Actualité 

Thierry Braillard relégué dans l’exécutif de Gérard Collomb mais promu au gouvernement

actualisé le 10/04/2014 à 11h54

Gérard Collomb sait faire la courte échelle. Son adjoint aux Sports pendant 13 ans, qu’il vient de reléguer au Tourisme dans son nouvel exécutif, vient d’être nommé secrétaire d’Etat par Manuel Valls. Pour être délégué aux… Sports.

Ce qui fait dire au lyonnais PRG, interrogé par Le Progrès :

« Je suis très heureux, c’est un secteur que je connais bien, je baigne dans mon jus. »

Thierry Braillard a été élu député du Rhône en 2012, avec l’appui de Gérard Collomb, envoyé en dissident car se présentant contre le candidat écologiste Philippe Meirieu, pourtant désigné par le Parti socialiste dans le cadre de son accord avec EELV.

Il travaillera sous le patronage d’une ancienne collègue de bureau, Najat Vallaud Belkacem (NVB). Elle aussi est passée par l’exécutif de Gérard Collomb au cours de son second mandat, avant d’être propulsée ministre des Droits des Femmes auprès de François Hollande et porte-parole sur les deux premières années de cette mandature présidentielle. Gérard Collomb n’a pas toujours bien pris cette promotion, persiflant au sujet d’une ministre « qui aime particulièrement les lumières des caméras ».

Pas sûr que le maire de Lyon qui se lance dans un troisième mandat tienne rigueur de la même façon à Thierry Braillard de cette promotion, tandis que lui-même n’a pas été sollicité. Son adjoint au Tourisme et désormais secrétaire d’Etat aux Sports n’a pas manqué de déclarer qu’il avait une pensée pour Gérard Collomb :

« En me faisant confiance, comme adjoint aux sports durant 13 ans [il] m’a permis de comprendre et de mettre en place de vraies politiques ».

 

PRG mais aussi candidat pour 2020

Manuel Valls a-t-il choisi Thierry Braillard pour son étiquette PRG ? Peu probable puisque la garde des Sceaux Christiane Taubira est déjà une représentante des radicaux. Peut-être est-ce une désignation pilotée par Gérard Collomb qui, dans la débâcle socialiste des municipales, a tenu la barre et peut donc être « remercié » pour cela, en plus du fait d’être l’un des partisans de Manuel Valls, quand beaucoup de socialistes s’en sont à l’inverse éloignés.

Thierry Braillard, qui devra donc abandonner son mandat de député, n’a pas encore pris de décision sur l’éventualité de quitter son poste d’adjoint au Tourisme à Lyon, préférant d’abord voir « le groupe PRG se finaliser » à la mairie de Lyon.

Le nouveau secrétaire d’Etat aux Sports n’avait pas caché son ambition pour l’après-Collomb : prendre la mairie de Lyon en 2020. De son fauteuil à Paris, il pourra déjà commencer par prendre du galon et soigner une éventuelle candidature.

 

Thierry Braillard pris en photo par Guillaume Lacroix, maire-adjoint à Bourg-en-Bresse, postée sur son Twitter.

Thierry Braillard pris en photo par Guillaume Lacroix, maire-adjoint à Bourg-en-Bresse, postée sur son Twitter.

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 553 visites. 1 commentaire.