Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

10e jour de grève pour les cheminots lyonnais : « Les amendements de l’Assemblée nationale sont du pipi de chat »

Les amendements de l’Assemblée nationale ? Du « pipi de chat »

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

Pancarte de la CGT lors de la manifestations de cheminots © Laura Daniel

Les cheminots en grève ont à nouveau manifesté ce mercredi midi dans les rues de Lyon, dans les quartiers de Gerland et de la Confluence. Ils étaient 600 selon les organisateurs, 450 selon les forces de l’ordre.

Ils étaient emmenés par les syndicats Sud Rail, CGT, et Force Ouvrière. Des membres du Front de Gauche étaient également présents. Ils se sont rendus au siège du Conseil régional, où une délégation a été reçue.

Les cheminots ont manifesté ce mercredi 19 juin à Lyon © Laura Daniel
Le cortège des cheminots ce mercredi 19 juin, avenue Jean Jaurès, à Gerland (Lyon 8e)  © Laura Daniel/Rue89Lyon

Ces cheminots semblent déterminés à continuer la grève contre la réforme ferroviaire malgré les récentes concessions, sous la forme d’amendements votés mercredi L’Assemblé Nationale. Des efforts appréciés par Thierry Lepaon, le secrétaire générale de la CGT, qui a jugé que la grève « arrivait à un tournant » et était susceptible de cesser.

La grève a d’ailleurs été levée à Toulouse et à Lens, mais a été reconduite à Lyon et Marseille pour un dixième jour de grève.

« Ces amendements, c’est du pipi de chat. Le gouvernement commence à faiblir, ça nous encourage à continuer » a déclaré l’un des manifestants, déterminé à poursuivre l’action.

 

Pancarte de la CGT lors de la manifestations de cheminots © Laura Daniel
Pancarte d’un militant de la CGT cheminots, lors de la manifestations à Lyon © Laura Daniel/Rue89Lyon

#cheminots

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Partager
Plus d'options