Appartement 16
  • 15:15
  • 3 avril 2014
  • par Tribune

Quand les disciples d’Alain Soral nauséabondent à Lyon

25315 visites | 183 commentaires

TRIBUNE/ Un des cours donné récemment par Philippe Corcuff à l’Université Populaire de Lyon et les critiques aux relents nauséabonds qui lui ont été faites sur le site des fans locaux d’Alain Soral, considéré comme un des principaux inspirateurs intellectuels de Dieudonné, contribuent à braquer les projecteurs sur un groupe porteur d’un néoconservatisme xénophobe, sexiste, homophobe et nationaliste aux apparences « anti-système ».

Par Philippe Corcuff et Haoues Seniguer

Dans un climat de crise économique et sociale, de brouillage des repères éthiques et politiques, ainsi que de montée des xénophobies et des nationalismes en Europe, dont la progression du Front National aux élections municipales en France constitue une des modalités, il paraît particulièrement opportun de démonter l’illusionnisme porté par ce type de discours.

La propagande soralienne à destination des milieux musulmans, à Lyon et ailleurs

La photo d'Alain Soral utilisée pour son compte Twitter.

La photo d’Alain Soral utilisée pour son compte Twitter.

Egalité et Réconciliation (ER), la structure dirigée par Alain Soral, possède une antenne locale dans la région lyonnaise. Comment rendre compte à grands traits de cette implantation ? C’est un territoire qui, manifestement, intéresse les épigones soraliens. Selon des chiffres d’une étude de l’IFOP de 2009, il apparaît que la région Rhône-Alpes figure parmi les régions les plus importantes en matière de présence musulmane sur son territoire, avec un taux compris entre 5 et 10%.

La région lyonnaise a également la particularité d’être un foyer important du militantisme musulman et/ou de personnes issues de l’immigration. En effet, l’un des premiers grands noyaux de l’islam de France a précisément émergé à Lyon avec la création en 1987 de l’Union des Jeunes Musulmans de France (UJM). Ce n’est donc pas un pur hasard qu’un débat vif et contradictoire a opposé en 2012, sur les plateaux du site Oumma.com, Abdelaziz Chaambi, lyonnais, membre fondateur de l’UJM et président de CRI (Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie en France), à Alain Soral. Ce dernier prétend que le tiers des membres de son association serait des musulmans.

« Exclusivité Oumma TV : le duel Alain Soral/Abdelaziz Chaambi », publié par Oumma.com, 23 mars 2012.

 

“Français de souche”, “de branche” ou de “fraîche date”

Alain Soral, qui est tout à la fois un militant politique et un entrepreneur économique, semble avoir compris qu’il pouvait exploiter les fragilités socioéconomiques et les questionnements identitaires, souvent intriqués, de nos concitoyens de culture musulmane. Il s’agirait alors pour lui de transformer des secteurs de cette catégorie de la population en une force d’appoint au projet de société que tend à porter Égalité et Réconciliation.

Contexte des échanges entre Philippe Corcuff et les rédacteurs du site Rhône-Alpes d’Egalité et Réconciliation

Le cours de Philippe Corcuff (audible sur le site de l’Université Populaire de Lyon) auquel ont assisté les auditeurs soraliens et rédacteurs de billets sur le site local d’Egalité et Réconciliation était intitulé “Quatre figures actuelles du brouillage idéologique : Laurent Bouvet, Jean-Claude Michéa, Eric Zemmour, Alain Soral”. Il s’est tenu le 18 mars dernier, dans le cadre d’une série de trois séances sur “Les années 1930 reviennent et la gauche est dans le brouillard”.

Ce projet apparaît marqué par un fort nationalisme associé à deux caractéristiques : le racialisme et l’antisémitisme. D’un côté, « le président » (sic) oppose “Français de souche” à “Français de branche” ou de “fraîche date” (ce type d’énoncé est volontiers utilisé par ses partisans), avec, par ailleurs, un rejet et un mépris manifestes des immigrés et des étrangers ; de l’autre, le polémiste accuse « les juifs » en général, par leur cosmopolitisme et “suprématisme” supposé intrinsèque, d’alimenter l’anti-France, de faire systématiquement le jeu de l’État d’Israël.

Il y aurait ainsi pour Soral le peuple de France, un, homogène, de couleur blanche et de « culture catholique » séculaire, et, en face, tous les autres, qui demeurent des ennemis potentiels ou des adversaires, dont certains peuvent cependant être cooptés, dont “les musulmans patriotes”. Cette représentation manichéenne du monde procède à chaque fois d’un essentialisme profond, sur lequel nous reviendrons.

Les chargés de communication : Farida Belghoul, Albert Ali, Camel Bechikh

L’un des axes principaux de la propagande soralienne à l’adresse des musulmans de religion ou simplement de culture consiste à les convaincre que « la communauté juive » dans son ensemble, parfois désignée de manière euphémisée comme “sioniste”, organiserait leur ostracisation par son influence déterminante sur les centres du pouvoir.

C’est le retour du thème traditionnel du « complot juif » ! Soral s’efforce alors de fédérer “les musulmans patriotes” autour d’un ennemi commun qui demeure toutefois labile, ce qui autorise une plus grande plasticité selon le public visé et les contextes de discours : « le système » (désignant tour à tour « l’Empire », « la finance internationale », « les banques », « le capitalisme », « les élites », « les médias », etc.), doté toutefois le plus souvent de tonalités « juives » stigmatisées.

