Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Sécurité à la Guillotière : cow-boys, indiens et réalisme
Société 

Sécurité à la Guillotière : cow-boys, indiens et réalisme

par Bertrand Enjalbal Oliveira.
Publié le 27 janvier 2022.
Imprimé le 24 mai 2022 à 20:52
1 709 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La stratégie territoriale de sécurité de la Ville de Lyon pour la période 2022-2026 adoptée en conseil municipal a été l’occasion d’une désormais habituelle opposition prévention/sanction entre la majorité écologiste de Grégory Doucet et son opposition.

Ce jeudi 27 janvier, les élus de la Ville de Lyon ont notamment re-parcouru le thème de la sécurité. Récurrent, il est abordé à quasi chaque séance du conseil municipal autour du quartier de la Guillotière. Il s’agissait cette fois de voter le cadre général de la politique de la Ville de Lyon en matière de sécurité et de prévention pour le reste du mandat.

La « stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance » est une obligation légale, découlant d’un diagnostic réalisé par la commune dans le cadre du conseil local de sécurité.

Le texte reprend donc les grands axes de la politique en matière de sécurité de la majorité écologiste. L’occasion de nouveaux débats autour de la stratégie connue du maire Grégory Doucet, qui souhaite avant tout agir sur la prévention.

« Renouveler le dispositif de médiation sociale nocturne » pour la Guillotière

Mohamed Chihi, adjoint à la sécurité, a ainsi détaillé les lignes de la politique municipale en matière de sécurité pour les quatre années à venir. La mairie souhaite renforcer le volet prévention.

« Nous allons travailler sur l’accompagnement et la prévention notamment des jeunes avant 12 ans. »

La Ville de Lyon souhaite également renouveler ou soutenir différentes initiatives comme « Jobs d’été » pour 100 jeunes bénéficiaires, ou « Ville Vie Vacances » mené par des associations permettant à des jeunes de 11 à 18 ans des quartiers inscrits en politique de la Ville et en situation de rupture scolaire ou en difficulté d’insertion de partir en vacances. Ainsi que d’autres actions en direction de publics vulnérables ou en proie à des addictions.

Autre axe : la médiation sociale.

Mohamed Chihi a dit vouloir renouveler le dispositif de médiation sociale nocturne et de création d’un conseil lyonnais de la nuit. Par ailleurs, la mairie souhaite recréer l’observatoire municipal de la tranquillité.

Sur l’aspect plus répressif, Mohamed Chihi a assuré que la mairie poursuivrait la vidéo-verbalisation et engagerait une refonte de la coordination entre les polices municipale et nationale. Le maire en a profité pour rappeler qu’il souhaite recentrer l’action de la police municipale sur la proximité et l’ilotage (partage d’une ville ou d’un quartier en divisions administratives placées sous la surveillance d’un policier).

Une police municipale dont la majorité actuelle a revalorisé les agents et voudrait encore augmenter les effectifs.

Pierre Oliver sur la sécurité à Lyon : « Revenez avec une proposition sérieuse »

Pierre Oliver, maire de Lyon 2è à l'occasion de la conférence de presse sur l'enquête TPC LS
Pierre Oliver, maire de Lyon 2è à l’occasion de la conférence de presse sur l’enquête le projet de téléphérique le 8 novembre 2021 © LS/Rue89Lyon

Du côté de l’opposition, on a ressorti les tacles habituels. Pierre Oliver, maire Ls Républicains du 2e arrondissement, a demandé au maire de « restaurer l’ordre républicain » dans la ville et a redit sa crainte que ce dernier ne souhaite pas réellement « régler le problème de l’insécurité ».

Il alors raillé les orientations de la majorité écologiste trop tournées sur la prévention :

« Vous voulez lutter contre l’absentéisme de certains enfants sans sanction contre les parents. Vous prévoyez des rencontres culturelles et sportives avec des délinquants. Vous prévoyez des emplois alternatifs payés à la journée, des témoignages de repentis [du terrorisme notamment, ndlr] sans témoignages de victimes, un conseil lyonnais de la nuit, des rencontres théâtrales entre police et jeune, des opérations de communication contre le harcèlement de rue ou les violences contre les personnes LGBT et un plan d’apaisement de la place Gabriel Péri qui consiste en une modification de l’urbanisme et la lutte contre l’habitat indigne et les marchands de sommeil…

Je vous propose de retirer cette délibération et de revenir au prochain conseil municipal avec une proposition sérieuse !»

Les écologistes vont-ils répondre aux inquiétudes avec la brigade spéciale qui sera déployée dans les prochains jours dans le quartier de la Guillotière ? Elle doit être composée de 31 policiers expérimentés et présente 7 jours sur 7.

« Il n’y a pas des indiens et des cow-boys »

Mohamed Chihi. Conseil municipal de Lyon du 10-07-2020 ©H.Haddouche/Rue89LyonilMunicipal10-07-2020_H.Haddouche-Rue89-9
Mohamed Chihi. Conseil municipal de Lyon du 10-07-2020 ©H.Haddouche/Rue89LyonilMunicipal10-07-2020_H.Haddouche-Rue89-9

L’adjoint à la sécurité, Mohamed Chihi, lui a répondu en réaffirmant le sens de la stratégie des écologistes :

« Il n’y a pas des indiens et des cow-boys en matière de sécurité mais des individus qui s’adaptent à leur contexte. On veut agir sur le contexte pour éviter les passages à l’acte.»

Les débats ont été une nouvelle fois l’occasion de faire le procès des caméras de vidéosurveillance. Plutôt inutiles pour la majorité de gauche et insuffisantes pour l’opposition, notamment de droite. Comme il l’a déjà fait par le passé, notamment dans nos colonnes sur le secteur de la place Gabriel Péri, le maire Grégory Doucet a défendu une approche diversifiée.

« Les raisons de l’insécurité et de la délinquance sont multifactorielles et appellent des réponses et des compétences multiples, complexes et partenariales »

Rendez-vous au prochain fait-divers ou prochain conseil municipal pour une répétition de la pièce.

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal Oliveira
Bertrand Enjalbal Oliveira
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Pollution aux perfluorés au sud de Lyon : « On fait des efforts de colibri et on s’en prend plein la gueule »

par Pierre Lemerle. 802 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dans la région de Lyon, la qualité de l’air s’améliore mais la pollution de fond demeure

par Arnaud Fischer. 258 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À la prison de Lyon-Corbas, l’inquiétante augmentation de la surpopulation carcérale

par Arnaud Fischer. 237 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×