Habillage
Hallucinations Collectives, cirque en plein air et concert punk : la sélection culture en septembre 2020 à Lyon
Cultures  Sélection culture par la rédac de Rue89Lyon 

Hallucinations Collectives, cirque en plein air et concert punk : la sélection culture en septembre 2020 à Lyon

actualisé le 18/09/2020 à 13h44

« Le mois de septembre va commencer, un peu de spleen c’est la fin de l’été » chantait La Femme. Pas de panique, pour contrer ce vague à l’âme, la rentrée culturelle reste conséquente malgré le contexte sanitaire actuel. Des Hallucinations collectives au cinéma, des débats sur les violences policières, des performances circassiennes en plein air et des concerts punk ou écolos… Voilà la sélection culture de septembre 2020.

Hallucinations collectives – 13e édition au Comoedia Lyon

Hallucinations collectives, c’est le festival de l’Autre cinéma. Des œuvres inclassables voire incomprises, pour un public « amateur d’aventure » et « amoureux du ridicule et du bizarre ».

Cette année, cinq catégories sont mises à l’honneur. « Vaudou : Walking with Zombies », revient avec la figure initiale du zombie comme guide vaudou. « Hong Kong Hors Catégorie » plonge le public dans un territoire propice aux fantasmes, aux frissons et à l’hémoglobine.

« Manga, de Chair et de Sang », propose deux adaptations live de mangas récentes et presque introuvables en France.

Le « Cabinet de Curiosités » regroupe les perles hors thématiques du festival avec quelques « films pour adultes ».

Enfin, dans la catégorie « Carte Blanche », le cinéaste Xavier Gens – Cold Skin, The Divide, Frontière(s) – partage trois œuvres spéciales à ses yeux.

Les compétitions de courts et longs métrages mettront à l’honneur un cinéma de genre décliné des quatre coins du monde, et en avant-première.

Du 1er au 7 septembre au Comoedia Lyon.

 

Ouverture, vernissage et DJ-set au Boomrang –  nouveau tiers-lieu culturel à Guillotière

Le Boomrang est un nouveau tiers-lieu culturel destiné aux adeptes « d’art, de culture et de fête ». Il prend la suite de la Taverne Gutenberg. Situé au 5 rue de l’épée en plein cœur de Guillotière, il se présente comme un espace hybride, atypique et solidaire composé de trois étages, un bar associatif, 15 bénévoles, 7 occupant·es et résident·es et une salle évènementielle.

L’association « Boomrang » (à l’origine de sa création) a été impulsée par de jeunes lyonnais travaillant dans le domaine de la culture, de l’art et des médias. Son but : soutenir la scène émergente et l’art local en portant des projets méconnus et en proposant des workshops collectifs.

Nouveau tiers-lieu culturel Boomrang

Pour son ouverture officielle le 3 septembre, le Boomrang propose une découverte des lieux par le vernissage de sa première exposition mensuelle « Le visage des millénials », et un DJ set house de l’artiste Hyas.

Le bar associatif accueillera son public du mercredi au dimanche dès la rentrée. Il se veut un espace de fête libre, excentrique, inclusif, bienveillant, responsable et safe.

Le 3 septembre au Boomrang.

L’exposition « Jeux d’ombres » de Margot Nassiet – à L’Alcove

Pour sa première exposition personnelle à la résidence et galerie-atelier d’artistes L’Alcove, Margot Nassiet explore différents pans des cultures africaines et japonaises en utilisant tablette graphique et pyrogravures sur bois.

D’un côté, elle ré-invente les arcanes majeures du jeu de tarot de Marseille en y représentant un esthétisme de spiritualité et de sérénité japonais.

De l’autre, elle investit l’univers des tissus wax africains et de leurs motifs colorés décuplés, en créant des affiches reprenant chacune des portraits des plus grandes figures du reggae.

"Hombre homme wax" de Margot Nassiet

« Hombre homme wax » de Margot Nassiet

Le vernissage de l’exposition se tiendra le 3 septembre à partir de 18h.

Du 3 au 13 septembre à l’Alcove, sur les pentes de la Croix Rousse.

 

Le Festival open air « Graines électroniques » – 2e édition

Graines électroniques, c’est le festival éco-responsable qui fait rimer musique électro avec prise en compte des problématiques environnementales.

Ateliers environnementaux, conférences, bière locale et petits plats cuisinés sur place, vous pourrez y apprendre à construire des nichoirs à abeilles, créer des designs à partir de déchets, découvrir le « consommer responsable à Lyon » ou encore réfléchir à une société alternative.

Niveau son, ce sera électro-pop, dub, techno, house, psy-trance, grime et bien d’autres : le festival met à l’honneur la diversité des musiques électroniques, et sa programmation encourage les artistes locaux, les amateur·rices et les femmes à grimper sur scène.

