Politique 

En Chine aux frais de la Région, Laurent Wauquiez récupère des dons pour Fillon

actualisé le 23/02/2017 à 16h59 : > Mise à jour : "Il s'agit d'un appel aux dons fait auprès des militants LR mais pas d'une levée de fonds auprès d'entreprises ou de banques chinoises", précise le cabinet de Laurent Wauquiez.

D’une pierre deux coups. Du 12 au 17 février, Laurent Wauquiez était à la tête d’une délégation d’entrepreneurs régionaux en visite en Chine. Il en a profité pour participer à une soirée de soutien, débouchant sur un appel aux dons pour la campagne de François Fillon.

Le Canard Enchaîné dans son édition du jour évoque « ce qui ressemble fort à un conflit d’intérêts ».

Au cours de ce voyage à Shanghaï et Pékin, pris en charge par la région Auvergne-Rhône-Alpes, le président de la collectivité était accompagné d’une cinquantaine d’entrepreneurs régionaux. Au programme : « la célébration des 30 ans de la coopération de la municipalité de Shanghaï avec la région Auvergne-Rhône-Alpes » puis un passage à Pékin au salon Alpitec dans la perspective des JO d’hiver de 2022, qui se dérouleront dans la capitale chinoise.

C’est un rapport de la commission permanente du 9 février 2017 qui le dit. Le rapport que nous avons consulté précise également qu' »une délibération du 25 juin 1998 autorise à prendre en charge aux frais réels le personnel régional en déplacement pour le compte de la région dans le cadre de missions d’accompagnement des élus ».

À la recherche de sous pour la Région… et pour Fillon

Mais il n’y a pas de petit profit : le lundi 13 février au soir, à l’hôtel dans lequel Laurent Wauquiez réside à Shanghaï avec la délégation, était organisée une petite rencontre qui n’avait rien à voir avec sa présence officielle en Chine.

Ci-dessous, le petit carton d’invitation que le comité de soutien local de François Fillon a fait parvenir à la communauté française :

Carton d'invitation pour la soirée de lever de fonds pour la campagne de François Fillon à Shangaï avec Laurent Wauquiez. DR

Carton d’invitation pour la soirée de lever de fonds pour la campagne de François Fillon à Shangaï avec Laurent Wauquiez.

Sur le papier, il s’agissait « d’échanger sur le projet » du candidat de la droite à l’élection présidentielle. Mais le Canard Enchaîné indique que dans le mail envoyé aux ressortissants français de la ville et aux adhérents Les Républicains locaux, ces derniers étaient invités à faire un don pour la campagne du candidat.

Laurent Wauquiez, présenté pour l’occasion comme le « conseiller politique de François Fillon », a donc profité de son voyage en Chine pour s’occuper aussi des affaires de son parti aux frais de la région.

Dans l’entourage de l’ex-patron éphémère des Républicains, on assure qu’il a répondu à une invitation des militants locaux du parti dans le cadre « de la partie privée » de son déplacement en Chine.

« Pas un euro d’argent public n’a été dépensé pour cette rencontre », indique-t-on dans les colonnes de l’Express.

Même chose du côté des Républicains.

Le « monsieur Montagne » qui n’aimait pas les capitaux chinois

Dans la délégation qui s’est rendue en Chine, figurait notamment Gilles Chabert conseiller régional et « monsieur montagne » de Laurent Wauquiez.

Un élu soupçonné de prise illégale d’intérêts du fait de ses multiples casquettes. Conseiller spécial en charge des questions sur la montagne, il siège notamment aux conseils d’administration de la Compagnie des Alpes (CDA) gestionnaire de plusieurs stations des Alpes qui ont bénéficié de l’argent de la Région.

Élément cocasse, il a récemment annoncé avoir démissionné de son poste d’administrateur de la CDA, invoquant son refus de voir le capital de la société s’ouvrir à des investisseurs chinois.

On espère que le séjour n’a pas été trop éprouvant pour lui.

L’opposition saisit le procureur de la République

Le conseiller régional d’opposition, Stéphane Gemmani a annoncé sur son blog qu’il allait alerter de multiples instances : le procureur de la République de Lyon, la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques et le trésorier payeur régional.

II se justifie ainsi :

« Ce mélange des genres entre l’intérêt général de la Région, qu’il est censé représenter, et les intérêts particuliers et partisans de la campagne du candidat Fillon n’est pas acceptable, qui plus est de la part d’un homme qui depuis plus d’un an donne des leçons de morale à tout le monde et prétend incarner l’éthique en politique ».

Plus tôt dans la journée de mercredi, le groupe « Socialiste, Démocrate, Ecologiste et Apparentés », dont est membre Stéphane Gemmani, avait communiqué à la presse la lettre qui venait d’être envoyée à Laurent Wauquiez. On pouvait y lire cette demande de « transparence » :

« Nous vous réclamons, Monsieur le président, de communiquer aux conseillers régionaux le coût exact de ce déplacement. Nous souhaitons avoir l’assurance écrite de votre part que pas un euro de la collectivité régionale que vous présidez n’a été dépensé pour l’organisation de cette soirée électorale ».

> Article mis à jour le 23 février à 9h avec la réaction de l’opposition de Laurent Wauquiez au conseil régional.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon

Premier pure player d’informations lyonnais.
100% gratuit, indépendant et participatif.

En BREF

Label Market « Jaquette et diamant » : le bon son de Lyon en circuit court

par Bertrand Enjalbal. 292 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Écoles occupées à Lyon : « Ce n’est pas à nous, parents, de pallier les carences de l’État »

par Thomas Sévignon. 1 324 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Lyon, les anti-IVG tentent de se remobiliser

par Laurent Burlet. 1 913 visites. Aucun commentaire pour l'instant.