FOOD ! 

Le salon Rue89Lyon des vins naturels déboule en plein cœur de Lyon

actualisé le 03/11/2016 à 09h04

La troisième édition du salon Rue89Lyon des vins (naturels !) se prépare aux petits oignons. Pour commencer, dans les nouveautés, tous les vignerons et producteurs ainsi que l’équipe organisatrice s’installeront à l’aise dans le très central Palais de la bourse (autrement connu sous le nom de l’institution qui l’habite, la CCI). En pleine rue de la République, aux Cordeliers, pour que personne ne puisse nous rater.

On aime particulièrement l’idée de pouvoir parler de vins rebelles dans un lieu aussi magistral, tout autant que celle de vous les faire apprécier sous des plafonds peints et des moulures qui en jettent un peu.

Visuel du salon des vins Rue89Lyon, "Sous les pavés la vigne !", édition 2015.

Visuel du salon des vins Rue89Lyon, « Sous les pavés la vigne ! », édition 2015.

Ensuite, nous déplaçons l’événement sur le week-end, il se tiendra les samedi 5 et dimanche 6 novembre (au lieu du dimanche et lundi jusqu’alors). Cela permet de multiplier les occasions de vous croiser et de vous inviter à des rendez-vous programmés autour du salon, comme, par exemple, un before tout à fait « especial » vendredi soir, dans l’une des salles culturelles et alternatives de Lyon que l’on aime le plus, le Lavoir public.

Il y aura des débats passionnés (et passionnants on l’espère), des auteurs munis de livres à présenter. De quoi aborder les thèmes qui nous sont toujours aussi chers, de la production agricole, de la consommation alternative, de l’action citoyenne…

Nos cousins de Rue89Bordeaux publient justement un article sur Alain Déjean, qui sera présent au salon de Lyon. Ce vigneron dans le Sauternais voit une parcelle de ses vignes cultivées en biodynamie menacée d’arrachage car non traitée par la chimie classique.

Demandez le programme de l’édition 2016 !

La nouvelle affiche du salon des vins à Lyon, par Morgan (merci !).

La nouvelle affiche du salon des vins à Lyon, par Morgan (merci !).

Parmi la belle ribambelle de vigneron-ne-s présent-e-s, qu’on ne saurait tou-te-s détailler ici, évoquons simplement les monstres sacrés : Lapierre, Richaud, Frick, Breton, Foillard, Derain, Boulard, Issaly… et encore quelques néo-vigneron-ne-s dont on n’a pas fini d’entendre glouglouter les cuves : Vandal Wine, le Collectif Anonyme (gang cosmopolite de vigneron-ne-s anonymes et un peu punk du côté de Banyuls), les Frères Soulier, Valentin Morel, la Cave Apicole (le premier « apiqueron » au monde : à la fois apiculteur et vigneron) ou le domaine Afianes (venu de la lointaine île d’Ikaria, en Grèce, inconnu en France, et faisant du vin en amphores enterrées ; une tradition locale millénaire qu’on peut rapprocher de celle de la Géorgie).

 Et si le vin sauvait l’agriculture ?
Selon notre tradition Rue89iène, un débat ponctuera le salon (le samedi 5 novembre, de 13h45 à 15h environ). Il sera précédé de longs extraits de Cuatro Manos, documentaire sur le vin naturel sud-américain, et portera sur le thème : « Le vin peut-il changer l’agriculture ? », en présence de nos intervenants : Antoine Gerbelle, journaliste et auteur de Soif d’aujourd’hui ; Jacques Berthomeau, compagnon de route de Michel Rocard à l’agriculture et blogueur ; Vincent Wallard, vigneron naturel en Argentine ; et Dominique Piron, président de l’interprofession du Beaujolais. 


Au total, une soixantaine d’exposants, « parrains » ou néo du vin alternatif, toutes et tous franchement remarquables.