Festival Graines Électroniques

Le festival se tiendra à Territoires, un lieu extérieur de 3500 m2, à côté de la gare Jean Macé (Lyon 7e), « dédié aux Cultures, au bien manger et au boire bon », ainsi qu’au lieu participatif  la Station Mue. Programmation détaillée à venir sur la page Facebook de l’évènement 

Les 4 et 5 septembre à Lyon.

 

Le Festival Ninkasi en partie maintenu

Si la 2ème édition du Festival Ninkasi se voit obligée d’annuler ses évènements principaux (soirées open air, concerts et événements festifs au Ninkasi Gerland), elle décide d’entamer le chemin de reprise de ses activités culturelles en maintenant 30 évènements gratuits.

Auront lieu 11 concerts en live, 4 DJ sets et un disco bingo, chacun dans des configurations assises en jauges inférieures à 100 spectateur·rices. Le goûter musical « Pose ton Gone » proposera également une jauge réduite à 20 enfants.

Festival Ninkasi 2019

Festival Ninkasi 2019.

Les soirées hebdomadaires de blind test reprendront elles-aussi, avec la mise en place de gestes barrières spécifiques.

Eustache McQueer, Gyslain.N et Arche accepteront d’affronter le cauchemar de tout artiste : jouer devant une salle sans public. Mais ce sera pour mieux retransmettre leur concert en livestream depuis la salle Ninkasi Gerland / Kao, sur internet et dans tous les Ninkasi.

Du 7 au 13 septembre dans tous les Ninkasi.

 

Concert punk – au Toï Toï le Zinc 

Le Toï Toï de Villeurbanne accueille un concert punk à prix libre, où « les grattes déchaînées redonnent vie à nos corps fatigués et tout juste déconfinés ».

DIM y partagera ses idées engagées sur un fond de folk-punk, avant de laisser place à Anarcooliks, un groupe de speed-punk lyonnais qui chante de rage et d’ivresse. Les Single Ladies parleront violences conjugales, maltraitance animale, police et gouvernement, et donneront à leur public l’envie de lutter. Pour finir, Jacques Nappier livrera une performance électro-burlesque dans un rituel marital tout en blanc.

 

Concert Punk au Toï Toï le Zinc

Et parce que la lutte, ça creuse, il y aura au programme tartines de fromage fondu, assiettes salées à partager et bières et vins locaux.

Le 12 septembre au Toï Toï le Zinc, Villeurbanne.

 

« Un pays qui se tient sage », avant-première et débat avec le réalisateur David Dufresne – au Comoedia

Le documentaire du journaliste et réalisateur David Dufresne appelle les citoyen·nes à interroger la légitimité de la violence étatique et policière.

Le titre du film fait référence aux mots prononcés par un policier lors de l’interpellation des lycéens de Mantes-la-Jolie en décembre 2018 : « Voilà une classe qui se tient sage ».

« Un pays qui se tient sage » met en scène des penseur·euses, militant·es, témoins, spécialistes ou victimes qui regardent, réfléchissent et commentent des images (souvent filmées par téléphone en manifestation) de la police française et de celles et ceux qui lui font face.

La projection sera suivie d’un débat animé par Rue89Lyon, en présence de David Dufresne.

Dimanche 20 septembre au Comoedia Lyon.

 

5ème édition du Festival du Film Jeune de Lyon

Le FFJL est un festival de courts-métrages organisé par, pour et avec les jeunes. Chaque année, les films sélectionnés sont diffusés dans différents lieux de la Métropole lyonnaise avant d’être, pour les heureux primés, projetés au Comoedia lors de la cérémonie de clôture.

La Péniche Fargo accueillera la soirée d’ouverture du Festival où seront présentés les courts métrages des trois présidentes de jury de cette 5ème édition.

La compétition prendra place au MJC Montplaisir Le Karbonne, qui projettera 50 courts métrages lors de 12 séances gratuites.

Festival du film jeune

Les soirées spéciales « film de genre » et « étoiles de LYF » se tiendront à L’aquarium ciné-café.

Le FFJL invite également le Festival de cinéma queer lyonnais Écran Mixtes à composer un programme et remettre son propre prix, à partir de la sélection officielle.

Du 20 septembre au 2 octobre.

 

Performances circassiennes à l’air libre – théâtre de la Croix-Rousse

Dans le contexte sanitaire actuel, quoi de mieux que deux performances gratuites à l’air libre estival, devant (et sur) le théâtre de la Croix-Rousse.

« Rush », le ballet aérien d’André Hidalgo et Cyrille Musy, brouille les frontières entre ciel et terre, endroit et envers, le tout sur un fond électro de Fréderic Marolleau.

Dans « La marche », Mathurin Bolze déambule sur une roue à taille humaine, voguant sur les notes d’Erik Satie et les mots de Frédéric Gros.

