Habillage
A la Bricolerie de Lyon, les vieilles chaussettes deviennent éponges
Société 

A la Bricolerie de Lyon, les vieilles chaussettes deviennent éponges

Chambres à air, briques alimentaires, petits bouts de tissus... L'association La Bricolerie organise des ateliers collectifs thématiques de création d'objets à partir de ces matériaux récupérés pour sensibiliser le public à la réduction des déchets. 

On n’imagine pas que nos chaussettes fatiguées, nos vieilles chambres à air ou même des bâches publicitaires puissent avoir une seconde vie. Pourtant pour l’association La Bricolerie, c’est une évidence.

La petite équipe 100% féminine d’un peu moins de 10 bénévoles se donne pour mission, depuis 2016, d'organiser des ateliers de création d’objets et accessoires du quotidien en matériaux récupérés afin de sensibiliser à la réduction des déchets et de créer du lien social.

Les ateliers sont divers, plus ou moins réguliers. Deux mardis par mois et sur inscription via Facebook, Josiane (elle préfère qu’on l’appelle Jo) partage ses connaissances en couture :

« J’étais venue réparer ma centrale vapeur avec L’Atelier Soudé, mais j’aurais préféré faire de la couture ! Du coup on m’a "embauchée" ici à La Bricolerie. Mais on n’est pas des professionnels, on ne donne pas des cours, c’est surtout du partage de connaissances. »

 

Ce contenu est réservé aux abonnés