Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
L’épidémie de Covid bien présente dans le Rhône
Actualité 

L’épidémie de Covid bien présente dans le Rhône

par Bertrand Enjalbal Oliveira.
Publié le 15 juillet 2022.
Imprimé le 17 août 2022 à 17:58
464 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

[En graphiques] Avec un taux d’incidence de près de 1350 cas pour 100 000 habitants, l’épidémie de Covid circule fortement dans le Rhône et la métropole de Lyon. Mais l’épidémie pourrait se tasser légèrement.

Au 9 juillet, près de 3 700 cas positifs avaient été détectés chaque jour en moyenne dans le Rhône, sur une semaine.

Covid : un taux d’incidence élevé dans le Rhône et la métropole de Lyon

Au 9 juillet toujours, le taux d’incidence s’élève à près de 1346 cas pour 100 000 habitants dans le Rhône et à 1348 pour la métropole de Lyon. Bien loin du seuil d’alerte de 50, défini au début de l’épidémie par le gouvernement comme le taux à ne pas dépasser. Rien de comparable toutefois avec la 5e vague de janvier 2022, où le taux d’incidence avait culminé à plus de 4600.

Pour l’heure, cette nouvelle vague de Covid se situe au niveau légèrement au-dessus du pic de celle du printemps 2022. Dans le Rhône, au mois d’avril, le taux d’incidence avait pratiquement atteint les 1300 cas pour 100 000 habitants au maximum de la vague.

Un recul de l’épidémie en cours dans la métropole de Lyon ?

Le Rhône et la métropole de Lyon se situent dans la moyenne nationale. Au 9 juillet, le taux d’incidence s’élevait à 1344 cas pour 100 000 habitants sur une semaine.

Toutefois, l’épidémie semble légèrement reculer ou du moins se tasser quelque peu ces derniers jours dans la métropole de Lyon. Depuis le 6 juillet, le taux d’incidence baisse légèrement. Il était en augmentation constante depuis mi-juin. Il a culminé à 1362 cas pour 100 000 habitants au 6 juillet sur une semaine glissante. Il a donc reculé depuis dans la métropole de Lyon. Alors même que le niveau de dépistage n’a cessé d’augmenter.

Autre signe d’un possible ralentissement de l’épidémie, le taux de reproduction est en baisse. L’indicateur R, à 1,51 au 2 juillet, était retombé à 1,21 au 9 juillet au niveau régional. Ce qui signifie que l’épidémie progresse toujours (R > 1) mais plus aussi vite.

Malgré le Covid, une tension hospitalière contenue à Lyon et dans le Rhône

Au 12 juillet, 385 personnes en moyenne étaient hospitalisées dans le Rhône sur une semaine. Dont 25 en moyenne en réanimation. C’est un niveau plus faible pour l’heure que lors de la vague du printemps 2022, où le nombre d’hospitalisations en simultané était monté jusqu’à environ 500 personnes.

La hausse est toutefois constante depuis le 26 juin environ. Si la circulation de l’épidémie confirme son tassement ou son léger recul, cela devrait permettre d’endiguer les entrées à l’hôpital.

La tension hospitalière reste pour l’heure contenue dans la région Auvergne-Rhône Alpes. Au 7 juillet, le taux d’occupation en réanimation était de 16%. Cela signifie que 16% de la capacité initiale (en temps normal, hors période de crise et d’ouverture de lits supplémentaires) des lits en réanimation étaient occupés par des patients Covid+.

Un niveau pour l’heure deux fois moins important qu’au printemps 2022. Et largement inférieur à la vague de l’hiver où il avait atteint près de 95% dans la région.

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal Oliveira
Bertrand Enjalbal Oliveira
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Sécheresse : quelles restrictions à Lyon et dans le Rhône ?

par Oriane Mollaret. Aucun commentaire pour l'instant.

Des cafards dans le train Ouigo qui fait Paris – Lyon

par Oriane Mollaret. 3 705 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Changement climatique dans le Beaujolais : « On est des pompiers dans une grange en flammes »

par Pierre Lemerle. 1 339 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×