à l’Odéon : Nuit du Hot Club avec Erik Truffaz 4tet & Nya

6 juin au Temple du Change : Raphaël Imbert

11 juin au Grand Théâtre : Étienne Daho

12 juin au Grand Théâtre : LCD Soundsystem

13 juin au Grand Théâtre : Phoenix

14 juin au Grand Théâtre : IAM avec l’Orchestre du Conservatoire à Rayonnement Régional

15 juin au Grand Théâtre : Texas

16 juin au Grand Théâtre : Dominique A, Feu ! Chatterton

17 juin à l’Odéon : Her

20 juin au Grand Théâtre : Juliette Armanet

22 juin au Grand tThéâtre : Djam, Tony Gatlif, concert rebetiko suivi de la projection du film

23 juin à l’Odéon : Miguel Poveda

24 juin à l’Odéon : André Minvielle, Babx, Thomas de Pourquery, hommage à Claude Nougaro

25 juin à l’Odéon : Marquis de Sade

30 juin à l’Odéon : Dick Annegarn avec l’Orchestre du Conservatoire à Rayonnement Régional (création), Greg Gilg

1er juillet au Grand Théâtre : Massive Attack, Young Fathers

2 juillet au Grand Théâtre : MGMT

3 juillet au Grand Théâtre : Ben Howard

4 juillet au Grand Théâtre : Julien Clerc

5 juillet au Grand Théâtre : Caetano, Moreno, Zeca, Tom Veloso, António Zambujo

6 juillet au Grand Théâtre : Seu Jorge et l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, Life aquatic, tribute to David Bowie

8 juillet au Grand Théâtre : Jack White

10 juillet au Grand Théâtre : Arctic Monkeys

14 juillet au Grand Théâtre, Bigflo & Oli, DJ Fly

15 juillet à l’Odéon : Chants des marins Kabyles, Fellag et Cheikh Sidi Bemol

16 juillet au Grand Théâtre : Charlotte Gainsbourg, Girls in Hawaii

17 juillet au Grand Théâtre : Jane Birkin avec l’Orchestre National de Lyon

18 juillet au Grand Théâtre : Belle and Sebastian, The Nits

19 juillet au Grand Théâtre : Benjamin Biolay rend hommage à Hubert Mounier 

20 juillet au Grand Théâtre : Ibeyi, Gaël Faye

21 juillet au Grand Théâtre : Ken Boothe, Havana meets Kingston

22 juillet au Grand Théâtre : soirée Éthiopiques avec Mahmoud Ahmed, Girma Bèyènè, Eténèsh Wassié, Akalé Wubé, Alsarah & The Nubatones

23 juillet au Grand Théâtre : Julien Doré, Vous et Moi

24 juillet à l’Odéon : Trio Joubran, Bachar Mar-Khalifé

25 juillet au Grand Théâtre : MC Solaar

26 juillet au Grand Théâtre : Jain

27 juillet au Grand Théâtre : Bernard Lavilliers,  Gaël Faure

28 juillet au Grand Théâtre : Nuit Québec avec Les Charbonniers de l’Enfer, Le Vent du Nord, Vishtèn et De Temps Antan.

Pour la danse, le théâtre, lire la suite sur petit-bulletin.fr