Actualité 

Homophobie des nationalistes : les associations gays de Lyon s’insurgent de l’absence de condamnation

actualisé le 09/01/2014 à 01h42

Le Collectif unitaire pour l’Egalité de Lyon (composé de la Lesbian and Gay Pride de Lyon et du Collectif lesbien lyonnais) ne décolère pas.

Pour la seconde fois, un procès devant le tribunal correctionnel relatif à des injures homophobes, n’aboutit pas sur un débat judiciaire, en raison de convocations envoyées au-delà du délai de trois mois de prescription des faits.

Mercredi, trois jeunes nationalistes devaient être jugés pour « injures publiques en raison de l’orientation sexuelle ». Lors du rassemblement qui visait à défendre le projet de loi « Mariage pour tous » du 26 janvier dernier, ils auraient proféré « les pédés au bûcher » du haut d’un échafaudage.

L’association note qu’en janvier 2009, aucune condamnation n’avait été prononcée pour des cas relativement semblables, eu égard au dépassement du délai de prescription :

« Comment le parquet de Lyon a-t-il pu être aussi négligeant ? Comment a-t-il pu délivrer des citations à comparaître au-delà des délais de prescription ? »

Le collectif note que les agressions et injures homophobes se sont multipliées ces derniers mois, et rappelle notamment que les jeunesses nationalistes avaient tenté de prendre d’assaut le local du parti socialiste le 15 avril dernier, tout comme le local du forum Gay et Lesbien a été tagué par le GUD le 8 mai dernier.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 546 visites. 1 commentaire.