Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Premier pic de pollution à l’ozone de la saison à Lyon et Grenoble

En raison de l’absence de vent et de l’épisode caniculaire, les bassins grenoblois et Lyon Nord-Isère sont actuellement touchés par un pic de pollution atmosphérique à l’ozone qui devrait perdurer ces prochains jours. 

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

Les bassins grenoblois et de Lyon Nord-Isère sont touchés par un pic de pollution à l'ozone ce mardi 20 juin.

Ce mardi 20 juin, ATMO Rhône-Alpes a enregistré le dépassement du seuil d’information de 180 mg d’ozone par mètre cube dans le bassin lyonnais Nord-Isère ainsi que dans le bassin grenoblois.

Conséquence, la préfecture du Rhône a déclenché le premier niveau du dispositif anti-pollution, le niveau information et recommandation. Le stade suivant l’ »alerte ». Les niveaux frôlaient déjà depuis quelques jours le seuil d’activation.

D’après les indicateurs d’ATMO Rhône-Alpes, cet épisode devrait se poursuivre dans les jours qui viennent, et atteindre la situation la plus critique ce jeudi.

Les bassins grenoblois et de Lyon Nord-Isère sont touchés par un pic de pollution à l'ozone ce mardi 20 juin.
Cartographie de la concentration en ozone en Rhône-Alpes ce mardi 20 juin 2017. Capture d’écran ATMO Rhône-Alpes.

Selon le communiqué de presse d’ATMO Rhône-Alpes, « les conditions estivales sont favorables à une transformation des émissions polluantes en ozone, dont les concentrations augmentent sur la région. »

Mise à jour 21/06/2017 à 18h : Après une journée de pic de pollution dans le bassin lyonnais Nord-Isère, le niveau information et recommandation ne touche plus que le bassin grenoblois ce mercredi 21 juin.


#ATMO

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Partager
Plus d'options