Soral et ses affidés jouent sur un ressort principal, dont ils proposent moins le dénouement que l’entretien : le fait que l’islamophobie, c’est-à-dire les discriminations anti-musulmanes et/ou anti-maghrébines, ne soit pas élevée au rang d’un problème public appelant une action ferme de la part des gouvernants. On pourrait même parler d’une certaine porosité électoraliste des gouvernants vis-à-vis de l’islamophobie (voir les analyses des sociologues Abdellali Hajjat et Marwan Mohammed, dans Islamophobie, comment les élites françaises fabriquent le “problème musulman”, Paris, La Découverte, 2013). Elle commence par la non-reconnaissance officielle du terme même d’« islamophobie ».

Pour crédibiliser sa prétendue islamophilie et arabophilie, Alain Soral s’est attaché les services de trois personnages clés, destinés en quelque sorte à gérer sa communication et à étendre son aura auprès des musulmans de France : Camel Bechikh, président de Fils de France, membre de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), Albert Ali, lui-même membre de l’UOIF, et Farida Belghoul, initiatrice des JRE (Journées de Retrait de l’École) contre « la théorie du genre à l’école » et fermement convaincue, à l’instar de Soral, que dans la coulisse agirait “la France judéo, maçonnique, socialiste, parlementariste, sodomite”.


Conférence d’Alain Soral, Farida Belghoul et… par ERTV
Dans « De l’antiracisme à Égalité & Réconciliation : rencontre avec Farida Belghoul », enregistrée le 22 juin 2013 au théâtre de la Main d’Or, Dailymotion, 15 août 2013. citation prélevée autour de 52 mn 30 secondes.

Soral : des apparences de l’islamophilie… au paternalisme néocolonial

À y regarder de près, les discours de Alain Soral sont truffés de paralogismes ou de défauts de raisonnement majeurs, lesquels, néanmoins, n’apparaissent pas nécessairement en tant que tels, tant une rhétorique de la transgression permanente et la désignation de boucs-émissaires commodes est susceptible d’avoir des effets de brouillage.

Par exemple, les proclamations islamophiles et arabophiles de Soral apparaissent contredites par des relents arabophobes et néocolonialistes moins visibles, voire par un mépris de classe et un paternalisme qu’il n’a de cesse de reprocher à ses adversaires politiques. Dans sa vidéo d’avril 2012, “Pourquoi la communauté Arabo-musulmane n’arrive pas à s’imposer ?” :

« Les maghrébins ne savent pas demander gentiment (…) La communauté [maghrébine/musulmane, ndla] est la plus mal vue de France, la plus méprisée de France, la plus humiliée de France (…) Ils [les Maghrébins/musulmans, ndla] sont toujours les plus mal lotis parce qu’ils n’ont toujours pas accédé au pouvoir politique, parce qu’ils n’ont aucun pouvoir économique (…) Les maghrébins sont dans un échec total : ils n’ont jamais atteint l’autonomie (…) ils continuent à mendier le travail et à mendier le respect, c’est-à-dire qu’ils sont totalement dans l’indigénat ».

Autrement dit, « l’Arabo-musulman », aux yeux de Soral, demeure dans l’ordre des moyens et n’accède pas au rang de fin, c’est-à-dire ne devient pas, dans une logique kantienne, un sujet de droit d’égale dignité. En somme, le chef d’Égalité et Réconciliation n’est ni l’ami des déclassés sociaux, ni un combattant de l’islamophobie, il porte plutôt un projet du choc des identités et des civilisations, dont les fameux « musulmans patriotes » ne sont qu’un instrument.

Il ne peut pas, non plus, incarner la lutte contre les discriminations racistes, car il s’appuie sur une xénophobie (l’antisémitisme) pour en dénoncer une autre (l’islamophobie). Du coup, il perd un appui éthique fondamental pour la critique du racisme : le principe de commune humanité faisant de tous les humains, quelle que soit leur religion ou leurs cultures de référence, des humains au même titre. Il fait même reculer l’antiracisme, en alimentant les concurrences entre antiracismes et entre racismes.

Antisémitisme et islamophobie : s’émanciper des théories du complot

Les séductions rhétoriques portées par Alain Soral sont particulièrement nourries par deux ornières intellectuelles radicalement mises en cause par les sciences sociales contemporaines : le conspirationnisme et l’essentialisme.

Le conspirationnisme (ou théories du complot) consiste en une vision systématique d’un événement ou, plus largement, du cours de l’histoire humaine, mettant l’accent sur la manipulation consciente et cachée par quelques personnes ou groupes puissants. La critique de telles théories du complot ne remet pas en cause l’existence (bien réelle) de « complots », de manipulations cachées, de « coups tordus », etc. dans l’histoire humaine. C’est seulement l’hypothèse selon laquelle ces manipulations donneraient le La aux événements qui est refusée.

Ainsi, au lieu de faire des intentions manipulatrices de quelques puissants le cœur des mécanismes sociaux, les sciences sociales relocalisent la place des intentions humaines dans des mécanismes sociaux et historiques plus larges : le poids de structures sociales (de classes, de sexes, coloniales, etc.) pesant sur les intentions, la place des habitudes acquises, voire du non-conscient…

Les sciences sociales n’expliquent presque jamais un événement par un seul facteur (par exemple, un « complot ») : leurs explications recourent le plus fréquemment à plusieurs facteurs (la manipulation consciente et cachée pouvant être au plus une des composantes de l’explication). Á l’inverse, le conspirationnisme se présente donc comme une pensée magique au sein de laquelle domine une intentionnalité maligne ou « diabolique ».

La magie conspirationniste est souvent liée à une autre modalité puissante et peu visible de manichéisme, nichée dans les usages les plus ordinaires du langage : l’essentialisme. Le grand philosophe du XXème siècle Ludwig Wittgenstein a d’ailleurs associé ce travers de raisonnement à un écueil langagier : la « recherche d’une substance qui réponde à un substantif » (dans Le Cahier bleu et Le Cahier brun, Paris, Gallimard, 1965, p.51).

