Habillage
Charrette et culture du surmenage : malaise chez les étudiants en architecture
Société 

Charrette et culture du surmenage : malaise chez les étudiants en architecture

Les résultats d'un sondage diffusé auprès d'étudiants en école d'architecture alertent à propos des conséquences de la "charrette", cette période de travail intense qui précède le rendu d'un projet.

Rue89Lyon vous propose des extraits de ces témoignages.

C'est l'Union Nationale des Étudiants en Architecture et Paysage (UNEAP) qui a mis en place ce sondage. Diffusé à partir du 1er décembre 2017 auprès d'élèves en architecture, le sondage a suscité de nombreuses réponses : « 500 en deux heures, et deux mois plus tard nous avons bloqué les résultats, avec 5 435 réponses » affirme Solène Getti, étudiante en architecture et membre de l'UNEAP.

Elle raconte comment leur est venue l'idée d’un sondage questionnant l'état de santé des étudiants de sa filière :

"La santé est un gros problème chez les étudiants en architecture. [...] Nous avons essayé d'éviter de nous concentrer sur les périodes de charrettes pour ne pas biaiser les réponses, mais les étudiants en parlent d'eux-mêmes."

Un apprentissage des périodes intenses de travail qui est censé préparer les étudiants aux rendus de projets qu'ils auront à faire après avoir intégré un cabinet d'architecte. Selon le sondage de l'UNEAP, 65% d'entre eux reconnaissent qu'il "existe une vraie culture de la charrette en école d'architecture."

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Pierre Petitcolin
Pierre Petitcolin

En BREF

Un squat pour migrants ouvert à Vaise pour faire face à deux expulsions à Villeurbanne

par Rue89Lyon. 1 957 visites. 3 commentaires.

Les gérants d’un Super U quittent leur emploi après le bad buzz autour de leur chasse safari

par Dalya Daoud. 5 976 visites. 3 commentaires.

A Villeurbanne, les usagers et opérateurs des trottinettes électriques gênantes seront verbalisés

par Rue89Lyon. 5 966 visites. 1 commentaire.