Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Covid : l’épidémie repart à la hausse à Lyon et dans le Rhône
Actualité 

Covid : l’épidémie repart à la hausse à Lyon et dans le Rhône

par Bertrand Enjalbal.
Publié le 7 juillet 2021.
Imprimé le 25 octobre 2021 à 05:20
1 549 visites. 1 commentaire.

Les indicateurs de l’évolution de l’épidémie de Covid montrent une évolution à la hausse ces derniers jours à Lyon et dans le Rhône. Même si les niveaux restent bas, le taux d’incidence a légèrement augmenté dans la Métropole de Lyon. Et le variant delta s’installe. La vaccination semble marquer le pas.

Le début d’une nouvelle vague ? S’il est encore trop tôt pour l’affirmer, les indicateurs de l’épidémie de Covid repartent à la hausse à Lyon et dans le Rhône. Ils demeurent à des niveaux bas, certes, mais ils évoluent désormais négativement.

Le taux d’incidence en légère hausse dans la Métropole de Lyon

L’incidence du virus s’est stabilisée à Lyon et dans le Rhône. Elle demeure relativement basse : 24 cas pour 100 000 habitants dans le Rhône sur une semaine au 2 juillet contre 28 cas pour la Métropole de Lyon. Un niveau qui demeure toutefois bien plus élevé qu’il y a un an. Au 2 juillet 2020, après la première vague du printemps, l’incidence était de 6 cas pour 100 000 habitants dans le Rhône. Quatre fois moins importante donc.

Ces niveaux très faibles par rapport à ceux connus les mois précédents masquent une évolution qui semble négative.

Depuis une dizaine de jours l’incidence dans le Rhône ne baisse plus. Elle était pourtant en baisse quasi continue depuis la mi-avril. Dans la Métropole de Lyon, elle est même repartie à la hausse entre le 24 juin et le 2 juillet (24 cas contre 28 pour 100 000 hab). Une augmentation certes faible. Mais dans la métropole de Lyon aussi le taux d’incidence était en baisse depuis début d’avril. Il n’y a qu’à la mi-mai qu’il s’était stabilisé sur une semaine.

Le variant delta représente 40% des cas de Covid dans le Rhône

Cette évolution s’inscrit dans un contexte de développement du variant delta ou « indien » du virus. Un variant décrit comme plus contagieux que le variant dit « anglais ». Lui-même plus contagieux encore que la souche « classique ».

Selon les dernières données livrées par Santé Publique France, la mutation présente dans le variant delta se retrouve dans 40% des tests positifs analysés sur une semaine dans le Rhône au 2 juillet. Le variant delta n’est encore pas majoritaire dans le département. Mais cela ne saurait tarder au regard de sa progression rapide. Une semaine plus tôt, il représentait 20% des cas positifs analysés.

Sa diffusion reste encore variable dans la région. Au 2 juillet, il représentait 14% des cas en Haute-Loire mais près de 85% en Haute-Savoie.

La vaccination contre le Covid marque le pas à Lyon et dans la région ?

Cette évolution du variant et d’un possible rebond de l’épidémie s’inscrit dans un contexte différent. Contrairement aux précédentes « vagues épidémiques », la vaccination est aujourd’hui en place depuis 6 mois environ. Elle devrait permettre d’éviter un nouvel engorgement des hôpitaux.

Au 3 juillet, la moitié de la population d’Auvergne-Rhône-Alpes avait reçu au moins une dose. Environ 36% présentait une couverture complète.

Or, alors que le variant delta se développe, la vaccination semble ralentir. Au mois de juin, le nombre de première injection a augmenté en moyenne de 6% par semaine dans la région. Une évolution hebdomadaire qui était de 12% en mai, 15% en avril et 25% en mars. Au fur et à mesure que la vaccination progresse et que le nombre de personnes restant à vacciner diminue, il est logique que son taux d’évolution progresse moins vite. Toutefois, depuis l’ouverture sans restriction de la vaccination aux adultes au mois de mai, la vaccination semble dans la région marquer le pas.

Évolution de l’épidémie de Covid à Lyon, dans le Rhône et en Auvergne-Rhône-Alpes

Article actualisé le 08/09/2021 à 10h13
L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

A Lyon, l’avocat d’Alain Soral et les propos antisémites de son client

par Pierre Lemerle. 816 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La manifestation contre l’extrême droite passera dans le Vieux Lyon ce samedi

par Oriane Mollaret. 1 374 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À l’ancien hôpital Charial de Francheville transformé en centre d’hébergement : « On prône la mixité »

par Laure Solé. 2 489 visites. 1 commentaire.
×