Un substantif, c’est un mot. Comme « les musulmans », « le voile (islamique) » ou « les juifs ». Or, de manière courante, on va fréquemment chercher derrière chaque substantif une substance ou une essence, c’est-à-dire une entité homogène et durable. Les sciences sociales s’intéressent, contre cette uniformisation du réel, aux contradictions de la réalité, aux diversités qui la peuple, en pointant certes des tendances dominantes, mais aussi des contre-tendances. Associé à cet essentialisme, le conspirationnisme pose ces essences comme des entités manipulatrices de l’ombre, par exemple sous la forme du « complot juif » ou du « complot musulman ».

Soral sur le chemin approximatif de… BHL

Á travers les pièges conspirationnistes et essentialistes, la rhétorique soralienne propose aux « musulmans patriotes » de combattre l’islamophobie en emboîtant le pas aux stéréotypes antisémites. Mais pour se défaire des préjugés islamophobes, ne doit-on pas plus radicalement mettre en cause les tuyaux essentialistes et conspirationnistes dans lesquels circulent sur le mode de l’évidence les discours islamophobes comme les discours antisémites ? « L’islam » et « les musulmans » comme essences maléfiques ou les amalgames entre « terrorisme », « islamisme » et « islam » comme participant d’un complot contre « la civilisation occidentale » en général ou contre « l’identité française » en particulier : ça ne vous rappelle rien ?

Les impasses conspirationnistes et essentialistes du point de vue de la connaissance ont un succès bien au-delà du soralisme, puisqu’elles affectent aussi largement l’extrême-droite classique, le centre et la gauche de l’échiquier politique. Or, avec le conspirationnisme et l’essentialisme soralien, via notamment l’usage du support vidéo sur internet et « le médiactivisme » qu’il produit (voir Médiactivistes par Dominique Cardon et Fabien Granjon), on a franchi un stade supplémentaire de délabrement des critères de la connaissance. La BHLisation, avec la place prise par les médias audiovisuels, avait constitué un premier palier dans cette dégradation à partir de la fin des années 1970.

Soral, bien que faisant fréquemment de notre BHL national un adversaire, pour des raisons d’antisémitisme plus que de défense de la rigueur philosophique, lui emboîte donc le pas sur le terrain de la dilution de la qualité intellectuelle, en allant même plus loin.

Or, paradoxalement, plusieurs indices laissent penser que la magie du verbe soralien a une certaine audience dans un public fréquentant ou ayant fréquenté l’université, donc doté d’un certain capital scolaire. C’est pourquoi l’université en général et les sciences sociales en particulier ont une responsabilité citoyenne en la matière.

Les auteurs

  • Philippe Corcuff est maître de conférences de science politique à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon et co-fondateur de l’Université Populaire de Lyon ; il tient un blog sur Mediapart.
  • Haoues Seniguer est chercheur au Groupe de Recherches et d’Études sur la Méditerranée et le Moyen Orient (GREMMO) et enseignant à l’IEP de Lyon. Publications dans le Huffington Post.

> Une erreur rectifiée, la vidéo d’Alain Soral date de 2012 et pas de 2008.


Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

183 Commentaires postés

  1. @Alex : votre commentaire a été modéré.

  2. Je crains que ce genre d’articles ne fasse avancer le schmilblick d’un centimètre.

    Tant de fausses informations, d’amalgames, d’assertions injustifiées, de propos tronqués… cela ne permet pas un travail de réconciliation nationale.
    Comme si un boxeur sortait les poings américains en plein combat.

    Il faut vraiment que les gens qui se sentent juifs, comme ceux qui se sentent musulmans ou je ne sais quelle autre “communauté”, arrêtent réagir de manière épidermique et commencent à faire marcher leur cerveau, leur raison.

    Ce n’est pas cet article qui va permettre cela.

  3. Alain soral à tt à fait raison de dire aux musulmans de France de se remuer les miches pour se faire respecter. Quand on veut du bien à quelqu’un on lui dit ses 4 vérités, c’est pas en le couvrant délogés qu’il fera quelque chose de sa vie.

  4. Bonjour,
    j’ai fait des études de sociologie à l’université et dois noter que, malheureusement, Corfuff est bien à l’image de son niveau actuel. Les universitaires, en sociologie n’ont plus aucune formation philosophique ou historique, sinon une formation très lacunaire. Ceci s’accompagne d’une croyance très forte et positiviste dans des “statistiques” qu’ils manipulent, consciemment ou non, selon les besoins de l’idéologie dominante. Je crois qu’il ne faut pas en vouloir à M. Corcuff, qui n’a probablement pas l’intelligence – ni la formation – de traiter les sujets dont il parle.

    • Vous avez fait de la sociologie et manifestement ce n’était pas votre fort. Sinon vous sauriez que Philippe Corcuff est justement un sociologue qui s’intéresse particulièrement à la Philosophie, et particulièrement à l’épistémologie des sciences sociales. D’ailleurs il enseigne la Philosophie politique à l’IEP de Lyon. Vous pouvez être en désaccord avec lui (ce qui m’arrive souvent, pas ici) mais ne répandez pas des inepties. Dire que Corcuff, et que la sociologie “s’accompagne d’une croyance très forte et positiviste dans des « statistiques » qu’ils manipulent, consciemment ou non, selon les besoins de l’idéologie dominante” est une ânerie sans nom. Précisément Corcuff est un sociologue qui manie assez peu l’outil statistique, en tout cas qui ne s’en contente pas. Par ailleurs aucune discipline n’a autant que la sociologie travaillé les questions d’idéologie dominante (concept d’ailleurs largement forgé dans la discipline). Ce qui est inquiétant concernant les sociologues c’est de voir, à la lecture de votre commentaire, à quel point ils semblent mal former leurs étudiants. Dire autant de bêtises sur la discipline en si peu de lignes relève de l’exploit. Bravo.

