Actualité 

Interdiction du concert de Death In June : le Ninkasi dénonce un « discours moralisateur »

Vendredi dernier, le préfet du Rhône interdisait le concert controversé de Death In June, en estimant que le groupe de rock «véhicule délibérément des symboles nazis ». Ce concert devait avoir lieu ce mardi au Ninkasi Kao (Lyon 7e).

Dans un communiqué, le directeur de la salle de concert a réagi ce lundi, se disant « attristés par la polémique et l’annulation du concert de Death in June » et dénonçant « un discours moralisateur ».

Des associations, notamment d’anciens déportés et résistants s’étaient mobilisées pour obtenir l’annulation du concert.

Mais pour le Ninkasi, il est « diffamatoire de dire, comme cela a été repris sur beaucoup de sites internet, que [l’on] accueille un groupe qui fait l’apologie du Nazisme et de Klaus Barbie. »

Le directeur du lieu, Christophe Fargier, qui dénoncent un « discours moralisateur », développent plusieurs arguments :

  • « d’anciens musiciens du groupe sont juifs »
  • « Death In June a joué en Israël »
  • « Le groupe affiche ostensiblement sur scène le drapeau de la communauté homosexuelle lors de concerts en Russie où l’on sait qu’elle est la situation de cette communauté ».

Dans son communiqué, le directeur de la salle de concert n’envisage aucun recours en justice pour contester l’annulation du concert.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 729 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 613 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

[Vidéo] Malaise lorsque Gérard Collomb se présente comme « ministre de la Police »

par Rue89Lyon. 1 798 visites. 2 commentaires.