Actualité 

Pourquoi la Ville de Lyon a empêché la tenue d’un débat de Mediapart sur la démocratie

actualisé le 09/03/2017 à 16h44

Moins d’une semaine avant la tenue de l’événement, la Ville de Lyon a annulé l’événement co-organisé par la bibliothèque municipale et le site d’info Mediapart.

Cela devait être un des moments forts du programme « démocratie » de la bibliothèque municipal (BM) de Lyon.

Depuis novembre dernier, la BM mène un cycle dense de rencontres, d’ateliers, et d’expos dans et hors les murs. Plusieurs médias, dont Rue89Lyon, se sont associés à la bibliothèque pour mener cette réflexion sur la démocratie (lire notamment ici).

À partir de ce jeudi et jusqu’à dimanche, le « forum démocratie » doit se tenir un peu partout en ville. C’est le point d’orgue de ce programme.

Au cœur du dispositif, une soirée live de Mediapart qui devait être délocalisée pour l’occasion au Palais de la mutualité, à la Guillotière (Lyon 3ème).

Capture d'écran du site de la BM sur le forum démocratie.

Capture d’écran du site de la BM sur le forum démocratie.

La chose est entendue depuis la rentrée dernière et le partenariat a même fait l’objet d’une délibération du conseil municipal, le 10 octobre 2016.

Mais la semaine dernière, apprenant la liste des participants au débat intitulé « réanimer notre démocratie, changer de République ? », le cabinet de Gérard Collomb a vu rouge.
Parmi ceux-ci, comme les présente Mediapart, on trouve :

  • Nathalie Perrin-Gilbert, mairesse du 1er arrondissement de Lyon et candidate « hors parti » aux élections législatives
  • Romain Blachier, adjoint au maire du 7e arrondissement de Lyon et soutien d’Emmanuel Macron
  • Élisa Martin, 1re adjointe au maire de Grenoble et secrétaire nationale du Parti de gauche
  • Stéphane Guilland, élu LR du 8e arrondissement de Lyon et chef de file de l’opposition municipale

Annulation à la dernière minute pour cause d’élections

C’est la présence de la mairesse du 1er arrondissement qui aurait déclenché la décision d’annuler cette soirée. Comme le raconte Mediapart, c’est lundi, à la dernière minute, que la mairie centrale a prévenu le journal pure player.

Voici le message officielle de la Ville de Lyon tel que reproduit également sur le site de l’événement « démocratie » de la BM :

« La réglementation impose à partir du 1er décembre 2016 de respecter le principe de la non-utilisation des moyens publics au bénéfice d’un candidat et d’assurer l’égalité entre les candidats. La Bibliothèque co-organisatrice étant un service public municipal, ce débat entre élus locaux ne pouvait être maintenu ; en outre un tel débat n’était pas dans la continuité et la cohérence avec le reste du programme ».

Contacté, un porte-parole de la Ville de Lyon précise :

« Dans une période de campagne électorale (présidentielle, législatives), les établissements municipaux sont soumis à certaines règles qui s’appliquent à tous les candidats déclarés.

C’est donc une prétendue interdiction d’utilisation des moyens municipaux qui est avancée pour expliquer l’annulation.

Pour arrondir les angles et ne pas porter une responsabilité directe, le 1er adjoint de Gérard Collomb, Georges Képénékian, cité par Lyon Capitale, affirme que le directeur de la bibliothèque municipale de Lyon a pris la décision d’annuler l’évènement.

Outre le calendrier électoral qui aurait pu être anticipé, une autre question se pose. Le 2 mars dernier, un meeting pour l’union de la gauche s’est tenu dans cette même salle municipale du Palais de la mutualité.

Présents, les représentants des candidats à la présidentielle et des candidats aux législatives. La soirée était organisée par Lyon Gauche Solidaires, un groupe politique membre de la majorité de Gérard Collomb qui n’avait rien trouvé à redire.

