Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Une nouvelle « casserolade » prévue ce soir à Lyon

Il pourrait s’agir d’une recette de cuisine, mais non. Des rassemblements ou « casserolades » sont prévus à Lyon lundi 24 avril à 20 heures pour protester contre la réforme des retraites.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

manifestation retraites Lyon

« Amène ta plus belle casserole et de quoi faire du bruit » a lancé le canal militant Lyon Insurrection, invitant à plusieurs rassemblements sonores à Lyon, lundi 24 avril à 20 heures. Les premiers appels à une « casserolade » contre la réforme des retraites avaient notamment été lancés par Attac France à l’occasion de l’allocution d’Emmanuel Macron le 17 avril. Les bruits de casseroles ont depuis essaimé partout en France.

Originalité, ce n’est pas un mais quatre rendez-vous qui sont donnés ce 24 avril 2023 à 20h à Lyon. Un premier devant la mairie de Lyon, ainsi que celle du 4e, du 8e et de Villeurbanne. Les rassemblements n’ont pas été déposés en préfecture.

Pour l’instant aucun périmètre d’interdiction de manifestation n’a été pris par la préfecture, ni même d’« arrêté anti-casserole », comme cela a été le cas dans l’Hérault le 20 avril dernier à l’occasion d’une visite du président Emmanuel Macron. Un arrêté depuis démenti par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, qui indique avoir interdit les « dispositifs sonores portatifs » et non les casseroles, bien que des personnes équipées de casseroles ont été empêchées de se rendre dans le centre-ville de Ganges.

Une casserolade à Lyon pour « maintenir la pression avant le 1er mai »

Si les casseroles ont été interdites en amont de l’événement, d’autres rassemblements de ce type ont effectivement parasité les déplacements de l’exécutif. Une visite d’Emmanuel Macron dans le Bas-Rhin a été accueillie dans un capharnaüm difficile à ignorer, il en va de même pour celle d’un hôpital privé de Montreuil par le ministre de la Santé, François Braun.

L’exécutif en vient à brouiller les pistes pour éviter les maudits outils métalliques, comme le ministre du Travail Olivier Dussopt qui a maintenu le flou jusqu’au dernier moment sur ses déplacements en Saône-et-Loire vendredi dernier. Il n’esquivera finalement pas quelques casseroles.

À Lyon aussi, ce lundi 24 avril, la visite du ministre de l’Éducation Pap Ndiaye à l’Institut national supérieur du professorat et de l’éducation (INSPE), a été annoncée à la presse à peine quelques heures avant son déplacement.

Prévue à 14h30, cette visite n’a pas échappé à une « casserolade » aux portes de l’établissement. À 15h40 le ministre ne s’est toujours pas présenté. Sa visite à l’INSPE a finalement été annulée « pour cause d’insécurité » a déclaré son directeur Pierre Chareyron. Le ministre se serait cependant rendu au rectorat selon Tribune de Lyon.

Le rassemblement de 20h a, quant à elle, plutôt pour but de « maintenir la pression » avant la très attendue manifestation du 1er mai.


#Manifestation

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Aucun mot-clé à afficher

Partager
Plus d'options