  5. Messieurs,

    Avez-vous réellement obtenus vos diplômes et vos postes universitaires avec des écris de cette qualité?

    Vos étudiants sont-ils obligés de gober tous vos sophismes et de les régurgiter pour être eux aussi diplômés ?

    A ce niveau d’incompétence et de malhonnêteté intellectuelle, pouvez-vous encore garder du crédit auprès de vos étudiants ?

  6. Je remercie la quasi-totalité des commentateurs qui me permettent de me coucher sereinement ! Il est surréaliste d’observer à quel point ces pseudo-intellectuels sont reconnectés de la réalité, comment est ce que l’on peut être aussi lobotomisé alors que l’on a les faits sous les yeux !

    Et encore, 60 millions de français qui seraient plus ou moins d’accord avec Soral (en tout cas en total désaccord avec cet article), et bien là encore nos sociologues hurleraient que nous sommes tous fous mais qu’eux SAVENT !

    Je suis français d’origine immigrée, mais n’en déplaise aux auteurs de cette bouse qu’il nomme article, je suis fier d’être français et pas algérien (ce qui ne signifie pas que j’exècre l’Algérie, simplement que je m’en fou), je suis ergothérapeute et non vendeur de drogue inculte et terroriste, je gagne très bien ma vie, je lis 100 livres par an en moyenne depuis que je connais ER et Soral, je ne ressens aucune haine envers les Juifs, les Roms….. mais uniquement un Amour pour mon pays, et cela je le dois à Soral !

    Enfin, n’en déplaise aux félons, je serais prêt à mourir pour Soral, non pas parce que je l’admire, le respecte, ou parce qu’il serait un maître, ou même parce qu’il ose dire sa vérité, ni par dévotion, fanatisme, il y a des points où je ne suis pas d’accord avec Soral mais simplement parce qu’en mourant pour lui, au sens du sacrifice et non du meurtre, je saurais que je mourrais pour la France, la Vraie !

    Si vous souhaitez critiquer objectivement Soral, vous allez sur ER, vous regardez entièrement les vidéos du mois de Soral depuis le début c’est à dire fin 2009 (c’est le minimum pour un journalo-sociologue pfff), puis vous lisez ses livres en intégralité, et à ce moment là, vous pourrez tout juste réfléchir à votre article car il faudra ensuite offrir des arguments (pas des affirmations sans fondements) avec l’appuie de références sourcées issues de ces vidéos et ouvrages !
    Quelque autre moyen est une ESCROQUERIE INTELLECTUELLE ! Si les scientifiques agiraient comme vous le faites, jamais la mécanique classique, la relativité, restreinte, générale, la physique quantique, la cosmologie….. n’auraient vu le jour !

    M.Corcuff, M. Seniguer, et autres moutons, une chose est pourtant limpide, n’importe qui peut accéder aux vidéos de Soral et donc à ce qu’il pense ! Donc tout le monde peut vérifier par lui-même si ce que vous aboyez est vrai ou pas !

    Deux conclusions s’imposent, soit vous êtes stupides, je dirais même béotiens, soit vous êtes des menteurs !
    Je vous laisse juger en vous rappelant que de deux maux il faut choisir le moindre !

    • Samir est le prototype même du gars dangereux et influençable. J’imagine qu’avant de lire Soral il n’était pas armé pour avoir l’esprit critique nécessaire aux manipulations rhétoriques des livres et vidéos de Soral (que j’ai lu et vu ça fait un moment que je m’intéresse à ce zozo). CW’est un profil type que l’on retrouve souvent chez les Soraliens. Soral à finalement politisé des gens qui souvent étaient apolitique et ne lisait pas…. les proies facile quoi. Je cherche pas à être arrogant mais quand je lis l’autre débile prêt à mourir pour Soral (et surtout en faisant quoi ?) franchement je ne sais pas si je dois rire ou pleurer….

      • En effet, mourir pour la France c’est critiquable…
        Il faut parfois “lire derrière les mots” Julien. Quelqu’un qui amène les gens à lire, s’informer, se méfier des médias, réfléchir avec le maximum de références et non “par soi-même”,cela n’existe pas, ne peut pas être tout à fait mauvais. Ceux qui, effectivement, semble être ou deviennent extrême dans leurs propos, il faut les écouter, discuter, confronter les points de vus.Chacun à besoin d’être écouté, considéré et non pas vilipendé et traité de débile ou déviant. La communication est primordiale comme dans une famille…

        • Mourir pour la France est critiquable ? Et nos soldats au 20ème siècle qu’ont ils fait de critiquable alors ?

          Les sacrifices pour la liberté ont toujours été liés à des Etats et jamais uniquement à LA LIBERTE !

          Sinon je vois que vous confondez sacrifice personnel et suicide ou attentat ! Si les gens comprendraient que le sacrifice est la seule chose qui peut vaincre la haine, beaucoup de problèmes n’existeraient plus, vous n’avez rien compris aux mots et j’utilise le pluriel car oui vous n’avez rien compris à tous les mots !

          Le don de soi sans attendre quoique ce soit, cela s’appelle le sacrifice ! Voila ce que je voulais dire, mais un tel terme venant d’un Samir, ne peut être perçu que d’une manière violente et malsaine, bien sur ! Je ne peux pas être autre chose qu’un de ces déracinés d’une cité parisienne, impossible que je sois né a la campagne d’un père algérien et d’une mère française, que j’ai fait ma scolarité dans un lycée privé catholique en Ardèche (Sacré Cœur), non impossible ! Je n’ai que de l’amour en moi alors vos pseudo-préjugés surtout pour des gauchistes, cela me laisse pantois !

