Vigies 

Élections sénatoriales à Lyon : ma femme, ma soeur et mon salarié…

SUR LYONCAPITALE.FR

Le 28 septembre prochain, le collège des grands électeurs de France devra élire 178 représentants de la chambre Haute du Parlement.  Ce collège, nous indique le site du Sénat, est composé de députés, de sénateurs et de conseillers généraux ou régionaux. Mais l’immense majorité des grands électeurs (à 95%), sont des délégués de conseils municipaux.

À Lyon (comme dans toutes les villes de plus de 30 000 habitants), ce sont les conseillers municipaux qui élisent ces délégués, à raison d’un délégué pour 800 habitants. À Lyon, ce sont donc 700 délégués qui participent au collège électoral des sénatoriales aux côtés des élus du conseil municipal. Chaque parti ou groupe politique désignant ses délégués.

Gérard Collomb pourra se faire élire par son épouse

Dans la liste votée par le conseil municipal de Lyon, lors d’une séance extraordinaire non ouverte au public, on retrouve un nombre conséquent de proches des élus, des collaborateurs ou des salariés de la ville.

Ainsi Gérard Collomb pourra-t-il par exemple se faire élire par son épouse, Caroline. Des salariés de la ville de Lyon ou des membres de son cabinet à la mairie et à la communauté urbaine ont également été désignés grands électeurs, et pourront voter pour leur patron de fait.

Retrouver ces noms dans le collège électoral est d’autant moins surprenant quand on sait que c’est justement le cabinet de Gérard Collomb qui s’est chargé de désigner les délégués supplémentaires pour le compte du groupe PS à la Ville de Lyon. Conclusion : ils se sont donc autodésignés.

À gauche comme à droite

Le PS peut aussi compter sur un nombre important de cadres de grandes entreprises passés auparavant par des cabinets politiques socialistes. Ainsi, Yves Masson, chargé de mission à la Compagnie nationale du Rhône, qui fut le directeur de cabinet du maire (PS) du 4e arrondissement, David Kimelfeld, est lui aussi désigné délégué.

À l’UMP, Emmanuel Hamelin a désigné sa femme Olivia Thibault dans le collège électoral des sénatoriales. Longtemps, elle fut la collaboratrice d’Alain Juppé. Le collaborateur du groupe UMP à la Ville de Lyon, Aubert Petit, apportera sa voix au parti qui le salarie. Tout comme Damien Gouy-Perret, qui fut le directeur de campagne de Michel Havard lors des dernières municipales et qui occupe désormais le poste de directeur de cabinet du maire du 6e arrondissement.

À lire sur lyoncapitale.fr

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 441 visites. 2 commentaires.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 008 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, une petite manif de rentrée contre la loi travail

par Laurent Burlet. 2 409 visites. Aucun commentaire pour l'instant.