Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

A Lyon, un rassemblement contre les violences d’extrême droite lundi 12 février

Six jours après la condamnation de Sinisha Milinov, ancien cadre du groupuscule d’extrême droite identitaire les Remparts, le collectif « Fermons les locaux fascistes » appelle à un rassemblement en soutien aux victimes des violences d’extrême droite à Lyon. Le rendez-vous est prévu ce lundi 12 février, place de la Comédie (Lyon 1er)

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

A Lyon, un rassemblement contre les violences d’extrême droite lundi 12 février
Les locaux du bar d’extrême-droite La Traboule, dans le Vieux-Lyon

A l’appel du collectif « Fermons les locaux fascistes » – dont font partie notamment la CGT, la CNT, la France Insoumise, le NPA, Alternatiba, Solidaires Etudiant.e.s ou encore le groupe antifasciste Jeune Garde – un rassemblement contre les violences d’extrême droite est prévu ce lundi 12 février à 18h30, Place de la Comédie (Lyon 1er). Ils demandent la fermeture des deux locaux identitaires, la Traboule et l’Agogé, dans le 5ème arrondissement de Lyon.

Suite à l’agression du 2 février, un rassemblement en soutien aux victimes de l’extrême droite

« Faudra-t-il un mort pour que les locaux fascistes soient fermés ? » Leur appel « en soutien aux victimes de l’extrême droite » fait suite à la violente agression raciste survenue ce vendredi 2 février dans le quartier des Terreaux (Lyon 1e).

Au petit matin, en sortant de la boite de nuit du Boston, trois jeunes hommes ont été gravement blessés à coups de poing et de couteaux par des militants identitaires. Parmi lesquels Sinisha Milinov, ancien président du syndicat étudiant d’extrême droite la Cocarde Lyon et ex porte-parole des Remparts.

Ce groupuscule d’extrême droite a élu domicile dans les locaux de la Traboule et l’Agogé (leur salle de boxe). Il est l’émanation de feu Génération Identitaire, un groupe dissous depuis. « Nous ne cessons de le répéter : dans ces locaux se retrouvent encore des militants violents, pour s’entrainer au combat, recruter, organiser des actions », rappelle le collectif dans un communiqué

Comme nous le racontions, ce mardi 6 février, le tribunal judiciaire de Lyon a condamné Sinisha Milinov à 16 mois de prison, dont dix avec sursis pour des faits de violences en réunion, aggravées par un mobile raciste et le port d’une arme.

Jugé lui aussi en comparution immédiate, Pierre-Louis P., jeune étudiant en droit, a été reconnu coupable des mêmes faits. Il a été condamné à 36 mois de prison, dont 12 avec sursis pour avoir défiguré les trois jeunes hommes à coups de couteau.

Une manifestation pour exiger la fermeture de la Traboule et l’Agogé à Lyon (5e)

Ce même jour, huit militants présumés de l’extrême droite radicale ont été interpellés et placés en garde-à-vue dans le cadre de la violente attaque d’une conférence sur la Palestine le 11 novembre 2023. Une quarantaine de militants cagoulés, pour certains armés de barres de fer, avaient blessé sept personnes, dont trois grièvement, à la maison des Passages (Lyon 5e). Le même week-end, des étudiants avaient été agressés à proximité de la Traboule.

Au lendemain de cette attaque, une manifestation contre l’extrême-droite avait rassemblé environ 4000 personnes selon les organisateur·rices. Ils réclamaient déjà la fermeture de ces locaux, qu’appellent également de leurs voeux plusieurs élus, dont le député du Rhône Thomas Rudigoz ou le maire de Lyon Grégory Doucet.


#Extrême-droite

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Partager
Plus d'options