Politique 

La primaire UMP à Lyon opposera l’ « humaniste » Havard au « sécuritaire » Fenech

actualisé le 03/01/2014 à 21h17

Un succès tout relatif pour l’autre primaire UMP, celle de Lyon, qui doit désigner l’adversaire, à droite, du socialiste Gérard Collomb, aux municipales de 2014. Moins rocambolesque que la parisienne, elle a réuni 4350 votants et a placé Michel Havard, l’opposant historique, devant Georges Fenech, député de Givors débarqué à Lyon.

Michel Havard très content des résultats du premier tour des primaires UMP à Lyon, dimanche 2 juin 2013. Crédit : Ugo Moret/Rue89Lyon.

Michel Havard est arrivé triomphant dans les locaux de la fédération UMP du Rhône, dans le 6e arrondissement de Lyon. Applaudissements chaleureux, petite assiette de saucisson et verre de vin blanc ont accueilli celui qui a totalisé ce dimanche 2 juin 40% des voix (soit 1752 voix).

Pour le président du groupe d’opposition municipal Ensemble pour Lyon, ce premier tour a déjà une saveur de victoire. En vue du second tour, un seul objectif désormais pour celui qui explique avoir une vision « humaniste » de Lyon : rassembler derrière lui deux autres des cinq candidats, soit Nora Berra et Emmanuel Hamelin, pour faire face à Georges Fenech qui sera son adversaire dimanche prochain :

« Nous avons mené une opposition constructive au sein du conseil municipal, avec mes collègues Nora Berra et Emmanuel Hamelin. Chacun avec nos différences, nous exprimons le caractère lyonnais. (…) Ensemble nous incarnons la génération Lyon. »

Arrivé juste derrière avec 35% des voix (soit 1521 voix), l’ancien magistrat de Lyon et député de Givors est arrivé un peu plus tôt dans la soirée à la fédération, sans accueil particulier. Georges Fenech ne compte pas baisser les armes et a donc voulu refroidir l’enthousiasme de son adversaire en expliquant qu’il ne servait à rien d’arriver « en triomphant ».

Georges Fenech, ce dimanche 2 juin 2013, pense encore pouvoir jouer une carte pour le second tour des primaires UMP. Crédit : Ugo Moret/Rue89Lyon.

Pour lui, Michel Havard a déjà fait le plein de voix quand il pourrait, pour sa part, faire largement mieux. Sa campagne très à droite, portant principalement sur des questions de sécurité a, semble-t-il, trouvé un bon écho, lui permettant notamment d’atteindre les scores de 48% et 50% dans les deux bureaux de vote du 6e arrondissement (fief de l’UMP). Loin devant Michel Havard qui n’a compté, dans chacune de ces deux urnes, que 28% des voix. Dans le 5e arrondissement, Michel Havard a atteint 65% des voix.

 

Nora Berra vexée, Myriam Pleynard effacée

Emmanuel Hamelin quant à lui termine ici la course, avec un petit résultat de 14%. C’est Nora Berra qui ressort avec les joues rougies par la vexation. Acide, l’ex-ministre de Nicolas Sarkozy, a donné une explication lapidaire à son piètre score de 9% des voix, cédant quelques mots aux journalistes après son arrivée à la fédération tard dans la soirée.

La conseillère municipale et député européen a regretté d’une part que les Lyonnais ne se soient pas déplacés plus massivement et n’aient donc pas profité de l’opportunité, et d’autre part que la logique d’appareil ait primé dans cette primaire. Nora Berra faisait mine ce dimanche soir de prendre le temps de la réflexion, mais elle pourrait bien se ranger derrière Michel Havard, tout comme Emmanuel Hamelin, contre le député Georges Fenech, considéré comme le moins légitime, « parachuté », depuis sa déclaration de candidature.

La cinquième candidate, Myriam Pleynard, juriste de 44 ans, inconnue au bataillon avant ses premiers pas en politique il y a quelques semaines, a laborieusement atteint un petit 1% des voix, et pourrait avec ce résultat retourner dans l’obscurité de l’anonymat.

A la fédération UMP du Rhône, dimanche 2 juin 2013. Crédit : Ugo Moret/Rue89Lyon.

Les résultats des 13 bureaux de vote sont tombés au goutte à goutte, projetés au mur, dans une atmosphère silencieuse la plupart du temps, face à des militants peu surpris et une troupe de journalistes endormis.

Si, avec ces 4350 votants, l’honneur est sauf pour les dirigeants d’une fédération UMP comptant 3500 adhérents, ce premier tour n’aura pas enthousiasmé les foules : moins de 2% de la totalité des électeurs lyonnais s’est rendu aux urnes. Pas de quoi affoler, a priori, l’actuel maire PS briguant un troisième mandat à Lyon, Gérard Collomb.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 949 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La distribution de tracts est-elle un délit ?

par Rue89Lyon. 372 visites. 1 commentaire.

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. 203 visites. Aucun commentaire pour l'instant.