          Honte à vous !

      • Merci Julien, mais tu imagines mal ! Grace à un commentaire tu as perçu et identifié toute ma personnalité, quelle intelligence, quelle perspicacité !

        J’aimerais me dire en quoi il est dangereux d’être prêt à donner sa vie pour une cause, on en est arrivé là ??? Parce qu’apparemment tu confonds tuer pour une cause et offrir sa vie pour une cause !

        Que les choses soient clairs, je ne crois pas en Dieu, ce qui ne signifie pas que je n’ai pas de spiritualité, je ne souhaite pas mourir, ni tuer, j’ai eu 2 ans d’avance sur mes études (ce qui ne veut pas dire grand chose excepté une relative rapidité à comprendre et encore que…), j’ai un casier vierge,je suis marié avec deux enfants !

        mais tu dois être habitué à ce qu’une personne avec un nom comme le mien soit un barbu adepte de l’Islam et haineux des autres !

        Je ne te jugerais pas, mais moi je sais ce qu’est la relativité générale et ceux qu’elle implique même si elle a été prise à défaut, je sais ce qu’est un gène, ce qui implique que je ne peux être raciste car je ne peux croire qu’une personne à cause de son apparence soit ceci ou cela puisque je sais qu’il n’ y a pas de gêne français ou juif ou ………

        Je sais qu’à cet instant on est pas en France, ni en Europe, mais sur un rocher qui tourne autour d’une boule de feu !

        Jésus s’est lui même sacrifié pour les autres (cité Jésus ne contredit pas ma non croyance en Dieu, c’est un fait d’historien que Jésus a vécu, qu’il ait marché sur l’eau est du ressort de la foi), donc d’après toi et sans oser me comparer à Jésus, ce dernier était dangereux ?

        WOW, merci pour la nouvelle !

        Sinon, je vois que tu traites Soral de zozo et tu as le droit, seulement je te demandes car moi je ne suppose pas d’après un commentaire, as tu vu les vidéos de Soral depuis le début dans son intégralité et as tu lu ses livres ?

        Car il y a quelques années, je ne connaissais pas Soral, mais j’aimais bien les spectacles de Dieudo, or la presse et compagnie traitaient Soral de tous les noms.

        J’ai donc décidé de me faire ma propre opinion, et pour cela en tant qu’honnête homme, je ne me suis pas fié à ce que d’autres racontent, ni même à une video sur Youtube faite par d’autres que Soral, j’ai visionné ses vidéos dans l’ordre depuis le début, et j’ai lu tout ses livres !

        Je ne suis pas d’accord avec tout ce que dis Soral, mais il y a une chose que je sais, c’est qu’il n’est ni raciste, ni antisémite, ni xénophobe ! Et toi as tu fait cette démarche ? As tu peur d’être lobotomisé, ce qui en dirait long sur ta propre capacité à réfléchir !

        Quand je dis que je serais prêt à donner ma vie pour Soral, ce n’est pas parce qu’il aurait raison sur tout (je ne le crois pas), mais parce qu’il est un honnête homme, je serais donc prêt au même sacrifice pour Gandhi s’il était encore en vie…… plus concrètement cela veut dire que je serais prêt à m’interposer si on voulait le blesser c’est tout ! Cesses de faire des raccourcis foireux merci, sois honnête avec toi même !

      • Je rajouterais que pour vous (parce que les médias le disent) le publiques (et non Soraliens, ce n’est pas parce qu’on lit Soral ou Libé ou Le Monde que l’on se contente uniquement d’un site, et que l’on est Soralien ou Libérien ou Mondien ..pff mais c’est moi qui suis dangereux ? vos raccourcis le sont encore plus) d’ER est bien plus hétérogène que les musulmans de banlieue et l’extrême droite !!!

        On y trouve des architectes, des magistraux, des médecins (je suis ergothérapeute, je travail moi)…..

        J’ai oublié de préciser que se sacrifier pour la France la vraie est être honnête homme ! Car la France n’a jamais souhaité envahir qui que ce soit, l’histoire des rois de France est un combat à la fois pour conserver les frontières du Royaume et à la fois pour combattre certains nobles, les féodaux et la bourgeoisie afin de garde uni le royaume !
        Sauf bien sur depuis la révolution française bien entendu, là c’est open bar ! Et oui la royauté a conquis des colonies car les anglois le faisaient, mais il faudrait parler histoire et cela semble être ton défaut Julien ! C’est aussi pourquoi Napoléon s’est emballé, car son but originel était d’empêcher la flotte anglaise d’accoster où que ce soit du fait de l’impossibilité financière et temporelle de créer une flotte française !

        Je pourrais aussi t’expliquer que le peuple français est intrinsèquement anti-raciste, mais tu serrais largué car sans même parler du catholicisme qui est un anti-racisme car universaliste (ne me parles pas de la chasse aux sorciers car cela te ridiculiserais plus, cela serait confondre les procès en hérésie et les procès en sorcellerie qui étaient menés par des tribunaux laïques et non catholiques !!!) mais simplement du fait des lois de la NATURE ! Tu sais, l’interaction forte, l’interaction faible, électromagnétisme et la gravité !?! Ces forces qui ont permis l’existence de la Terre et donc l’état actuel (c’est a dire quelques millions d’années) des continents ! La position de la France (accès sur la Méditerranée, les pays scandinaves, l’Europe de l’ouest et l’Asie (par terre et mer), l’Atlantique, l’Afrique via l’Espagne….) oblige les êtres vivants, ici homo sapiens du fait des flux migratoires… à s’adapter à plusieurs peuples (les gaulois ont fini par accepter sans rébellion millénaire la civilisation romaine)….. et donc à force de générations à devenir intrinsèquement tolérants et donc anti-racistes (vouloir conserve son identité n’a rien de raciste par ailleurs), c’est pourquoi la France a pu devenir et cela presque comme une exception, une construction politique et non ethnique, avec les gaulois, les francs, les germains, les normands, les basques……… Donc que tu le veuilles ou non la France demeurera unique en son genre, enfin sauf si on l’oblige à changer comme nos élites s’y attellent avec ardeur !

