Commentaires sélectionnés 

Fête des Lumières ou comment faire fuir les Lyonnais de leur ville

actualisé le 02/01/2015 à 10h29

Depuis la début de la semaine, les réseaux sociaux résonnent de statuts dépités de Lyonnais : « on quitte la ville pendant la fête des Lumières ». Lyon impraticable. C’est ce que dit aussi le bien-surnommé « Lyonnais », riverain de Rue89Lyon dans un commentaire publié à la suite de l’article La Fête des lumières est-elle encore celle des Lyonnais ?.

« La vérité c’est que les lyonnais fuient Lyon lors des festivités. J’ai eu la chance d’habiter un temps dans le vieux Lyon. La vie dans ce quartier est impossible lors des festivités.

Il est impossible de garer sa voiture (déjà qu’en temps normal il faut se taper la montée Saint-Barthélemy).
Il est impossible d’aller boire un verre ou manger dans un restau.

C’est la grosse galère dans les transports en commun : je me souviens du vendredi de la Fête des Lumières il y a 2 ans, le métro B était arrêté à cause d’une alerte à la bombe, seul le tram T1 desservait la part Dieu, j’y ai vu des scènes dignes d’un « black friday » américain.

Il y a des phénomènes de foule dans les rues. Il faut être fou pour sortir avec ses enfants!

En discutant avec mes collègues et amis je me suis rendu compte que la plupart d’entre nous quittions Lyon pour la fête des lumières. Et comme tous les ans, toutes mes connaissances des qautre coins de la France me demandent si je peux les héberger pour le weekend. Désolé les copains ! »

Partager cet article

L'AUTEUR
Riverain
Riverain
Les riverains, ce sont vous, les lecteurs et utilisateurs de Rue89Lyon. Vous pouvez apporter vos témoignages, vos commentaires, donner vos éclairages.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 557 visites. 1 commentaire.