Cultures 

Quais du Polar à Lyon : maxi best-of et James Ellroy en guest de luxe

actualisé le 01/04/2014 à 16h10

En dévoilant officiellement sa programmation, Quais du Polar a confirmé la venue en grande pompe de James Ellroy comme tête – et quelle tête ! – de gondole d’une 10e édition assez largement commémorative et aussi dense qu’un bon gros pavé noir. Une programmation qui, quantitativement et qualitativement, mettra en appétit les polardeux les plus boulimiques tout en ne manquant pas d’attiser la curiosité des amateurs plus volatiles.

James Ellroy photographed at home in Los Angeles, 2009.

James Ellroy photographed at home in Los Angeles, 2009 – Photo Darcy Hemley.

Cela avait été annoncé, c’est confirmé : James Ellroy sera bien le roi de la 10e édition du festival Quais du Polar, récompensé ainsi de sa persévérance à tenter d’attirer dans ses filets l’auteur du Dahlia Noir. Qui plus est, le taciturne auteur californien ne sera pas là – à ce qui est promis – pour faire de la figuration ou de courtes apparitions papales sur un balcon pour bénir d’une main désinvolte la foule de ses fans. Il participera à plusieurs conférences, présentera, comme un certain nombre d’autres grands auteurs et comme c’est désormais la tradition, son film noir préféré à l’Institut Lumière (Le Rôdeur de Joseph Losey, le 4 avril) et investira l’Opéra pour une rencontre exceptionnelle intitulée « Une heure avec James Ellroy : American Death Trip » (le 6 avril) où il faudra probablement jouer des coudes pour se faire une place.

Pour autant, l’invité-événement de cette édition ne devra pas éclipser le reste d’une programmation dont le dossier de présentation se veut aussi épais qu’un roman de gare. Car cette année Quais du polar va agir à la fois comme un laboratoire de réflexion sur le genre tel qu’il a évolué depuis ses dix dernières années – avec par exemple la montée en puissance des séries télévisées, notamment écrites par des polardeux (George Pelecanos pour The Wire) – que comme un best-of de tout ce qui s’est présenté de mieux lors des précédentes éditions. Il n’y aura donc pour ainsi dire que du beau monde venus de 13 pays différents : Ayerdhal, Caryl Férey, RJ Ellory, Craig Johnson, Deon Meyer, Pelecanos donc, Jean-Bernard Pouy, Patrick Raynal, Romain Slocombe, Franck Thilliez, ou Tim Willocks, pour ne citer qu’eux. Ajoutons une autre invitée inédite : la Suédoise Camilla Läckberg.

Menu polar

On l’aura noté au hasard de quelques noms, un accent très fort sera mis sur la vitalité du polar français et notamment de sa « nouvelle » génération. Quant aux thématiques, elles balaieront avec une exhaustivité quasi clinique toutes les grandes questions sociétales et esthétiques qui traversent le polar (l’Etat, le Renseignement, la vengeance, la famille, l’Histoire, la ville, le trafic, la disparition, l’amour et même les problèmes de la traduction et de l’adaptation à l’écran…).

Le photographe Weegee en 1963

Le photographe Weegee en 1963

Et dans la grande tradition de l’événement et de ses réjouissances de moins en moins annexes (la fameuse enquête, la dictée noire, les prix) c’est à toutes les sauces que se retrouve assaisonné le polar : polar et cinéma – avec aussi une sélection maison des meilleurs films du genre, une soirée « L.A. Noire », et l’avant-première de Joe, le dernier film de David Gordon-Green (L’Autre rive, Prince of Texas) –, polar et théâtre, polar et beaux arts et photos – dont une expo exceptionnelle du photographe de scènes de crime Weegee –, polar et moto… on en passe… et ce jusque dans l’assiette avec des « menus polars » proposés dans de nombreux restaurants de la ville. Bref de quoi s’en mettre plein la panse entre deux dévorations de bouquins.

Par Stéphane Duchêne sur petit-bulletin.fr

Infos pratiques

Quais du Polar au Palais du Commerce du 4 au 6 avril

Site officiel : www.quaisdupolar.com

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Le Petit Bulletin
Le Petit Bulletin
L’hebdo gratuit des spectacles à Lyon
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 456 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 522 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 454 visites. Aucun commentaire pour l'instant.