Vigies 

Le viticulteur bio de Côte-d’Or condamné pour avoir dit non aux pesticides

SUR LE MONDE.FR

Agriculteur bio 001 © Jeff Pachoud AFP

Le viticulteur bio Emmanuel Giboulot a finalement été reconnu coupable. Lundi 7 avril, le tribunal correctionnel de Dijon a condamné à 1 000 euros d’amende, dont 500 avec sursis, ce vigneron de Côte-d’Or pour avoir refusé de traiter  chimiquement, comme le prévoit le code rural, ses 10 hectares de chardonnay et de pinot noir contre une grave maladie de la vigne, la flavescence dorée. M. Giboulot a décidé de faire  appel du jugement.

Le tribunal a suivi les réquisitions de la procureure, Jeanne Delatronchette, qui avait requis, lors du procès le 24 février, cette peine légère alors qu’elle aurait pu pousser jusqu’à six mois d’emprisonnement et 30 000 euros. Le jugement était très attendu, tant l’affaire, largement médiatisée, a divisé militants écologistes et profession viticole.

Lire la suite sur LeMonde.fr

Partager cet article