Appartement 16
  • 13:09
  • 26 décembre 2012
  • par Laurent Burlet

Plan hivernal : toujours 250 SDF sans solution à Lyon

163 visites | 2 commentaires

A la veille de Noël, le Samu social de Paris affirmait que « toutes les familles sans-abri qui appellent le 115 sont hébergées ». Il n’en est pas de même à Lyon.

Pourtant, le plan hivernal fonctionne désormais à plein dans le Rhône. Depuis le 7 décembre, 839 places d’hébergement d’urgence ont été ouvertes dans le Rhône, selon la préfecture. Au total, 988 places seraient mêmes ouvertes au début du mois de janvier (contre 650 pour le plan hivernal 2011/2012). Elles viennent s’ajouter aux 2 852 places permanentes que compte le département du Rhône.
Mais actuellement, il y a toujours des personnes qui dorment dans les rues de l’agglomération lyonnaise, comme le prévoyaient les associations chargées de mettre en oeuvre le dispositif d’hébergement d’urgence des SDF.

Des personnes appellent ainsi le numéro d’urgence, le 115, mais n’arrivent pas à trouver de place dans un foyer pour sans-abri. On les appelle les « sans solution ». Et elles sont encore nombreuses. Environ 250 depuis mi-décembre. Précisément :

  • 254 « sans solution » le 24 décembre
  • 278 « sans solution » le 25 décembre

Le 18 octobre, la ministre Cécile Duflot, en visite à Lyon, promettait un « plan hivernal » qui s’adapterait aux besoins.
Le 29 novembre, elle annonçait que « des réquisitions de logements vides auraient lieu d’ici à la fin de l’année » dans les principaux pôles urbains (région parisienne, Rhône-Alpes et PACA).
La piste des réquisitions est toujours à l’étude répond-on simplement à la préfecture du Rhône.

 

 


Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

2 Commentaires postés

  1. En effet les plans froids ne fonctionnent pas bien, faute de moyens, sans compter la difficulté à joindre le 115 a certains moments.

    Si le sujet vous intéresse vraiment, cher journaliste, pouvez vous continuer à communiquer sur le sujet à la fin du plan froid (et le reste de l’année au passage). La fin du plan froid = 1000 places en moins environ et la reprise des expulsions.

    La com hivernale ne peut pas se dispenser de penser le problème dans un contexte plus global.

  2. Et merci au passage pour la photo des roms qui illustrent apparemment d’après vous « les SDF », le figaro n’aurait pas fait mieux… Si les roms sans hébergement de l’aglo lyonnaise téléphonaient au 115 tous les jours, les chiffres seraient autres croyez moi.