Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Sorties et culture à Lyon : la sélection du mois d’août 2021
Cultures  Sélection culture par la rédac de Rue89Lyon 

Sorties et culture à Lyon : la sélection du mois d’août 2021

par Elena Do.
Publié le 3 août 2021.
Imprimé le 22 septembre 2021 à 11:28
1 495 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Quelles sorties faire à Lyon en ce mois d’août ? Déambuler au musée, déguster un verre de rosé ou apprendre à surfer… La liste des activités à découvrir est variée.

Le Musée de l’illusion – à l’Hôtel-Dieu

Déjà implanté à Paris, le Musée de l’Illusion a ouvert ses portes le 23 juillet, à Lyon. À l’intérieur, les œuvres sont à la fois fascinantes et renversantes. Illusion d’optique, jeu de perspective et trompe-l’œil permettent une immersion totale littéralement de la tête aux pieds.

Dans ce musée d’un nouveau genre, les installations s’étalent sur 700 m2. Parmi les salles à explorer : « Le Vortex », un tunnel dans lequel jeux de lumière, mouvements et distorsions vont jusqu’à faire perdre l’équilibre.

Pourtant pas de magie au Musée de l’Illusion. Toutes les installations sont accompagnées d’explications scientifiques, afin de mêler divertissement et apprentissage :

« Le but étant de découvrir pourquoi nos yeux perçoivent des choses que notre cerveau n’arrive pas à comprendre », selon l’équipe du musée.

musée illusion Paris
La salle renversée du Musée de l’Illusion à Paris. ©Le musée de l’Illusion

Tarifs : de 15 à 18 euros et gratuit pour les enfants de moins de 5 ans. Plus d’informations sur le site du musée de l’Illusion.

Le Festival du Péristyle – à l’Opéra

C’est le rendez-vous incontournable de l’été. Sous les arcades du Péristyle de l’Opéra de Lyon, il est toujours possible en ce mois d’août de venir grignoter, trinquer et écouter de la musique en soirée. Tous les jours, trois concerts gratuits ont lieu à 19h, 20h15 et 22h. 

En ce mois d’août, la programmation prend des allures de tour du monde musical :

  • 9 et 10 août : Le quatuor Vidala met à l’honneur la “Nueva Canción » d’Amérique latine.
  • 11 août : Vesper land allie textes de poésie classique et musique folk anglophone.
  • 12, 13, 14 août : Allegoria propose des notes enivrantes de rébétiko et de musiques gréco-turques.
  • 16,17, 18 août : Elina Duni mêle les langues pour chanter l’errance sur des sonorités de jazz.
  • 19, 20, 21 août : Jonathan Da Silva réactualise la révolution tropicaliste des années 70.
  • 23, 24, 25 août : Les bruxellois de Black Flower offrent une lecture psychédélique de l’éthio-jazz.
  • 26, 27, 28 août : Ekko Trio stimule l’imaginaire (et les oreilles) avec des airs de folk surréaliste.

Du lundi au samedi. Jusqu’au 28 août 2021. Plus d’informations sur le site de l’Opera Underground.

« Portraits d’artistes et vues de Lyon » par Robert Doisneau – au Musée Jean Coty

Plus de quatre-vingt-dix clichés du photographe Robert Doisneau sont présentés par le Musée Jean Coty cet été. Parmi eux, une vingtaine est révélée au public pour la première fois.

Les pains de Picasso, Vallauris 1952, © Atelier Robert Doisneau

L’exposition comporte une série de portraits d’artistes du XXème siècle, immortalisés dans leurs ateliers. L’occasion de découvrir en exclusivité les portraits de Wolinski, David Hockney, Jean-Jacques Sempé, et Picasso. Robert Doisneau partage dans ses clichés, à la sfois spontanés et singuliers, des instants de création artistique et des moments d’intimité.

La deuxième partie de l’exposition est dédiée à une série de photographies de Lyon prises dans les années 1950. L’essence de la capitale des Gaules est saisie à travers son architecture, ses soieries et sa gastronomie. Une partie est consacrée aux Lyonnais de l’époque, figés dans ces clichés en noir et blanc.

Connu pour son regard de photographe, Robert Doisneau l’était moins pour ses talents de peintre. Afin d’y remédier, les visiteurs pourront découvrir plusieurs de ses huiles sur toiles, exposées aux côtés des dessins de Jean Couty, représentants des vues de Lyon.

Du mercredi au dimanche. Jusqu’au 12 décembre 2021. Plus d’informations sur le site du Musée Jean Couty.

Les soirées rosé – à l’Hôtel-Dieu

Pour cette seconde édition des soirées rosé, il est encore possible de venir déguster sur les terrasses de l’Hôtel-Dieu un (ou plusieurs) verre(s) de rosé. Les mercredis 5, 19 et 26 août, les soirées rosé débutent dès 16h avec le verre à 4 euro.

Aux platines, le DJ Mister Yan promet une ambiance chill et rafraichissante jusqu’à 1h du matin. Au programme : tables de ping-pong, baby-foot et musique electro.

Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement.

L’exposition « Astronautes » – au Planétarium

Qui n’a jamais rêvé de voyager dans l’espace ? C’est désormais possible avec la nouvelle exposition temporaire du Planétarium de Vaulx-en-Velin, produite par la Cité de l’espace de Toulouse. Dès 8 ans, petits et grands peuvent venir explorer le quotidien des astronautes à 400 km de la Terre.

Manger, dormir, travailler… Autant d’activités qui prennent une toute autre tournure en apesanteur. Les dispositifs interactifs et les décors réalistes permettent de s’imaginer la vie de l’astronaute français Thomas Pesquet, à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS).

L’exposition est composée de trois espaces : le vide spatial comme environnement hostile, la vie en communauté dans un espace exigu et la visite guidée par un astronaute à bord de la station spatiale.

De quoi repartir la tête dans les étoiles.

L’exposition « Astronautes » permet de comprendre les effets de l’apesanteur sur le corps humain. © Planétarium de Vaulx-en-velin

Du lundi au dimanche. Jusqu’au 2 janvier 2022. Plus d’informations sur le site du Planétarium.

Le City Surf Park – à Décines

Plus besoin de se rendre au bord de l’océan pour glisser sur les vagues. C’est désormais possible à quelques minutes de Lyon, dans le pôle de loisirs OL Vallée situé à Décines.

Équipements, moniteurs expérimentés et eau à 27 degré, font partie de l’expérience. Pour les deux entrepreneurs lyonnais à l’origine du projet, il s’agit :

« de faire découvrir cette activité au plus grand nombre, tout au long de l’année, dans un environnement sécurisé. »

Doté de la plus grande vague artificielle d’Europe, le City Surf Park de 1200 m2 recrée en intérieur les conditions optimales pour surfer. La vague sans fin, ajustable selon le niveau des amateurs de surf, peut atteindre jusqu’à 1 mètre 50.

Après avoir goûté aux joies de la glisse, surfeurs apprentis et aguerris pourront reprendre des forces au restaurant abrité par le City Surf Park.

Tarifs : à partir de 44,99 euros pour la session d’initiation. Plus d’informations sur le site du City Surf Park.

Article actualisé le 19/08/2021 à 15h50
L'AUTEUR
Elena Do

En BREF

Des enseignants de l’académie de Lyon en grève ce jeudi

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, quatre manifestations contre le pass sanitaire ce samedi

par Pierre Lemerle. 1 358 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le Lyon Street Food Festival, un tour du monde culinaire ce week-end

par Rue89Lyon. 296 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×