Le back-office
Le blog de la rédaction, toute la tambouille qui nous fait vivre et peut vous intéresser. Des opérations spéciales vous sont proposées régulièrement.
Le back-office  Salon des vins naturels  Société 

On vous a vus au salon des vins Rue89 Lyon (deuxième édition)

actualisé le 12/11/2015 à 08h58

On vous a vus, vous qui avez eu envie de découvrir ou de revenir au salon des vins Rue89 Lyon. Des centaines de visiteurs ce dimanche et ce lundi, d’à peu près tous les horizons.

Au salon des vins Rue89Lyon, "Sous les pavés la vigne !", 2è édition.

Au salon des vins Rue89Lyon, « Sous les pavés la vigne ! », 2è édition.

Un restaurateur lyonnais (enthousiaste, vous noterez) nous disait :

« Le concept du salons des vins est dépoussiéré ici, je vois des jeunes qui n’ont pas l’habitude de fréquenter les événements gastronomie et vin. »

De quoi nous faire réfléchir sur l’élément central, l’élément « public » sur lequel nous n’avons pas vraiment de prise en organisant pareil événement. Toujours dans ce sens, un vigneron du salon expliquait son point de vue :

« Les goûts sont personnels mais ils sont en partie une affaire de génération. Je ne bois pas ce que mon grand-père buvait et, ici, il y a des gens jeunes, qui ne s’intéressent pas aux mêmes produits que leurs parents. »

Pour autant, des « parents », on en a vus aussi. Des têtes blanchies par l’âge, donc, des barbes taillées par la mode, des cravates portées pour le job, des Stan Smith ou des souliers lacés. Pour la partie visible. Le salon s’adresse à tous les publics, à ceux qui veulent discuter le bout de gras sur ce qu’est la biodynamie, à ceux qui cherchent absolument ce vin de Corse, aux professionnels, restaurateurs et cavistes, à l’affût des bons plans qui rendront leur carte toujours plus neuve et attractive.

De grands noms de la gastronomie française sont passés par le salon et c’est un signe, selon nous, que les lignes bougent.

« Une vraie fête du vin actuel »

On vous a vus, les goûter et les renifler, ces vins, naturels pour la plupart, mais surtout « actuels », comme a choisi de les baptiser très justement Antonin Iommi-Amunategui, programmateur de ce salon, « Sous les pavés la vigne ! », qui se tient à Lyon mais aussi à Paris.

Le débat qui s’est tenu dans l’après-midi de dimanche a tenté de donner une définition (ces vins sont-ils nus, libres, naturels, vivants ?), mais aussi d’évaluer l’opportunité ou non de leur donner un cadre. S’il n’est pas toujours souhaité par une grande part des vignerons « nature », notamment parce qu’il serait défini par une administration considérée comme peu adaptée, un cahier des charges permettrait toutefois une visibilité pour le consommateur. Il s’agirait alors d’afficher dans sa direction, de lui expliquer.

C’est aussi ce qu’offre ce type d’événement : l’occasion d’échanger avec les premiers concernés, les vignerons et les cavistes.

C’est le blogueur Frédéric Truchon qui nous reparle de ces deux jours lyonnais, en ces termes :

« Plus qu’un simple salon de vignerons, aussi audacieux ou novateurs soient-ils, cet événement est une vraie fête du vin actuel. Un genre de célébration, très réussie, d’une certaine idée de la viticulture ».

La totalité de son compte-rendu est en ligne sur vortexdugosier avec quelques bonnes photos.

La presse a également mis la lumière sur le salon, sous l’angle de son positionnement différent, motivé par des questions environnementales, économiques, sociétales. Sébastien Demorand sur RTL ou Dominique Hutin sur France Inter ont rappelé que des vignerons en France (mais aussi ailleurs à l’étranger) se battent pour que ce qu’ils fabriquent soit « propre » et authentique depuis la vigne jusqu’à la bouteille. Ils ont donc rappelé qu’il était possible de rencontrer près de 60 d’entre eux ce dimanche et ce lundi.

C’était à Lyon, dans cette capitale de la gastrÔnomie qui se défait de mieux en mieux de son image figée dans le gratton, grâce à des événements, à des restaurateurs et commerçants nouvellement installés.

Pour vous (re)plonger dans l’ambiance, voyez le reportage de France3 Rhône-Alpes (à partir de 23’30) tourné dimanche au salon :


19/20 Rhône-Alpes

Tchin-tchin, comme on dit chez nous, et à l’année prochaine.

 

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 495 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 574 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 469 visites. Aucun commentaire pour l'instant.