Les 25 et 26 septembre au Théâtre de la Croix-Rousse.

 

« Tous à la Guill ! » pour le festival 6e Continent – 22e édition

Les deux jours de festivité au parc de Gerland ayant été annulés, le 6e Continent a mis les bouchées doubles pour son autre évènement phare : la journée « Tous à la Guill », qui aura lieu cette année le 26 septembre.

Entre Lyon 3e et Lyon 7e, la diversité sera de mise, avec des manifestations culturelles simultanées dans des bars, restaurants, foyers d’hébergement, centres sociaux, galeries d’art ou encore sur des places publiques.

Festival 6e continent

La Saint Louis sera l’épicentre du festival : de 16h à 20h, un village associatif, des forums des associations de solidarité internationale et environnementale, des spectacles de rue et jeux pour enfants. Et de 20h à minuit, des concerts en plein air.

Programmation à venir sur la page Facebook de l’évènement.

Entre Lyon 3e et Lyon 7e, le samedi 26 septembre.

>> [MàJ du 18/09] Le Festival est annulé. Dans un communiqué, l’équipe du 6e Continent explique que « les concerts sur la voie publique ne sont pas autorisés ».

Retour de la GLAM Against the Machine – au Boomrang

La soirée queer iconique du Sonic revient pour ses deux ans d’anniversaire. On change de lieu pour cette fois, mais pas d’esthétique : cette 19ème édition « Flesh for Fantazy » (« la chaire pour fantasme ») sera placée sous le signe de l’amour et de la sensualité.

Frida Salo assurera un « warm up French pop Synthétic » avant qu’une matrone de prison, une poétesse dépravée, une exhibitionniste cinéphile, une star du X, un·e mannequin GenderFluid, une danseuse du ventre et un rebelle profane n’investissent la scène de drag shows. La soirée se poursuivra sur un set de Bühler puis de Frida.

Le 26 septembre au Boomrang, nouveau lieu à la Guillotière.

 

Les Femmes de Crobatie –  aux Subsistances

Dans « One shot #1 », l’équipe circassienne Femmes de Crobatie s’approprie et explore l’espace des Subsistances à ciel ouvert. Jouant de l’architecture du lieu, elles sont 12 à apparaître et disparaître par surprise tout le long du site. À l’unisson ou en contradiction, à l’endroit ou à l’envers, au gré des danses et des mouvements.

Femmes de Crobatie aux Subsistances - sélection culture septembre 2020 de Rue89Lyon

DR

Si ces déambulations éveillent le ou la danseur·euse en vous, au programme aussi, un peu de pratique : Julie Tavert, membre de la troupe, propose d’expérimenter la création d’une chorégraphie collective dans un workshop suivi d’un brunch (18 euros).

Cette performance se déroule dans le cadre de « Premières nécessités », un programme-manifeste qui réaffirme l’importance du théâtre, de la danse, de la musique, du cirque et des arts numériques de septembre à décembre aux Subs.

Les 26 et 27 septembre aux Subsistances

Ça vous dit de faire vous-même ? Par la Maison de l’Environnement

Dans son cycle intitulé « Ensemble, fabriquons demain », la Maison de l’Environnement invite parmi de nombreuses initiatives au « DIY », autrement dit en français dans le texte au « faire soi-même ».

Elle ouvre sa médiathèque le samedi 26 septembre pour plonger dans des ouvrages ou encore des jeux explicatifs. Le bon plan de ce samedi, c’est le Café d’autoréparation avec des bénévoles qui se tiennent prêt à vous accompagner pour réparer votre petit matériel électrique ou électronique endommagé.

Des ateliers pour lesquels il faut s’inscrire sont prévus aussi à cette date : apprendre à végétaliser son balcon, avec la Manufacturette (avec des petits sacs de culture et des oyas) ; réaliser ses cosmétiques avec Zéro Déchet Lyon ; s’initier à la peinture naturelle avec Oïkos ; faire ses produits d’entretien avec Conscience et Impact Écologique, etc.

Le cycle « Ensemble, fabriquons demain » propose d’autres ateliers portant sur les mêmes préoccupations, mais qui se présentent sous forme de parcours qu’il faut donc suivre pendant plusieurs séances.

Pour la journée du samedi 26 septembre, programmation en ligne.

 

L'AUTEUR
Athina Gendry

En BREF

Deuxième anniversaire des Gilets jaunes : une manifestation ce samedi à Lyon

par Rue89Lyon. 474 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’engagement de la préfecture sur l’hébergement d’urgence : « On va répondre à la demande mi-décembre »

par Pierre Lemerle. 280 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif de commerçants à Lyon : “Ma trésorerie est à sec, comme mes yeux”

par Laure Solé. 417 visites. Aucun commentaire pour l'instant.