Habillage
Vigies 

Reprise de Kem One : le préfet du Rhône menace de poursuivre Klesch

actualisé le 15/11/2013 à 12h54

A quatre jours de la date butoir pour le dépôt des offres de reprise, le préfet du Rhône Jean-François Carenco a menacé de poursuivre le propriétaire de Kem One, le financier américain Gary Klesch, en cas d’échec du sauvetage de l’ex-pôle vinylique d’Arkema, selon l’AFP (via lyonpremiere.com).

Kem One s’était engagé à céder ses activités aval (fabrication de profilés, notamment de fenêtres) les plus rentables, pour un euro symbolique en cas d’offre de reprise globale du groupe, alors que seul les activités amont (production de PVC) sont en redressement judiciaire depuis mars. Le préfet Carenco a souligné qu’il serait :

« immoral, insupportable que Klesch garde l’aval et fasse de l’argent dessus alors que cela ne lui a rien coûté. Il faut qu’il amène l’aval, comme il s’y est engagé devant le tribunal de commerce. S’il ne tient pas sa parole, c’est un comportement de voyou. »

Arkema avait cédé à Klesch son pôle vinylique pour un euro symbolique à l’été 2012 afin de se recentrer sur la chimie exclusivement, avec une avance de trésorerie de 100 millions d’euros.

D’éventuelles poursuites pénales pourraient viser des frais de gestion facturés par Klesch à Kem One, que le préfet juge « très élevés ». A l’audience du tribunal de commerce de Lyon en juillet, le parquet avait dénoncé un abus de bien social.

A lire sur lyonpremiere.com

 

 

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie dans la Loire

par Bertrand Enjalbal. 1 546 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie dans le Puy-de-Dôme

par Bertrand Enjalbal. 335 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie en Haute-Savoie

par Bertrand Enjalbal. 10 276 visites. Aucun commentaire pour l'instant.