Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Manuel Valls à Lyon : 47 camions de CRS mais 0 manifestant
Actualité 

Manuel Valls à Lyon : 47 camions de CRS mais 0 manifestant

par Rue89Lyon.
Publié le 6 juillet 2016.
Imprimé le 21 mai 2022 à 01:48
6 364 visites. 3 commentaires.
Quelques heures après l’adoption en seconde lecture de la loi travail, en ayant recours au 49-3, Manuel Valls se rendait au siège de la Métropole de Lyon, dans le quartier Part-Dieu (3ème arrondissement).

Attendu à 18 heures, le Premier ministre était invité à signer le « Pacte État-Métropole », élaboré par l’Association France urbaine (qui représente les communautés urbaines), dont le président est Jean-Luc Moudenc (maire LR de Toulouse). Un comité d’accueil était prévu, à l’initiative des militants de Nuit Debout, sous la forme d’un concert de casseroles, soit une « casserolade ».

Mais de casseroles, il n’y en a point eu. En revanche, le dispositif était conséquent pour contenir les manifestants éventuels : 47 camions de CRS, des policiers en civil, des motards mais aussi des agents de la police municipale. La rue du Lac a été fermée, comme tous les accès menant au siège de la communauté urbaine bunkerisé.

Manuel Valls, accompagné de Jean-Michel Baylet, craignait peut-être d’être aussi mal reçu qu’à Montpellier où il avait inauguré une nouvelle ligne de tram sous les huées des opposants à la loi travail, CGT en tête.

Le dispositif de sécurité était ce jour à Lyon visiblement disproportionné, d’une part parce que l’intersyndicale locale n’appelait à aucun rassemblement : seul le mouvement Nuit Debout Lyon avait imaginé une action, or ces casserolades ne rassemblent généralement qu’une trentaine de personnes.

D’autre part, car aucune prise de parole de la part du Premier ministre n’était prévue devant une foule, sur une place publique. Tous les discours se sont tenus devant une assistance triée sur le volet, à l’intérieur du siège de la Métropole.

Le bouclage du quartier par les forces de l’ordre a dû dissuader les plus motivés. Résultat : 0 manifestant.
Le coût d’un tel dispositif de sécurité n’est pas communiqué par la préfecture.

Article actualisé le 08/09/2016 à 23h27
L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Hubert Julien-Laferrière, député versatile de la Nupes à Lyon, contesté par un antifa et des dissidents

par Dalya Daoud. 921 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

TCL à l’Ouest de Lyon : la Métropole enterre le téléphérique et déterre (en partie) le tracé de la ligne E

par Pierre Lemerle. 661 visites. 1 commentaire.

Législatives à Vénissieux : les communistes renoncent après avoir livré bataille contre la Nupes

par Laurent Burlet. 319 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×