L’élu PS d’arrondissement Romain Blachier, pourtant soutien de Gérard Collomb (et donc d’Emmanuel Macron), souligne ce paradoxe :

« Est-ce que Lyon Gauche solidaires a un traitement de faveur parce que Nicole Gay (membre de LGS, ndlr) est adjointe en charge du patrimoine immobilier et donc du Palais de la mutualité ? »

Un débat lyonnais… à Paris


« Démocratie » à la bibliothèque municipale de Lyon
Année électorale oblige, la bibliothèque municipale se met à la politique.
Jusqu’au mois de mars, la BM a proposé un programme de rencontres, d’ateliers, d’expos.
Le programme est dense et a pour ambition de proposer « des expérimentations et des moments de réflexions collectives autour de notre pouvoir d’agir et des nouvelles manières de mettre et de gérer en commun des ressources, des idées,.. ».
Le programme se termine donc en beauté par le « forum démocratie ». Quatre jours de débats et d’ateliers hors les murs des bibliothèques. Retrouvez le programme détaillé ici.
A noter que des journalistes de Rue89Lyon, Mediapart, Lyon Bondy Blog et aussi 99 seront présents lors du « speed-dating médias » dimanche à 14h.

Dans un article publié sur le sujet, la rédaction de Mediapart déplore cette annulation :

« Il nous paraît stupéfiant qu’un débat sur la démocratie, sa crise française et sa rénovation nécessaire, ne puisse pas inclure un échange avec ses premiers acteurs que sont les élus et les formations qu’ils représentent – en l’occurrence, des élus locaux, afin que cet événement lyonnais ne soit pas un décalque d’un événement parisien. L’argument avancé par la mairie des « règles juridiques de la période électorale » ne tient pas, la campagne électorale officielle n’ayant pas commencé et Mediapart, journal indépendant relevant du pluralisme de la presse garanti par la Constitution, n’étant pas soumis aux règles imposées au service public audiovisuel.

Sur son compte Facebook, la mairesse du 1er arrondissement, qui semble toujours autant crisper le maire de la ville, a également regretté cette situation. Elle raconte également qu’une rencontre avec Christiane Taubira autour de son livre « Nous habitons la Terre » à l’invitation d’une librairie a été déprogrammée à la Maison pour tous des Rancy (Lyon 3ème).

Elle aura finalement lieu à l’université Lyon 2.

« Malvenus à Lyon Christiane Taubira et Edwy Plenel ? (…) Le Maire de Lyon a accueilli il n’y a pas si longtemps M. Macron, encore ministre mais déjà « En Marche », dans les salons de l’Hôtel de Ville avec buffet offert par la ville ».

Dans un communiqué de presse délivré ce mardi après-midi, l’élu Les Républicains Stéphane Guilland reprend les griefs exposés par Mediapart et Nathalie Perrin-Gilbert. Pour lui, cela dénote d’une « conception bien spécieuse de la démocratie par le maire de Lyon ». Il monte même au créneau pour l’élue du 1er arrondissement :

« Il est incroyable qu’on ne puisse pas débattre de démocratie à Lyon. À moins que certains des débatteurs ne convenaient pas au Maire de Lyon ? »

Finalement, le débat et le live de Mediapart aura bien lieu mais à Paris.

Les invités lyonnais devront prendre le TGV (ou un autre moyen de transport). Devraient participer les Lyonnais Nathalie Perrin-Gilbert et Romain Blachier. Quant au chef de l’opposition au conseil municipal, Stéphane Guilland, il ne devrait pas faire le déplacement.

Partager cet article

L'AUTEUR
Laurent Burlet
Laurent Burlet
Journaliste à Rue89Lyon - politique - questions sociales - écologie.
En BREF

Martial Passi, maire PCF de Givors, condamné par la justice pour prise illégale d’intérêts

par Rue89Lyon. 1 268 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Premier pic de pollution à l’ozone de la saison à Lyon et Grenoble

par Rue89Lyon. 1 162 visites. 1 commentaire.

Gérard Collomb fête ses 70 ans : des bougies et des articles de presse

par Dalya Daoud. 1 015 visites. 2 commentaires.