Pendant la crise sanitaire, Gérard Collomb renonce à l’Anneau des Sciences
Politique 

Pendant la crise sanitaire, Gérard Collomb renonce à l’Anneau des Sciences

actualisé le 20/05/2020 à 09h38

C'est par un communiqué que le sort de l'Anneau des sciences a été définitivement réglé. Gérard Collomb, maire de Lyon et porteur du projet depuis des années, tire un trait sur le bouclage du périphérique lyonnais à l'ouest de l'agglomération. Ce tronçon manquant, il était le dernier à le défendre. Il le sacrifie sur l'autel de la crise sanitaire -elle a sûrement bon dos. Les élections et les négociations à reprendre n'y sont peut-être pas étrangères non plus.

"Les finances des collectivités locales, en particulier leurs capacités d’autofinancement vont être profondément touchées, avec pour conséquence une contraction de leur investissement. Dans ce contexte le bouclage du périphérique ne peut plus être une réalisation envisageable en l’état même si ses finalités demeurent pertinentes (...)"

Voilà, c'est fini. Les derniers défenseurs du projet Anneau des sciences l'abandonnent aussi. Dans un communiqué envoyé ce mardi 19 mai, Gérard Collomb le juge lui aussi inenvisageable désormais. Cosignent avec lui, non pas tout son mouvement "Un temps d'avance", mais seulement quelques élus.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Coronavirus : des protections insuffisantes pour les livreurs des hypermarchés Carrefour de Lyon

par Rue89Lyon. 1 406 visites. 1 commentaire.

Confinement : pas de manif le 1er Mai, mais des banderoles aux fenêtres

par Amandine Miallier. 1 267 visites. 2 commentaires.

Des rendez-vous gratuits avec des psy pour les plus touchés par le Covid-19

par Rue89Lyon. 571 visites. 1 commentaire.