        Bref, se sacrifier pour la France n’a rien de dangereux, cela signifie offrir sans contre partie son existence pour que vive une belle chose !

        Béotien !

  7. ouais, pas très original, Corcuff récite la fiche de police du cnt.

  8. Et ben! ça trolle dur ici!

    Je voudrais remercier les commentateurs qui m’ont précédé de m’avoir ouvert les yeux sur la vraie nature de ce Monsieur Corcuff qui n’est en fait qu’un piètre agent sioniste missionné pour répandre la propagande dominante.

    Je voudrais aussi m’excuser auprès des commentateurs qui m’ont précédé d’avoir osé accorder du crédit à la parole de ce prédicateur sioniste qu’est M. Corcuff.

    Je voudrais m’excuser aussi d’avoir si naïvement cédé à la tentation élitiste de lire des intellectuels, et d’avoir ignoré la sagesse infinie de Cindy, Shinzaemon et Samir, riverains de rue89 Lyon et détenteurs du Savoir avec un grand S.

    Je voudrais porter une mention spéciale à Samir, ergothérapeute méritant qui a eu la bonté de ne pas sombrer dans le deal et la délinquance, pour m’avoir guidé dans la voie de la VRAI France, celle qui s’oppose à la FAUSSE, sans doute celle de M. Corcuff – je ne sais pas j’ai tant à apprendre, encore novice tout juste révélé que je suis. Merci encore Samir. Je suis prêt maintenant, prêt à accueillir la Vérité, celle d’Égalité et Réconciliation et de son Grand MAÎTRE, Alain. Alain oui je me dévoue à toi. Corps et âmes. J’étais dans l’ombre, et Samir, ton dévoué disciple, m’a sorti de la caverne. Pas celle d’Ali Baba, celle de Platon tu sais!

    Bref merci à tous, je m’incline devant la lueur sacrée de la vérité qui ne se révèle qu’à ceux qui, touchés par la grâce, n’ont pas lu M. Corcuff mais écouté M. Soral!

    PS: Au fait Soral quand il a trouvé ses diplômes et sa pensée, le kinder suprise était Casher?

    • Ho, l’ironie ! Contrairement à le dialectique, au logos et à l’argumentation vous la maitrisez plutôt bien… Quand vous évoquerez (enfin) le fond, le réel, le concret, vous m’appelez ? Qu’enfin je sorte de cette ornière néo-nézi-nauséabonde-années 30-heureslesplusombre-fasciste-tousatousa…
      Merci d’avance !

      • @Azeeerty : tu as l’air d’avoir de l’instruction, c’est quand même fou de perdre ton temps à poster à contre-emploi. Le message d’Autrui résume bien la situation. L’ironie, le dénigrement, c’est le truc qu’on sort quand on n’a rien de mieux à proposer ou qu’on n’est pas sûr de ses arguments.

        Le public de Soral découvre qu’il n’existe pas une lecture unique des faits. Qu’il y a des faux-semblants. Que des rideaux de fumée (parfois sur le terrain médiatique hélas) masquent une réalité qui peut être sale et injuste au bénéfice d’une minorité qui préserve ses intérêts : pouvoir politique, militaire, financier… Cette minorité peut être de toutes les couleurs ou religion, là n’est pas la question et selon moi, que le coupable du moment soit martien, sioniste ou d’obédience quelconque, le lecteur moyen d’E&R s’en fout.

        Ce qui anime tout ce monde derrière Soral, c’est l’envie de moins d’injustice et de foutage de gueule. Comme il le réclame lui-même, qu’on l’attaque au niveau des faits et des arguments. La plupart du temps, les infos sont sourcées et profitent d’un vrai travail journalistique, que le média soit “alternatif” ou pas. Souvent, ce sont des experts du sujet qui sont cités, et à qui bizarrement on ne donne jamais la parole dans les médias ‘mainstream’.

        Je renvoie par exemple à cette analyse sur le conflit du Rwanda.
        http://www.egaliteetreconciliation.fr/Bernard-Lugan-Rwanda-un-genocide-en-questions-24573.html

        • C’est précisément parce que je ne veux pas perdre de temps avec les âneries de ces trolls soraliens que j’ai préféré l’ironie.
          Ironie qu’Autrui doit manier aussi pour me reprocher de ne pas avancer d’arguments alors que ceux à qui je répondais n’en n’ont pas avancé un seul. A moins que remettre en cause la légitimité universitaire de l’auteur du texte dès qu’on est en désaccord avec lui soit un argument.
          C’est gens n’ont que la victimisation à la bouche, et les commentaires qui suivent l’article le montrent et donnent raison aux auteurs.
          Bon, et puis admettez que la contribution de Samir est proprement hilarante.

          • Sinon tu arrêtes de gober et tu vérifies part toi-même :
            Voila ce que j’ai dis, donc cesse de prétendre que je pense que Soral détient la vérité c’est ridicule !

