Actualité 

Égalité hommes-femmes : le journal Le Progrès n’est pas très progressiste

actualisé le 14/02/2018 à 10h08

Dans une lettre publiée jeudi 8 févier sur le site du Syndicat national des journalistes (SNJ), le Progrès est pointé pour les inégalités entre hommes et femmes au sein du journal.

La lettre est intitulée : « Au Progrès, ni dindes, ni chiennes de garde ! Nous constatons que l’égalité n’est pas un acquis au Progrès ».

Signée par 110 journalistes du Progrès, cette lettre égrène les inégalités :

« Au sein de notre rédaction en chef, nous comptons une femme sur cinq personnes; au siège lyonnais du Progrès, il y a deux femmes sur neuf chefs de service et chefs d’information; à la tête des éditions départementales, une femme pour trois hommes. »

Les inégalités sont également salariales :

« En termes de rémunération, parmi les 50 meilleurs salaires de journalistes, il y a 12 femmes. Dans le top 30 des salaires de l’entreprise, quatre femmes. Pourtant, parmi les journalistes, les femmes représentent 43% des effectifs. »

Un peu plus loin, la lettre évoque la vision du lectorat qu’a la direction du Progrès :

« Récemment, le très sérieux cabinet Bearing Point engagé pour conseiller notre journal sur son offre éditoriale a assuré (sans rire) que les lectrices ne s’intéressent pas, ou très peu, à « l’information pure ». Nous contestons cette vision rétrograde. Nous aurions aussi souhaité que notre direction ne se contente pas de qualifier cette affirmation de « maladroite », et qu’aucun cadre ne prononce le terme de « chiennes de garde » quand des journalistes femmes ont osé protester. »

Finalement, la lettre se conclut par une « revendication » basique : « un traitement équitable, en termes de salaires et de responsabilités, ainsi que des choix rédactionnels sensibles aux attentes de tous. »


L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Les Jours : raconter l’actu comme une série

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Parlons contre-pouvoirs : deux journées d’idées à l’Opéra de Lyon

par Rue89Lyon. 210 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Quand une promo sur les pots de Nutella provoque des émeutes dans les supermarchés

par Rue89Lyon. 852 visites. 1 commentaire.
%d blogueurs aiment cette page :