Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Les taxis font voler en éclat le partenariat entre l’OL et Uber

Lire la suite sur leprogres.fr

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

Les taxis font voler en éclat le partenariat entre l’OL et Uber

PAR L’AFP (via leprogres.fr)

L’Olympique lyonnais a renoncé vendredi à un partenariat avec la société Uber pour la desserte de son nouveau stade, pourtant annoncé la semaine dernière, face à la grogne des taxis qui menaçaient d’en bloquer l’accès lors du prochain match mercredi 2 février.

«Nous sommes très satisfaits. C’est exactement ce que nous voulions, c’est-à-dire que le public ait encore le choix entre les taxis et les VTC. C’est une question de libre concurrence, à la loyale», a réagi le président de la fédération des taxis indépendants du Rhône, Pascal Wilder, après une réunion organisée à l’initiative de la préfecture.

(…)

«Il est incompréhensible qu’un partenaire soit contraint de renoncer à un accord avec Uber, qu’il a lui-même annoncé, car une minorité violente de taxis menace de troubler l’ordre public en bloquant l’accès à un stade, sans que la préfecture de police ne soit capable de faire régner l’Etat de droit, en plein état d’urgence», a réagi Uber.


#Grand Stade

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

#grève des taxis#OL#taxis

À lire ensuite


Partager
Plus d'options