Habillage
Sans-papiers à Lyon : « travailler au noir, c’est un cauchemar »
Économie  Société 

Sans-papiers à Lyon : « travailler au noir, c’est un cauchemar »

actualisé le 08/11/2020 à 12h29

En couvrant le passage par Lyon de la Marche nationale des sans-papiers, Rue89Lyon a relevé que la grande majorité des personnes sans titre de séjour ou demandeuses d’asile interrogées assuraient travailler, bien que cela leur soit interdit.

À défaut d’être autorisés par la loi, beaucoup de ces « sans-papiers » - terme fourre-tout et imprécis, mais dont beaucoup d’étrangers aux situations diverses se sont revendiqués – travaillent clandestinement, dans des conditions souvent indignes. Enquête dans l’agglomération lyonnaise, où les politiques d’État se font cruellement ressentir.

M. et A. sont deux tunisiens d’une trentaine d’année dont les « situations se ressemblent beaucoup ». Autour d’un café, les deux amis racontent leur parcours, en commençant par leur arrivée à Lyon avec des visas touristiques, en 2015 pour le premier et 2017 pour le second. Tous deux sont aujourd'hui sans titre de séjour. Sans-papiers.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Alexis Demoment

En BREF

A Lyon, des livreurs à vélo veulent être reconnus comme salariés des plateformes

par Laure Solé. Aucun commentaire pour l'instant.

2ème pic de pollution à Lyon de la saison, mise en place de la circulation différenciée

par Rue89Lyon. 313 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Deuxième anniversaire des Gilets jaunes : une manifestation ce samedi à Lyon

par Rue89Lyon. 477 visites. Aucun commentaire pour l'instant.