            “Si vous souhaitez critiquer objectivement Soral, vous allez sur ER, vous regardez entièrement les vidéos du mois de Soral depuis le début c’est à dire fin 2009 (c’est le minimum pour un journalo-sociologue pfff), puis vous lisez ses livres en intégralité, et à ce moment là, vous pourrez tout juste réfléchir à votre article car il faudra ensuite offrir des arguments (pas des affirmations sans fondements) avec l’appuie de références sourcées issues de ces vidéos et ouvrages !
            Quelque autre moyen est une ESCROQUERIE INTELLECTUELLE ! Si les scientifiques agiraient comme vous le faites, jamais la mécanique classique, la relativité, restreinte, générale, la physique quantique, la cosmologie….. n’auraient vu le jour !”

            Car moi, aussi je ne vais pas m’étendre sur cet article ou donner d’arguments puisque si tu avais fais le travail, tu saurais que cet auteur ment à tord et a travers ! Alors tous tes messages ne serviront a rien si tu ne vérifies pas !

            J’ai vu toutes les vidéos de Soral, et j’ai lu cet article, je prétends donc qu’il ment ! J’attends ton opinion !

            Tu n’as vu aucune vidéos de Soral ni lu ses livres, et tu as lu cet article, donc comment veux tu juger de la véracité des propos de l’auteur ???

            blablates autant que tu le souhaites, cela ne changera pas ce fait grâce a ta mauvaise foi !

            Reviens quand tu auras fait ton boulot de personne honnête !

            Merci !

            Enfin si pour toi, qu’une personne te demande de vérifier par toi meme les dires d’un autre est du prosélytisme, il faut te faire soigner !

            Si pour toi, cet auteur est un intellectuel brillant simplement parce qu’il enseigne à l’IEP et qu’il a des diplômes, c’est navrant, car nos gouvernants sont presque tous passé par l’ENA….. et on voit le résultat, sinon Einstein travaillé a la poste quand il a publié la relativité restreinte, pour ma part je préfère Clouscard, Girard, Marx, Kant, Bainville….. à ce Corcuff né à Oran comme beaucoup de traîtres à la France, c’est a dire qu’il faisait parti des familles des colons, lol et on le retrouve comme par hasard à gauche !

            Quand je parle de Soral, j’évoque le fait qu’il est une personne honnête qui ne se cache pas derrière un formalisme politiquement correcte car c’est le fond qui compte et rien d’autre ! Mais je présume qu’un costard cravate avec un diplôme de l’ENA peu importe ses dires a plus de valeur a tes yeux qu’un homme honnête ! Risible, grandis un peu !

            Si tu trouves que Soral est l’exact peinture que nous en fait cet auteur, alors prouve le moi, ce qui m’intéresse est la vérité, pas l’avis que BFMTV a implanté dans ton crane et que ton sur-moi protège férocement !

            Tu n’as pas d’issue honnête s’en passer par le visionnage des vidéos de Soral, donc j’attends de voir !

          • Si corcuff est né dans une famille de colons (admettons que ce soit vrai) ce n’est pas son chois et l’accuses d’être un traitre à la nation ? toi le petit fanatique ridicule belliqueux et argneux ?….
            S’il y a un social traitre c’est bien Soral, ce type n’aurait pas le niveau pour gérer la mairie d’un village et tu le présente comme le sauveur de la France ? alors écoute bien Soral l’a dit à plusieurs reprise, il est anti démocrate viscéral. Même si parfois suivant son public il dira être un “vrai” démocrate c’est faux, il considère que le peuple est trop abruti pour avoir son mot à dire sur les décisions politique ou pour élire son représentant. Si Soral venait à acquérir un quelconque pouvoir ce serait une CATASTROPHE pur et simple. Il n’y a qu”a voir comment il pisse littéralement sur son public et ses fans c’est consternant, ce gars souffre d’un complexe de supériorité et en plus il pue la défaite ( échec en tant que: spécialiste de modes,animateur tv, humoriste,journaliste acteur, réalisateur, romancier, sociologue, communiste viré, viré du fn…). Il à raté à peu près tout ce qu’il à entrepris… c’est POUR ça qu’il répète tout le temps qu’il est maitre du logos, une star un génie historique…. c’est PATHOLOGIQUE, en fait il est le maitre du PATHOS plutôt j’dirais hi hi.

          • Et vu que tu es fort pour les attaques personnelles sur les gens qui ne t’ont rien demandé: Soral ton idôle est quelqu’un qui quand il avait dans les 20 ans à laissé mourir son père dans la misère et la maladie… il a coupé tout les ponts avec sa mère aussi très tôt. Pour quelqu’un qui prône le retour aux valeurs et la réconciliation il est un peu juste non ?

          • @Julien hahaha merci pour cette reponse d’antifa de Béotie !

            La democratie; nom du regime actuel, PERSONNE N’EN VEUT PLUS ABRUTI, la democratie est une dictature du marches et de l’opînion et rien d’autres ! Deja a l’epoque d’Aristoite on se mefier de ce regime qui ‘n’apportait que les demagoges” ! Dans “les politiqes”, Aristote montre tres bien qu’il y a 3 types de regimes en gros, la monarchie, l’aristocratie et le gouvernement constitutionel, tous les 3 sont les meilleurs constitutions en fonction du peuple qu’elle habrite, si la monarchie par en couilles elle devie en tyrannie, l’aristocratie dévie en oligarchie, et le gouvernement constitutionnel en democratie !

            Mais bon je compatis, ton prof d(histoire t’a dit la democratie on y est et c’est bien !

            Pauvre cloche la democratie, la vrai c’est quand le peuple gouverne, là on ne gouverne pas on fait le fauc hoix de choisir un représentant parmi des minables que nous sont imposés par les riches et les medias ! On est en ploutocratie au mieux abruti ! Ceux qui ont ecrit la constitution sont lceux dont la constitution doit nous proteger, tu trouves cela normal ?

