Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

L’Opéra de Lyon : une architecture hybride, entre rouge et noir

,

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

Crédit : Archipel CDCU

Crédit : Archipel CDCU
Crédit : Archipel CDCU

L’Opéra de Lyon est une architecture hybride. Un élégant bâtiment de pierres du XIXe siècle, aux rythmes et proportions soignés, coiffé récemment d’une simple voûte d’acier et de verre à la texture riche et délicate : deux époques et deux écritures architecturales opposées.
Mais un ensemble unique pour contenir un volume étrange, noir et lustré comme un beau piano, qui enveloppe la salle de musique à l’intérieur vêtu de rouge. Ce rouge qui illumine la voûte de verre des pulsations de la musique et qui s’offre en spectacle à la ville.
Un bâtiment magistral représentatif de l’architecture-spectacle de la fin du XXe siècle.
par Gilles Perraudin

 

La décennie : 1990-2004 Matériaux et mise en oeuvre ont considérablement progressés. La main d’oeuvre se spécialise de plus en plus. On assiste alors à la quête d’une nouvelle rationalité. La ville prend conscience de la valeur urbaine de ses espaces publics et les met en scène.

 

 

 

 

 

 


#architecture

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Partager
Plus d'options