Cultures  Société 

Heteroclite, le mensuel « gay mais pas que » qui obsède le FN

actualisé le 08/09/2016 à 23h06

Sur les questions LGBT, Laurent Wauquiez ne cesse d’être titillé par le Front national qui voudrait le faire sortir du bois.

Ce n’est pas tout de frayer avec les militants de la Manif pour tous et de porter aux nues l’une de leurs plus ferventes activistes, les conseillers régionaux FN se moquent de ce que le président de région (Les Républicains) ne soit pas tout à fait aussi caricatural qu’eux.

L'équipe du magazine Hétéroclite pendant la dernière Gay pride.

L’équipe du magazine Hétéroclite pendant la dernière Gay pride. Crédit : Heteroclite.

Tout à coup intéressée par la littérature qui est proposée gratuitement à l’entrée du siège du conseil régional, à Confluence, une élue FN s’est étranglée en constatant que le magazine Hétéroclite était distribué là.

Pour ceux qui seraient passés à côté, il s’agit d’un mensuel lyonnais (partenaire de Rue89Lyon), qui se qualifie de « gay mais pas que », scannant les propositions culturelles de l’agglo avec goût et décortiquant les sujets d’actualité sur, entre autres, les questions de genre, LGBT, queer, nouvelles ou fondatrices.

Les couvertures du mensuel sont cette année dessinées par une illustratrice de talent, Vergin Keaton, qui a notamment produit des courts métrages salués par la critique.

Agnès Marion s’est étranglée en découvrant la pile de journaux, proprement rangés sur un présentoir, au su et au vu de tous les agents et élus de la région. Elle a immédiatement interpellé le président de région Laurent Wauquiez, l’exhortant à s’expliquer sur la présence de l’objet dont le contenu la perturbe tant.

 

« Il y a trop de gays, tous au Puy-en-Velay »

Peu de temps après cette découverte inopinée, Agnès Marion a eu l’occasion de s’agacer une fois de plus. Elle n’a pas décoléré en constatant sur Twitter les agissements de Hétéroclite qui, jamais à court d’idées, s’est illustré pendant la dernière Gay pride ou Marche des fiertés (à Lyon ce samedi 9 juillet).

La rédaction du mag et ses amis se sont affublés des atours stéréotypiques de militants de la Manif pour tous, forçant (à peine) les slogans anti mariage-gay, et ironisant sur la frilosité du gouvernement à aller au bout des promesses de campagne du candidat François Hollande.

« Ici il y a trop de gays : tous au Puy-en-Velay », pour la rime.

Ou encore, l’un des plus drôles :

« Hollande, surtout ne change rien. »

Photo des participants au char de la Gay pride réalisé par Hétéroclite.

Photo des participants au char de la Gay pride réalisé par Hétéroclite. Crédit : Heteroclite.

En attendant la réponse de Laurent Wauquiez à l’élue FN, le présentoir de Hétéroclite dans l’entrée du conseil régional sera surveillé de près, afin que ses lecteurs, de passage par là, ne soient pas privés de ses bonnes feuilles.

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 984 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La distribution de tracts est-elle un délit ?

par Rue89Lyon. 393 visites. 1 commentaire.

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. 207 visites. Aucun commentaire pour l'instant.