Vigneron-ne-s et autres joyeux liquides/solides présents :

  • Alsace : Domaine Brand, Domaine Geschickt, Domaine Pierre Frick, Christophe Lindenlaub
  • Beaujolais :  Domaine M. Lapierre, Domaine Jean Foillard, Lou y es-tu ? , Anthony Thevenet, Romain Zordan
  • Bourgogne : Dominique Derain, Domaine Chandon de Briailles, Gilles et Catherine Vergé
  • Jura : Valentin Morel, Domaine de la Pinte
  • Savoie : Domaine de Mucelle
  • Champagne : Delphine et Francis Boulard, Olivier Horiot
  • Loire : Domaine de l’R, Domaine Catherine & Pierre Breton, La Paonnerie, Domaine Mosse, Domaine Bobinet, Domaine de la Petite Soeur, Clément Baraut
  • Rhône : Les Vignes Rouges, Marcel Richaud, Domaine François Dumas, Domaine de Crève Coeur, Domaine du Pourra, Domaine du Coulet, Les Frères Soulier
  • Bordelais : Château Rousset Peyraguey, Château Brandeau
  • Sud-Ouest : Clos Troteligotte, Domaine Guirardel, Domaine de la Ramaye
  • Languedoc : Domaine de Pélissols, Autour de l’Anne, Lous Grèzes, Domaine Le Conte des Floris, Domaine Inebriati, Domaine du Verdouble, Les Vignes d’Olivier, Domaine Le Pelut
  • Roussillon : Domaine des Mathouans, Vandal Wine, Collectif Anonyme, Vinoceros, Domaine du Matin Calme, La Cave Apicole
  • Provence : Château Sainte-Anne, Domaine Dal Canto
  • Grèce : Domaine Afianes, Domaine Ligas
  • Argentine : Vincent Wallard
  • Bière : Brasserie du Mont Salève
  • Food : Profil Grec, Emmanuel Chavassieux, La Cuisine itinérante, Sophie la fromagère

Livres, dédicaces, « before » et « clôture à trois bandes »

Aux côtés des vigneron-ne-s, on retrouvera une bonne poignée d’auteurs en dédicace :

  • Antoine Gerbelle, électron libre du jaja-journalisme exfiltré de la Revue du vin de France, avec sa belle Soif d’aujourd’hui (éd. Tana), coécrit par Sylvie Augereau, autre plume rare et exigeante du vin (qui nous fera peut-être la bonne surprise de sa présence) ;
  • Guillaume Laroche et Harry Annoni, qui publient Entre les vignes (éd. Reverse) ; une série d’entretiens au long cours, intenses et percutants, avec 15 vigneron-ne-s de Bourgogne (dont plusieurs seront d’ailleurs parmi nous) ;
  • Fleur Godart et Justine Saint-Lô avec, sous le bras, leur extraordinaire BD : Pur Jus ou l’avenir de la viticulture (éd. Marabout) ; la substantifique moelle de plus de 300 heures de discussion avec des vigneron-ne-s naturels, tout en dessins aériens – un must-read ;
  • Olivier « Olif » Grosjean, blogueur bien connu et coauteur de Tronches de vin, revient avec un bref opus sur sa crème de jour personnelle : le vin jaune (éd. de l’Epure). Indispensable à tout amoureux du Jura et d’au-delà.

Ils se prêteront à plusieurs séances de dédicace, le samedi entre 15h et 16h environ, et le dimanche pour certain-e-s d’entre eux. A quoi s’additionnera le Manifeste pour le vin naturel (commis par votre serviteur).

L’incontournable librairie lyonnaise Le Bal des Ardents nous fera d’ailleurs la sympathie d’être présente, proposant toutes sortes d’ouvrages dont les thématiques nous sont chères. Egalement avec nous, nos amis de l’appli Raisin, indispensable à tout amateur de vin.

A ne pas manquer non plus, le gros « before » organisé, le vendredi 4 novembre au Lavoir Public, par Rue89Lyon et l’excellente cave Le Vin des Vivants : Cumbia Libre  ; le programme est simple : savourer en rythme (cumbia, chicha, nueva…) les jolis crus sud-américains sélectionnés par notre ami caviste.

On prévoit aussi une soirée de clôture dimanche 6 novembre, Academ’Hic, avec les cuisiniers du collectif À la Prime Heure et, notamment, Yann Gaillard de l’excellent resto Aux Bons Sauvages, à l’Académie de billard, ce spot qui est une curiosité lyonnaise et devant laquelle vous passez certainement en ne pouvant vous empêcher de vous pencher pour regarder ce qui s’y passe… Le menu de la soirée, intitulée Academ’Hic, est à voir par ici.

Toutes les infos à jour et de dernière minute de cette 3ème édition lyonnaise de « Sous les pavés, la vigne » sont d’ailleurs à retrouver sur la page Facebook de l’événement.

 


Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 519 visites. 1 commentaire.