Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

La publicité numérique dans le métro à Lyon, c’est (bientôt) fini !

Le Sytral vient d’adopter une délibération visant à réduire la place de la publicité dans les transports publics à Lyon. Principale annonce, la suppression de tous les panneaux publicitaires numériques dans le métro.

,

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

Déconfinement dans le métro De Lyon TCL
A partir du 2 juin, le Sytral augmente son offre de transport. CC Canelle Corbel / Rue89 Lyon

C’était annoncé, c’est désormais acté. Les 118 panneaux publicitaires numériques du métro de Lyon seront retirés à partir du 1er avril. Le Sytral, qui administre le réseau de transport public de la Métropole, a adopté ce jeudi 8 février une délibération visant à réduire la pression publicitaire dans le métro et le tramway à Lyon… et ainsi réduire la facture d’électricité.

Dans son nouveau contrat de concession sur les emplacements publicitaires du réseau TCL et Libellule, passé avec Cityz médias (ex-Clear Chanel), Sytral Mobilités compte réduire de 25% le nombre de supports publicitaires. Ce nouveau contrat, qui rentrera en vigueur début avril, est valable cinq ans, et sera prolongeable deux fois un an.

Des réduction d’énergies attendues

Outre la suppression des panneaux numériques, les publicités « classiques » ne seront plus rétro-éclairées. Parallèlement, quatre stations du métro A (Foch, République, Gratte-Ciel et Flachet) en cours de rénovation verront la présence publicitaire totalement effacée. Des fresques géantes y seront installées en remplacement.

Le réseau de tramways va également connaître quelques changements. Les nouvelles stations des trams T6, T9 et T10 seront moins pourvues en publicité papier, et l’éclairage sera arrêté à 23 heures, contre minuit actuellement. « Toutes ces mesures nous permettent de réduire les consommations énergétiques de 49% par rapport au contrat actuel », a souligné Bruno Bernard, président de Sytral Mobilités.

Dernier point dont s’est félicité l’élu, l’espace publicitaire sera majoritairement réservé aux acteurs et manifestations locales, à hauteur de 65%.

Un règlement local de la publicité contraignant voté en juin par la Métro

La redevance de ce contrat s’élève à 4,9 millions d’euros par an. Soit peu ou prou le même montant que le contrat précédent. Le contribuable n’y perd donc pas au change, au contraire. « C’est un choix politique et non pas financier », s’est félicité Benjamin Badouard, co-Président du groupe « Les écologistes » à la Métropole. « Cette décision sera reconnue à l’échelle nationale et internationale », a encore prophétisé l’élu.

L’éradication de la publicité en cours dans les transports publics lyonnais s’inscrit dans la droite lignée de la politique de l’exécutif écolo à la tête de la Métropole de Lyon. Le 26 juin dernier, les élus de l’agglo avaient adopté un nouveau règlement local de la publicité (RLP), beaucoup plus contraignant.

Celui-ci prévoit de réduire de 60%, voire de 90%, le nombre de panneaux publicitaires dans la Métropole de Lyon, d’ici 2026. Dans le détail, le nouveau RLP envisage de réduire drastiquement la taille des pubs, et de la supprimer en quasi totalité aux abords des établissements scolaires.


#Lyon

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Partager
Plus d'options