Société 

Les nationalités « Rom », « toxicomane », « des cités de Marseille » : Le Progrès pète un plomb

actualisé le 23/04/2014 à 22h20

[Mis à jour] En Une du quotidien régional Le Progrès ce mardi 22 avril, pour digérer tranquillement le chocolat du week-end : « Délinquance, qui fait quoi dans le Rhône ». En pages intérieures, un dossier est réalisé à partir d’un rapport du Sirasco (service d’information, de renseignement, d’analyse stratégique sur la criminalité organisée) qui date de 2012-2013.

Une infographie doit décrire quelles nationalités sont « impliquées » dans tel ou tel type de crimes et délits car, paraît-il, « la polyvalence est peu pratiquée ». L’infographie est sobrement titrée « à chacun sa spécialité ». Ce mardi après-midi, SOS Racisme et la Maison des Potes – Maison de l’égalité annoncent vouloir déposer une plainte auprès du procureur de la République. Le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) du Rhône a suivi et annonce mercredi matin vouloir également porter plainte pour incitation à la haine raciale. Le lendemain, c’est l’Union des étudiants juifs de France qui s’y mettait.

Le mardi soir, vers 18 heures , la rédaction en chef du quotidien a publié un mot d’excuse :

« Certains termes de cette infographie ne sont pas assez précis ou maladroits et peuvent, pris isolément, laisser accroire que nous avons des intentions stigmatisantes. Ce n’est pas le Progrès, ce n’est pas la culture et l’histoire de notre journal. Si des lecteurs ont été choqués, nous tenons à nous excuser et à rappeler nos intentions. »

Le dossier est désormais consultable en ligne. Sans que quoi que ce soit n’ait été modifié dans les paragraphes ou encore dans l’infographie. La totalité du travail étant dans l’après-midi saluée par Florian Philippot, vice-président du Front national :

« Groupes des cités marseillaises » : une nouvelle nationalité

A chaque nationalité sa spécialité d’infraction, donc. La journaliste s’embourbe dans une explication introductive :

« Nous avons voulu savoir qui fait quoi dans le département et avons interrogé les services de police, de gendarmerie et des douanes qui nous ont donné des grandes tendances basées sur leurs observations (les statistiques sur les nationalités ne sont pas autorisées) et leurs arrestations. »

Pas possible d’obtenir de statistiques, donc. Pas grave, cela n’empêche pas le quotidien d’éditer une infographie hallucinante qui mêle tout et n’importe quoi. On retrouve une catégorisation des infractions : cambriolage, piratage de distributeurs de billets, vol de ferraille, braquage, petits vols, prostitution, trafics de stupéfiants. En face desquelles on associe donc des « nationalités impliquées ».

Soit des Géorgiens, des Alabanais, des Bulgares, des Russes, des Roumains, des Marocains. Pour ne rien gâcher à cette catégorisation autour de laquelle aucune précaution rédactionnelle n’est éventuellement apportée, « Rom » devient une nationalité, tout comme « Africaines », mais aussi « gens du voyage », ou encore « locaux », « groupes des cités », voire « groupes des cités marseillaises » (la précision journalistique est remarquable). Mais encore des gens venus d’un pays bien connu, les « toxicomanes ».

« Ils ont oublié les juifs et les francs-maçons »

La photo de cette infographie circule depuis ce mardi matin sur les réseaux sociaux, où la démarche journalistique est critiquée et moquée.

Infographie du Progrès sur les "nationalités impliquées" dans certains types de délits.

Infographie du Progrès sur les « nationalités impliquées » dans certains types de délits. Crédit : Romain Charbonnier – rédacteur en chef adjoint Acteurs de l’économie-La Tribune.

Par exemple, @Maitre_Eolas sur Twitter :

Ou encore @maitre-tat qui choisit l’humour :

Le mouvement national des « jeunes socialistes » a envoyé dans l’après-midi de la publication un communiqué réclamant des excuses du quotidien, au nom « des millions de femmes et d’hommes stigmatisés par cet encart ».

Un communiqué de protestation suivi d’autres, venant de secrétaires départementaux du parti de gauche, de Danielle Lebail, conseillère régionale communiste. Puis du parti de gauche de l’Ain, des jeunes communistes du Rhône et de Sylvie Guillaume, députée européenne socialiste (candidate à sa réélection). Puis d’Europe Ecologie Les Verts, à Lyon, qui prétend vouloir s’associer à « toute initiative de justice ».

Au point.fr, Vincent Lanier, délégué SNJ (syndicat des journalistes) du Progrès, a déclaré :

« On a découvert ça ce matin, on est complètement effarés, on ne sait pas d’où ça sort. On ne sait pas trop si c’était une commande de la direction ou une proposition spontanée de la journaliste, mais la rédaction en chef a l’air de l’assumer. »

« Moins doués pour se cacher »

Dans cet article dont certains journalistes du Progrès nous ont confié aujourd’hui avoir honte, un « haut gradé » s’interroge :

« Pourquoi arrête-t-on surtout ces populations ? On ne sait pas si c’est parce qu’ils sont plus nombreux à commettre des faits ou qu’ils sont moins doués pour se cacher. »

Des nationalités criminelles, voleuses, mais alors aussi, excusez le langage, très connes ?

Le Une du quotidien régional Le Progrès ce mardi 22 avril 2014.

Le Une du quotidien régional Le Progrès ce mardi 22 avril 2014.

La photo de Une du quotidien est tout aussi gratinée : un homme (stagiaire du journal ?) vêtu de noir, col remonté sur le nez et bonnet tiré sur le front, est en train d’essayer de fracturer avec un pied de biche une porte vitrée, habillée de rideaux brodés pouvant suggérer que le propriétaire des lieux est une personne relativement âgée. Un dossier mené tout en finesse, en somme.

Ce qui n’a pas échappé au Petit Journal de Canal +, qui ouvre son édition du 22 avril avec l’ « affaire » du Progrès et en tire plusieurs minutes de sketch, après l’interview du rédacteur en chef adjoint Lionel Cailles.

> Mis à jour mardi 22 avril à 17h50 avec le communiqué de SOS Racisme.

> Mis à jour à 19h20 avec les communiqués des jeunes communistes du Rhône, de Sylvie Guillaume, puis avec le mot d’excuse du Progrès.

> Mis à jour à 21 heures avec le tweet de Florian Philippot, vice-président du FN et les propos de Vincent Lanié, délégué SNJ du Progrès.

> Mis à jour mercredi à 9h avec le communiqué du Mrap. Puis avec la vidéo du Petit Journal de Canal +. Puis avec le communiqué d’EELV à Lyon.

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 471 visites. 2 commentaires.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 010 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, une petite manif de rentrée contre la loi travail

par Laurent Burlet. 2 409 visites. Aucun commentaire pour l'instant.