Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Covid dans le Rhône : regain épidémique mais moins de patients à l’hôpital
Société 

Covid dans le Rhône : regain épidémique mais moins de patients à l’hôpital

par Bertrand Enjalbal.
Publié le 17 novembre 2021.
Imprimé le 06 décembre 2021 à 19:07
383 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Comme à l’automne 2020, un regain de l’épidémie de Covid-19 est en cours à Lyon et dans le Rhône. Le nombre de cas augmente mais, pour l’heure, le niveau des indicateurs de suivi ne présente pas de situation équivalente aux « vagues » précédentes. Notamment pour ce qui concerne l’hôpital.

Assiste-t-on à une « 5e vague » de Covid à Lyon et dans le Rhône, comme dans le reste de la France ? Les indicateurs de suivi de l’épidémie montrent en effet une reprise de sa circulation. Elle est démarrée depuis mi-octobre mais s’est accélérée début novembre.

Les niveaux des indicateurs sont pour l’heure moins inquiétants que lors des vagues épidémiques précédentes.

Taux d’incidence : le nombre de cas a doublé en 15 jours en novembre dans le Rhône

Au 13 novembre 2021, le taux d’incidence dans le Rhône s’établissait à environ 115 cas pour 100 000 habitants. Un niveau encore moindre que celui de la dernière « vague » de l’été 2021, due notamment à l’apparition du variant delta, particulièrement contagieux. Début août, lors du pic épidémique, le taux d’incidence dans le département avait atteint 320 cas.

Le taux d’incidence est toutefois en progression. Les données de suivi de Santé Publique France indique que dans le Rhône comme dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de cas a cessé de diminuer à la mi-octobre. L’indicateur s’est stabilisé autour de 50 cas pour 100 000 habitants. Alors même que le niveau de dépistage continuait de baisser fortement, notamment après l’arrêt de la gratuité des tests PCR au 15 octobre.

Le niveau de l’indicateur a fortement augmenté depuis le 1er novembre. En quinze jours environ, il a plus que doublé, passant donc de 50 cas environ à 115 cas pour 100 000 habitants. Sans que le niveau de dépistage, en légère reprise, ne semble être la cause de l’augmentation de l’indicateur.

L’évolution est identique dans la métropole de Lyon. Au 12 novembre, le taux d’incidence s’élevait à 112 cas pour 100 000 habitants (sur une semaine glissante). Contre 69 cas une semaine plus tôt et 55 cas au 29 octobre. La progression ces dernières semaines est donc relativement rapide et élevée dans la métropole de Lyon. De l’ordre de +60% de cas entre le 5 et le 12 novembre par exemple.

Toutefois, la progression de l’épidémie semble moins forte que lors des débuts de « 4e vague » de l’été dernier. Dans le Rhône et la métropole de Lyon, la progression avait parfois frisé les +200% sur une semaine.

Augmentation des hospitalisations dans le Rhône en novembre mais pas en réanimation

Suivant cette reprise épidémique, les hospitalisations sont également reparties à la hausse. Une hausse lente mais constante depuis le 7 novembre dans le Rhône. Au 16 novembre, il y avait eu 154 patients Covid hospitalisés en moyenne sur une semaine, dans le département. Dont 32 en réanimation.

On remarque que si le nombre de patients Covid hospitalisés en moyenne par semaine a augmenté depuis quinze jours (110 environ/semaine début novembre contre 154 au 16 novembre), la part de ceux admis en réanimation n’a pas varié (toujours autour de 30 patients Covid en réanimation). Une évolution plutôt nouvelle. Jusqu’ici la part de patients Covid en réanimation suivait généralement l’évolution globale des hospitalisations.

À l’échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes, l’évolution est en partie semblable. Le nombre moyen de patients Covid hospitalisés sur une semaine est reparti à la hausse début novembre. Passant de 531 patients Covid sur une semaine au 3 novembre à 636 au 16 novembre (+20%). La part des patients Covid en réanimation a elle aussi augmenté en parallèle (contrairement au seul département du Rhône), de +37% sur la même période. Au 16 novembre, 107 patients Covid en moyenne avaient été hospitalisés en réanimation sur une semaine dans la région.

À l’échelle régionale, le taux d’occupation des services de réanimation par des patients Covid est pour l’heure encore faible. Au 15 novembre il était de 15% environ. Contre près de 40% lors de la dernière vague épidémique de l’été 2021 et très loin des 3 premières vagues de 2020 et début 2021 où l’indicateur avait largement dépassé les 100%. Une situation qui semble bien indiquer l’effet de la couverture vaccinale dans la gestion de l’épidémie.

80% de la population du Rhône complètement vaccinée contre le Covid

La couverture vaccinale dans le Rhône et la région Auvergne-Rhône-Alpes est relativement proche. Elle est toutefois plus importante dans le Rhône. Dans le département, 80% de la population totale avait reçu 2 doses de vaccin (ou une vaccination complète) au 15 novembre. Un chiffre qui tombe à 75% à l’échelle régionale.

Une dose de rappel est désormais ouverte pour certaines catégories de la population, notamment la plus âgée. Ainsi, dans le Rhône près de 40% des personnes âgées de plus de 80 ans ont déjà reçu une troisième dose de vaccin. Une troisième dose a été administré à près de 45% des 75-80 ans et 25% des 70-75 ans. Des chiffres équivalents à ceux constatés à l’échelle régionale.

Au regard du niveau de couverture vaccinale, le rythme de vaccination est aujourd’hui relativement faible. Au 15 novembre, 2000 doses environ avaient été administrées sur une semaine dans le Rhône (1500 premières doses, 500 2e dose environ).

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

À Strasbourg, un fonds d’investissement de Lyon pousse les locataires vers la sortie

par Rue89 Strasbourg. Aucun commentaire pour l'instant.

Chiens autorisés dans les TCL de Lyon : une expérimentation très discrète

par Oriane Mollaret. 765 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, une manifestation ce samedi contre les violences sexistes et sexuelles

par Rue89Lyon. 538 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×