            Je repete si vous voulez donner votre avis sur Soral et que l’on vous prenne au serieux vous devez voir ses videos dans l’ordre depuis le debut et avoir lu ses livres, c’est tout, pas la peine de repeter BFMTV comme des perroquets vous vous ridiculisaient ! C’est pourtant pas compliqué a comprendre si je veux savoir de quoi parle la relativité restreinte, je ne vais pas sur un site porno et ecoutez ce que dis Ronaldo, je la telecharge, j’achete un livre sur elle…..

            Comment voulez vous qu’on vous ecoute alors que vous n’avez jamais vu ce que dis Soral mais seulement ecoutez ce que les autres disent de lui ? Vous ne vous rendez meme pas compte du paradoxe dans lequel vous etes !

            Vous ne pouvez pas critiquez serieusement Soral si en meme temps vous n’avez pas vu ce qu’il dit lui et pas un autre qui a repris ses paroles dans une video….

            Tu ne m’as donné aucun arguments a part des affirmations Julien tu es un cretin embobiné, parce que mùoi je sais que Soral n’a pas raison sur toput mais toi tu es convaincu que non seulment c’est le cas mais en plus que Gourcuff a raison ! Tu ne connais rien de l’histoire alors rentres chez toi idiot utile !

        • “L’envie de moins d’injustice” ?
          C’est sans doute pour ça que vous renvoyez aux thèses de Lugan, qui il n’y a pas si longtemps que ça faisait chanter la coloniale à ses élèves à Lyon 3.
          Lugan qui reprends la thèse officielle révisionniste sur le génocide rwandais, la thèse officielle de l’Etat français qui cherche à masquer sa responsabilité dans le génocide…
          Un militant d’Action française, officine raciste et colonialiste…
          Qui s’inscrit dans les réseaux historiques de la françafrique.

          Cela montre toute la masquarade du prétendu “anti-impérialisme” soralien qui n’est qu’une défense minable de l’impérialisme français en Afrique et ailleurs.

  9. Il y a juste une remarque que je ferais pour que l’article soit parfait c’est que Soral à tendance à discerner ce qu’il appelle les “juifs du quotidien” et le 1/6 de 1% de la population que sont le crif, la licra etc et qui sont tous des sionistes d’extreme droite, et SATANISTE,et sodomite (ou est le problème ?) et pédophile et j’en passe….
    Je vous félicite toutefois de faire le travail de désendoctrinement et de reprendre point par point la diarée verbale Soralienne car il est vraiment en train de pourrir une génération de jeunes fragilisé intellectuellement .
    Merci et que le combat continue.
    signé: une jeune des quartiers autodidacte au RSA et animateur d’ateliers gratuits.
    (et oui il faut malheureusement se justifier pour ne pas être pris pour un juif satanisme suprématiste dégénéré avec certains Soraliens)

  10. Soral doit bien se marrer de cet article totalement vide malgré sa longueur.

  11. Je suis assez enjoué de m’apercevoir que Julien et Azeeerty sont les deux seuls trolls des discussions sur cet article. Et oui c’est bien vous les trolls modernes et non pas les autres commentateurs. Vous vous évertuez à défendre l’indéfendable. Il s’agit d’ailleurs de remarquer la haine et le mepris dans vos propos pour s’en persuader. Vous faites parti du pacte republicain dont plus personne ne veut. Vous défendez je ne sais quoi… Que cela vous déplaise ou non, Soral et sa pensée sont aujourd’hui devenus défendables (et parallèlement critiquables cela va de soi). Il trouve écho chez beaucoup de gens intelligents contrairement à ce que vous prétendez. Après je ne sais ce qui vous permet de juger de l’inculture des ‘soraliens’… Le fait peut être de ne pas avoir suivi attentivement les cours d’histoire à l’école? Soyez précis! Le fait d’être anti-europe et anti-euro, et donc pas transitivité d’être nul en économie ? Ou encore peut être le fait de se poser des questions sur le pourquoi du comment d’une persécution quasiment permanente depuis plus de 2000 ans du peuple juif? Apparemment nous sommes trop bêtes pour pouvoir nous intéresser a ce genre de questions! Éduquez nous s’il vous plait!

    Concernant l’article j’apprécie cependant la volonté de porter une contradiction intelligente à l’idéologie de Soral. Mais il n’y a en réalité que la volonté et on voit bien que les auteurs se sont arrêtés à une seule vidéo qu’ils ont en plus réussi à mal interpréter. Soral est quelqu’un de complexe et parfois paradoxal. Essayer de le cerner par une ou deux vidéos est très insuffisant. Il faut reconnaitre que sa grille de lecture est axée sur une theorie complotiste depuis quelques années. Mais ça n’est nullement gênant d’analyser des vérités sous cet angle (on veut nous faire croire que c’est un problème). Le problème c’est justement le vide d’arguments à l’encontre des analyses de Soral. Le seuls arguments qu’on nous ressort en permanence sont :
    -nauséabond
    -national socialiste (et alors?)
    -raciste (ah bon? Développez ?)
    -fais de honteux raccourcis (il est vrai que les politiques du pacte républicain actuel ne font aucun raccourcis dégueulasses…)
    -antisémite (peut-on s’accorder sur le fait qu’un communautarisme juif existe et que comme tout communautarisme il est mauvais pour la société française?)
    Chacun avouera que c’est un peu court…

  12. Philippe Corcuff figure de proue d’un lumpenprolétariat universitaire… issue de la démocratisation de l’enseignement supérieur :

    http://sergeuleski.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/08/06/philippe-corcuff-figure-de-proue-d-un-lumpenproletariat-inte.html