Société 

« Adopte un bobo », la collecte de fonds d’une asso dégraissée par Laurent Wauquiez

actualisé le 12/10/2016 à 18h37

La Frapna a perdu la moitié de ses subventions mais pas son humour.

L’association environnementale, contrainte à la cure d’amaigrissement par le conseil régional qui lui retire 50% de ses subventions, vient de lancer dans une campagne de crowdfunding via la plateforme dédiée aux associations, helloasso.com.

Sur le modèle des sites de rencontre, les membres de l’association incitent à les soutenir avec la formule déclinée : « adopte un bobo des villes » et le hashtag #adopteunbobo.

La Frapna ne décolère pas devant les choix de politique environnementale avancés par l’équipe du président de Région, Laurent Wauquiez. Philippe Meunier, son vice-président en charge notamment de la chasse (dans son étonnante délégation mixant également « la sécurité » et les « partenariats internationaux ») avait ainsi justifié l’attribution d’une subvention de 3 millions d’euros aux chasseurs :

« Il y a deux façons de voir la ruralité, la préservation de la biodiversité, l’aménagement du territoire : soit on le voit du côté des bobos des villes, soit on discute avec les acteurs du monde rural qui connaissent le territoire parce qu’ils le pratiquent tous les jours et tous les week-ends lorsqu’ils chassent ».

Se sentant directement visée et amputée de moyens qui l’obligeront à se séparer de 18 employés, la Frapna voudrait personnifier son travail. Dans sa campagne pour collecter des fonds, elle présente notamment Victor, un de ses salariés qu’elle nous invite à « adopter » ou, en tout cas, à financer :

« Depuis 9 ans à la Frapna Savoie, Victor agit en faveur de la biodiversité en milieu rural. La Région le voit comme un « bobo des villes » et ne veut plus financer son action. Soutiens Victor. #adopteunbobo ».

adopteunbobo-frapna

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 984 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La distribution de tracts est-elle un délit ?

par Rue89Lyon. 393 visites. 1 commentaire.

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. 207 visites. Aucun commentaire pour l'instant.