Société 

Lyon est-elle vraiment une ville gay-friendly ?

Oui, répond le magazine Têtu, qui vient de publier un classement des villes les plus gay-friendly de France, réalisé à partir de réponses récoltées auprès de 6000 internautes. Lyon arrive en 3e position, après Montpellier, numéro un, et Nantes, numéro deux.

Lyon arrive même en tête sur certains critères comme la satisfaction relative aux lieux communautaires tels que les bars, ainsi qu’au classement des « villes qui attirent les homos ».

Un résultat qui tombe à pic, pendant un débat sur le mariage et l’adoption par les couples gay qui divise la classe politique, et notamment les élus du PS. Gérard Collomb, le maire de Lyon, fait justement partie des sceptiques socialistes, enchaînant les sorties sur ses réserves (il dit s’inquiéter notamment de l’apparition d’une « industrie du portage d’enfants »).

Mais en dehors des réticences du maire, Lyon a aussi su faire entendre la voix des opposants au mariage gay. La ville a vu défiler dans ses artères principales un immense cortège de plus de 20 000 personnes, réticentes ou totalement opposées, au projet de mariage pour tous.

Manifestation contre le mariage et l’adoption par tous, à Lyon, le 17 novembre 2012. Par Aurélien Lamy, étudiant.

En dehors des lieux de rencontres et de convivialité homo, les 6000 internautes sollicités par Têtu ont également dû se positionner sur la politique de la municipalité à leur égard, sur un « ressenti de l’homophobie », et une « attitude du reste de la population » à leur égard. De ce point de vue, la voisine Saint-Etienne est assez mal classée, tout comme Grenoble.

Il y a trois ans, Lyon était également arrivé dans le peloton de tête. Le classement du magazine avait exclu Paris, « non pas parce qu’elle aurait été forcément première (cela resterait à démontrer), mais parce que la capitale concentre tellement de choses qu’il était difficile de la comparer, même avec une grande capitale régionale ». Intégrée à la liste cette fois, la capitale arrive étonnamment à la 8e position.

Notons qu’existe un très bon magazine qui évoque un grand nombre de ces questions liées à la ville de Lyon notamment, Hétéroclite, dont la baseline résume le positionnement : il s’agit d’un « mensuel gratuit gay, mais pas que ».

 

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 483 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 564 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 465 visites. Aucun commentaire pour l'instant.