Actualité 

Gérard Collomb et le mariage gay : pas le grand amour

Le maire de Lyon a exprimé ses réserves à plusieurs reprises dans les médias. Oui, Gérard Collomb a des amis homosexuels, comme Nadine Morano a des amis noirs. Oui, il pourrait éventuellement les marier, sans être certain que ces derniers le souhaitent. Pour le sénateur-maire, surtout, il faut rester prudent. Sur Europe 1, il a étayé quelque peu ses réserves :

« Il y a quelque chose qui me semble plus important sur le long terme, a poursuivi le sénateur socialiste : c’est que l’on évite de faire en France ce que l’on fait aux Etats-Unis, en Californie par exemple, c’est à dire une véritable industrie du portage d’enfants. Ca, ça serait une vrai difficulté pour notre société. »

Ainsi sont circonscrites les craintes du maire face à l’éventualité d’une ouverture au mariage et à l’adoption par tous les couples. Jusqu’à ce communiqué envoyé vendredi, à la veille de la « marche solidaire » qui doit faire valoir en masse les arguments des anti-mariage et adoption pour tous. Là, Gérard Collomb se saisit d’une partie des propos tenus par François Hollande concernant ce projet de loi  et écrit :

« Un certain nombre de mes concitoyens manifestent pour dire que le projet de loi présenté par le gouvernement heurte leur conscience. Pour la grande majorité d’entre eux, il ne s’agira pas de manifester contre quelque chose, ni même de vouloir refuser au couple homosexuel de contracter un engagement devant la société, reconnu par la loi.

Il appartient donc au gouvernement dans la discussion parlementaire de faire évoluer la loi sans que puisse être choqué certaines consciences. Il sera ainsi dans la voie indiquée par le président de la république lorsque dans la conférence de presse de mardi dernier, il indiquait à ce sujet : « je considère que toutes les croyances, toutes les sensibilités doivent être entendues et respectées ».

Jusqu’à présent, le maire de Lyon n’a jamais fait entendre que ses réserves, c’est à se demander si un seul aspect du projet remporte son adhésion..

Partager cet article