Appartement 16
  • 22:15
  • 6 juillet 2014
  • par Rue89Lyon

Piscines municipales en France : préférez les villes moyennes, évitez Lyon et Marseille !

4350 visites | 3 commentaires
 Making of

Rue89Lyon a plongé dans les piscines des villes françaises de plus de 200 000 habitants. Le jeu des comparaisons s’est ainsi fait : par rapport à la population, le nombre de piscines, de bassins, et de mètres carrés de bassins accessibles au public. Données issues des communes et du ministère des Sports. Ont été pris en compte tous les bassins sauf les pataugeoires. Les piscines non accessibles au public (réservées aux scolaires ou clubs et associations) ne sont pas comptabilisées non plus. Seules ont été étudiées les piscines à financement municipal ou intercommunal (comme Montpellier ou Strasbourg).

Rue89Lyon

Pour faire plouf l’été, vive les villes moyennes…

En cette saison, les extrêmes se rejoignent : les trois plus grandes villes françaises et la plus petite des villes de plus de 200 000 habitants (Rennes) sont très nettement à la traîne en nombre d’établissements : Marseille, et Lyon plus loin encore, ne comptent qu’une piscine pour près de 100 000 habitants.

A Rennes, 1 piscine pour plus de 100 000 habitants. A Paris, c’est un peu moins pire (1 piscine pour 75 000 habitants). La moyenne des autres villes tourne plutôt autour d’une piscine pour 50 000 habitants, deux fois mieux que les cancres nationaux.

Eté comme hiver, le constat est rude pour les villes les plus grandes et, notamment, Lyon.

En été, go to Montpellier, bye bye Lyon

Loffre de piscines en été en France | Create Infographics

En mètres carrés de bassins, les équipements paraissent un peu plus équilibrés, en dehors de Marseille très à la traîne (317 habitants pour 1 mètre carré de piscine, mais il y a la mer, peuchère).

La moyenne des villes est autour de 60 habitants pour un mètre carré, et il faut compter 70 habitants pour 1 mètre carré à Lyon.

Jeux aquatiques de la piscine du Rhône ©Laura Daniel

Jeux aquatiques de la piscine du Rhône ©Laura Daniel

Toulouse en revanche fait figure de championne, très loin devant. Il faut dire qu’à elle seule, sa piscine Nakache comptabilise 7000 mètres carrés de bassin.

L’hiver : Lyon et Marseille très mauvais nageurs

L’hiver, si on compte la surface des bassins, c’est encore Marseille qui nage le plus mal, avec 298 habitants par mètre carré de piscine. Et là, difficile de compenser avé la Méditerranée à 12 ou 13 degrés. Juste derrière : Lyon, avec 199 habitants pour un mètre carré de bassin. Puis Paris : 129 habitants pour 1 mètre carré. Quand la moyenne des villes françaises tourne plutôt autour de 70 habitants par mètre carré… Soit près de trois fois mieux que Lyon.

 

Loffre de piscine en hiver en France. | Create Infographics

Mais en nombre de piscines, c’est Lyon qui est la plus mal dotée : 1 piscine pour 98000 habitants. La première ville qui vient derrière est… la cité phocéenne toujours, avec une piscine pour 77000 habitants. Quand même beaucoup mieux que Lyon.

Mais dans la plupart des villes, il faut compter une piscine pour 50000 habitants environ, soit deux fois plus qu’à Lyon, quand même.


Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

3 Commentaires postés

  1. Lyon Lyon Lyon
    l’agglomération compte aussi des piscines que les lyonnais apprécient pour fuir celles assaillis dans le cœur de Lyon 😉

    dommage que cette enquête n’en tient pas compte

  2. Bonjour,
    Intéressante et fouillée votre étude. Vous savez si quelqu’un l’a faite au niveau national? J’ai l’impression qu’on a les mêmes problèmes à Bordeaux.
    Je me demande si on ne pourrait pas corréler avec les villes qui font des investissements colossaux pour le foot.
    40 000 personnes qui regardent pour 22 qui pratiquent plutôt que le contraire quoi … Avec les salaires qu’ils s’octroient, ils pourraient peut-être se les payer leurs stades?